Mes petites de juillet !

D’abord celles trouvées à l’intérieur… Beaucoup de Marpissa muscosa dans mon petit jardin… Celle-ci, à l’affût sur une fenêtre de mon salon, a chopé une grosse mouche, pour mon plus grand plaisir… (cliquez pour agrandir)

La suivante, une femelle Philodromus dispar, n’a pas trouvé mieux que pondre et faire un cocon dans un pot de fleurs de ma cuisine… Oui ! Oui ! Voici la plante…

Belle, non !

Pour m’éviter une colonie dans ma cuisine, j’ai prélevé la feuille et je l’ai déposée, avec toute la famille, dans un autre pot, sur ma terrasse !

La suivante fut ramenée du jardin dans une fleur d’hortensia… Une petite Saltique qui répond au doux nom d’Heliophanus cupreus… une belle bouille aussi !

Typique avec ses chélicères jaunes fluo… Helios oblige !

5mm de corps, c’est une rikiki !

La dernière du jour, trouvée sous mes petits pots en terre-cuite, refuges pour quantité de bestioles, m’a apporté la preuve que les Amaurobius fenestralis et/ou similis, ne dédaignaient pas d’attaquer une fourmis, toujours efficace pour se défendre avec son acide formique…

Voilà… Jusqu’à la prochaine !!

sortie forestière…

Toujours en forêt de Soignes, voici les quelques arachnides rencontrées…

Commençons par celles qui m’ont donné leur plus beau profil… enfin de face !! (cliquez pour agrandir !)

Une femelle Xysticus sp., toujours photogénique !!

La veille, j’en avais rencontré une autre… en pleine prédation !

Et encore une autre…

Pour la taille…

Viennent ensuite une série d’arachnides pour lesquelles l’avis de KvK (Koen Van Keer) m’a été bien utile ainsi que Luc Vanhercke pour l’Opilion !

Opilion qui est un Paroligolopus agrestis juvénile !

Le suivante est un mâle Clubiona, peut-être caerulescens

Puis une série d’Araneus cf. triguttatus… pas écidentes celles-là ! Une parasitée…

Une que je rencontre habituellement dans mon jardin, une Marpissa muscosa juvénile !

Une que je rencontre régulièrement en forêt de Soignes, une petite Saltique, une Ballus chalybeius… superbe !!

Pour terminer, de jolies couleurs aussi pour cette Diodie tête-de-mort, Zillia diodia avec son masque funéraire africain sur le dos !

Voilà… à la prochaine !!

Steatoda… Non, Lepthyphantes…

Je connais bien les Steatoda triangulosa mais celle-ci m’intrigue ! Sur une porte vitrée de ma cave, donnant sur le jardin, à l’intérieur, elle est minuscule, quelques mm !

Si petite et déjà bien efficace, comme c’est une porte-vitrée, les proies sont nombreuses… Je ne retrouve pas les dessins des triangulosa, ça ressemble plus à albomaculata mais ce n’est pas possible dans ce biotope !

Steatoda albomaculata, dorsal pattern; Fig. 2. Steatoda borealis, dorsal pattern; Fig. 3. Steatoda triangulosa, dorsal pattern. 

Steatoda albomaculata, dorsal pattern; Fig. 2. Steatoda borealis, dorsal pattern; Fig. 3. Steatoda triangulosa, dorsal pattern. 

Bon, je vais attendre encore un peu pour voir si le folium se modifie et demander l’avis de Koen Van Keer !!

Koen me remet dans le droit chemin : « Lepthyphantes probablement leprosus« … Merci Koen, c’est plus logique !!

« Qui aime courir »… Philodromus dispar

« Qui aime courir »… C’est la traduction du grec de Philodromus… Et c’est bien le cas ici… Rencontré à l’intérieur, j’ai prélevé ce mâle, tant bien quel mal, dans une petite boite en plastic… rock & roll car comme il grimpe sur les surfaces lisses, il essayait de sortir en quatrième vitesse avec ses grandes pattes… Philodromus dispar… On remarque bien la deuxième paire de pattes plus grandes que la première paire, une caractéristique des Philodromus. Pas facile ensuite d’ouvrir la boite pour essayer de lui prendre le portrait… il n’arrêtait pas de courir… Pffff ! Quelques clichés quand même avant de le libérer sur un mur blanc et clic-clac !!

Jamais facile de « fixer » les yeux des Philodromus

La loucheuse aux yeux bleus… Dolomedes sp.

La loucheuse aux yeux bleus… Habituellement, sous les petits pots en terre cuite que j’ai déposé sur mes ganivelles, je retrouve des araignées de petits formats… Aujourd’hui, après grêle, pluie et soleil, c’est une araignée moyenne que je trouve… vraisemblablement en protection vis à vis des éléments… Impressionnante de face ! (Drassodes sp.) – Cliquez pour agrandir !

La mangeuse de fourmis… Asagena phalerata

J’ai déjà rencontré cette minuscule (4mm) araignée noire… (voir Catégories).

Elle se promenait, en plein soleil, sur un mur blanc… Sans être équipé car je n’étais pas chez moi, je l’ai prise pour une petite Steatoda car j’avais repéré la bande claire à l’avant de l’abdomen, typique de ce genre auquel appartenait précédemment les Asagena !

Après coup, les photos m’ont montré une jolie Asagena phalerata, seule espèce de genre en Belgique. (cliquez), Son régime alimentaire se compose essentiellement de fourmis et de petits coléoptères !

Sans les araignées la vie sur terre serait impossible !