Tout le monde est (déjà) de sortie !!

15 février… un record de température chez nous dans le ch’nord… 18,2°

Les insectes sont de sortie… mais les araignées rares !

Seul un Philodromus sp. était de sortie sur mes bornes forestières…

15.02.2019lumix.jpg_7

 

Là, sur le coin gauche…

 

15.02.2019lumix.jpg_9

 

Whaw… Quel mimétisme !

 

 

15.02.2019lumix.jpg

 

15.02.2019lumix.jpg_6

 

L’occasion était belle mais… dans ses rêves !!

 

15.02.2019lumix.jpg_11

 

En tout cas le seul que j’ai repéré !!

 

15.02.2019lumix.jpg_19

Advertisements

Steatoda triangulosa

L’hiver aidant, j’ai pris un ciré jaune en cave, pour me protéger de la neige fondante, pour aller nourrir les oiseaux…
Une petite araignée s’est laissé tomber lors de la manipulation… séance photos donc !!
Steatoda triangulosa de 5mm

 

 

 

 

Je l’ai, bien entendu, remise près du ciré jaune… :-)))

 

 

« Maman » à 28 millions de dollars…

Vendue donc à sept fois sa valeur de 2007… Voici ce que j’écrivais en 2007 :

 

Un de mes collègues, de passage à Bilbao et connaissant mon attrait pour les arachnides m’a rapporté ceci (photo Serge.Mayne)

 

 

 

 

maman bilbao

 

 

 

Impressionnant n’est-ce pas !!

 

 

Pour la petite histoire, cette sculpture est de la française Louise Bourgeois et s’intitule « Maman »… (actuellement à Bilbao)… Une araignée de bronze de 9,25 mètres de haut… sa valeur est de 3,2 millions de dollars… (en 2007 donc !)

 

L’araignée a un symbolisme très fort…

Voici quelques brides trouvées sur le net :

 

« L’araignée (ou sa toile) est présente dans certains décors, et dans divers mythes fondateurs en tant que démiurge, créatrice cosmique… »

 

« En Inde, les Upanishad voient un symbole de liberté dans l’araignée qui peut descendre, mais surtout s’élever le long du fil qu’elle crée selon ses besoins… »

 

« … Ainsi peut-elle aisément faire figure de créatrice cosmique, de divinité supérieure, de démiurge. Enfin l’araignée devient parfois un symbole de l’âme, ou un animal psychopompe. Toute ces qualités : démiurgisme, mantique, conduite des âmes, et donc intercession entre les deux mondes de l’humain et de la divine réalité, font que l’araignée symbolise aussi un degré supérieur d’initiation… Le fil de l’araignée est le moyen, le support de la réalisation spirituelle »… Ouf !!

 

 

Cette magnifique sculpture méritait bien ces quelques lettres de noblesse…

 

 

Merci Louise…

 

Belle analyse ici :

 

http://www.v1.paris.fr/musees/Site_federateur/Collections/chefs_d_oeuvres/sculpture/Bourgeois.htm

 

 

 

PB060047 maman bilbao

 

 

Combat fratricide… Pholcus

C’est connu, les Pholques se « régulent » entres eux, ils s’auto-gèrent … pour ne pas dire que c’est du cannibalisme !!

J’arrive trop tard pour le combat mais c’est tout comme !!

 

04.01.2019lumix300.jpg.

 

04.01.2019lumix300.jpg._3

 

Merci Vadou pour ton commentaire !

Je pense que la victime est un mâle… Toujours cette technique d’utiliser les pattes comme des « pailles » !!

 

04.01.2019lumix300.jpg._5

Celles du 2 janvier… Araignée Citroën

Les Anyphaena accentuata (communément appelées « araignée citroën » à cause du double chevron qu’elles arborent sur leur abdomen) sont très présentes chez nous… et dans mon jardin !

Habituellement frondicoles, elles se retrouvent souvent en haut des arbres (canopée) et redescendent lorsque l’hiver approche !

Dans mon jardin, elles adorent se réfugier sous les petits pots en terre cuite que j’ai déposé sur des ganivelles qui me servent de « tuteurs » à un massif d’hortensia…

Elles ne sont pas les seules à apprécier ces abris, beaucoup de Marpissa muscosa (Saltiques) aussi !

Mais en ce début janvier 2019, ce sont les araignées citroën qui sont les plus nombreuses !

 

02.01.2019Lumix300.jpg._18

 

Quelques mâles…

 

02.01.2019Lumix300.jpg.

02.01.2019Lumix300.jpg._4

02.01.2019Lumix300.jpg._11

02.01.2019Lumix300.jpg._17

 

et une jolie femelle…

 

02.01.2019Lumix300.jpg._7

 

02.01.2019Lumix300.jpg._8

Les premières de 2019

Me voilà reparti, ce premier janvier 2019, pour chercher les premières araignées de 2019… temps pluvieux (fine pluie) et 7°… balade agréable dans un petit bois du brabant flamand.

« Pourquoi là-bas ? » me demanderez-vous ! Ben j’espérais, comme il y a plusieurs années https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2011/03/02/araignees-de-mars/ trouver des Amaurobius fenestralis… mais j’ai été à nouveau bredouille pour les Amaurobius !

Qu’à cela ne tienne, d’autres araignées squattaient les mêmes piquets de béton…

Beaucoup d’Anyphaena accentuata, dite « araignée Citroën » araignée frondicole, habituellement dans la canopée, mais qui « redescendent » en hiver !

01.01.2019Lumix300.jpg._15

 

Ensuite une Neriene qui restait en position de thanatose, de catalepsie, un état dans lequel l’animal feint la mort quand on l’inquiète…

01.01.2019Lumix300.jpg._17

 

La dernière du jour, aussi en thanatose, est une Segestria bavarica

 

01.01.2019Lumix300.jpg._19

 

Le biotope… Elles étaient logées dans les trous des piquets de béton !

 

01.01.2019Lumix300.jpg._21

 

Dans ce bois trône un arbre séculaire… un « arbre de sorcières » comme j’aime l’appeler !!

 

01.01.2019Lumix300.jpg._13

Les dernières de décembre…

Comme j’ai posté pas mal de photos dans mon autre blog (où les photos sont un peu plus grandes…) je les colle aussi ici pour celles et ceux qui ne connaissent pas l’autre !!

 

12 ou 13°… Que demander de plus… J’ai ressorti mon vélo et me voici reparti en forêt…

Comme je vous l’ai déjà écrit, plein de petits insectes… Beaucoup de Drapetisca socialis adultes et quelques autres araignées mais juvéniles !

Je vous ai aussi déjà parlé des petites Araniella qui changeront de couleur au printemps, cette fois-ci, j’en ai trouvé une qui m’intrigue… pas de point noir sur l’abdomen comme toutes les autres !!

 

 

 

 

 

 

 

Voici, pour comparaison, une autre trouvée le même jour, avec ces fameux points noirs…

 

 

 

Mais comme je ne prélève pas mes modèles pour les faire analyser, je ne connaîtrai jamais son identité précise, donc Araniella sp.

 

Voici quelques insectes rencontrés…

 

C’est la larve d’un Isside. me dit Martine… Je note, merci !!

http://smart64.over-blog.fr/2013/11/les-issides.html

 

 

 

 

Mais revenons aux arachnides…

 

Les Diaea dorsata sont toujours là…

 

 

 

Une belle « araignée citroën » – Anyphaena accentuata

 

 

 

 

 

Bien entendu les inévitables Drapetisca socialis… Toujours très photogéniques !

C’est une araignée qui ne se trouve que sur les écorces lisses (dixit Lucien Berland dans son livre Les Arachnides (1932) ) donc normal de les trouver en forêt de Soignes qui est une hêtraie cathédrale !!

 

 

« Cette araignée ne vit nullement en société, comme semblerait l’indiquer son nom, elle est simplement grégaire » (Lucien Berland)

Grégaire… Voir https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2009/11/15/elles-sonnent-lhallali-drapetisca-socialis/

 

Pour voir sa mue, c’est ici : https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2017/08/12/la-mue-dune-drapetisca-socialis/

 

 

 

J’ai eu quelques soucis de flash… beaucoup de photos surexposées… j’ai rectifié tant bien que mal mais suis néanmoins insatisfait par certaines… Je tacherai de faire mieux la prochaine fois !

Quelques Neriene peltata

 

 

 

 

 

La suivante, inhabituelle, m’a intrigué… et m’a fait chercher… Je me doutais qu’on était chez Dictynidae mais j’ai eu besoin des lumières du blog de Didier pour y voir clair !

http://www.dipode-vie.net/Arachnides/Dictynidae/Nigma/puella.html

 

Une Nigma puella… :  » … Cette espèce se caractérise par une forte tache vers le haut de l’abdomen, tache que l’on peut aussi rencontrer chez Nigma flavescens… »

 

 

 

Ensuite, deux « araignées toupies » – Cyclosa conica !

 

 

Un beau mâle…

 

 

 

Tout aussi rikiki, une Anelosimus sp.

 

 

 

Et la suivante une Anelosimus vittatus (?)

 

 

 

La dernière, difficile aussi, une Araneus sturmi/triguttatus (ex Atea)… pas évident !!

 

 

 

Bon, petit coup de froid et gelée ce jour de Noël… Faudra donc attendre des jours meilleurs…

Joyeux Noël à toutes et tous !

Temps merveilleusement doux… tout le monde est encore de sortie !

Toute rikiki, quelques mm, cette Araniella sp. en couleur automnale changera en vert fluo au printemps !

 

 

 

Les proies, ce 19 décembre, ne manquent pas !

 

 

 

 

 

 

Une jolie Neriene peltata

 

 

 

Bien entendu la vedette des hêtraies… Drapetisca socialis

 

 

 

Après, ce fut un festival de Diaea dorsata… superbes !!

Avec son fil de sécurité !

 

 

Un mâle m’a fait un clin d’oeil…

 

 

 

 

 

 

 

 

Punaise…

 

 

 

Philodromus sp.

 

 

 

 

Insectes et arachnides continuent le cache-cache !

 

 

 

Philodromus sp.

 

 

 

 

Quelques Anyphaena accentata descendus des cimes…

Un mâle juvénile…

 

 

 

Un autre éclopé…

 

 

 

Ce dernier se restaure…

 

 

 

 

 

 

 

Les proies ne manquent pas !

 

 

Une jolie petite Araneus sturmi/triguttatus (ex Atea)

 

 

 

 

 

Une minuscule Anelosimus vittatus

 

 

 

 

 

Une jolie Diaea dorsata !

 

 

 

Cet insecte-ci est plus un prédateur…

 

 

 

Une Drapetisca socialis… très nombreuses dans les hêtraies !

 

 

 

Beaucoup d’Opilions aussi… Ici un mâle Dicranopalpus ramosus...

 

 

 

Des pattes immenses…

 

« la femelle est le spécimen avec le corps clair et la bande médiane longitudinale noire ; on voit bien ici la différence d’épaisseur entre les apophyses patellaires : plus épaisses chez la femelle, plus grêles chez le mâle. Ce dernier est aussi souvent plus foncé dans l’ensemble. Cette photo est d’ailleurs très sympa pour montrer la différenciation des deux sexes de cette espèce à l’aide des apophyses !
-D. ramosus possède une grande variabilité chromatique, donc c’est normal d’observer des variations de l’habitus. En Belgique c’est la seule espèce du genre.
-Effectivement, les opilions n’ont pas de venin et leurs chélicères servent à capturer et tuer mécaniquement les proies, et à apporter la nourriture à la bouche. »

A lire sur :

http://www.insecte.org/forum/dicranopalpus-ramosus-opilions-zoro-et-liroquois–vt26059.html?highlight=dicranopalpus+ramosus

La « cracheuse » de Noël – Scytodes thoracica

L’araignée cracheuse, Scytodes thoracica, dans le nord, se trouve plutôt à l’intérieur !

C’est le cas de cette femelle, trouvée ces jours-ci dans une de mes chambres !

J’en ai déjà trouvé précédemment dans mes caves !

Son ornementation est admirable… sa technique de chasse aussi… elle crache un mélange de toile et de colle sur ses victimes pour les immobiliser !!

 

 

Pour les voir légèrement plus grand : http://richardunord.over-blog.com/2018/12/la-cracheuse-de-noel-scytodes-thoracica.html

 

 

 

 

 

Voici l’illustration de son « crachat » par John Crompton dans son livre L’Araignée (1951)

28.12.2018Lumix300.jpg._5

Sans les araignées la vie sur terre serait impossible !