« Gel » de mer… & OPhiure…

Balade sur la plage de Nieupoort (Belgique), avec les enfants & petits-enfants, le nez rivé sur les coquillages puis… « Ah ! qu’est-ce que c’est ? » me demande Charlotte ? « Une araignée de mer ? »… Mon oeil s’éveille… « Une étoile de mer ? »… Que nenni, une bestiole que je ne connaissais pas, jamais vue ! Heureusement Aurelie nous explique, grâce à l’aquarium de Xavier, que c’est une Ophiure… J’ai dû lui faire répéter plusieurs fois… J’ai depuis fait mon enquête… vraisemblablement un Ophiothrix fragilis ( à vos souhait !), un détritivore bien utile ! J’ai interrogé des spécialistes et vous en dirai plus prochainement… En attendant, voici la bestiole… On en a trouvé une dizaine, entre les déchets et coquillages… « Et ça qu’est-ce que c’est ? » me demande Chiara… « C’est une galette de mazout, largué par un bateau lorsqu’il nettoie ses réservoirs, pour ne pas dire un « dégazage clandestin »… » – et les questions fusent : « Ah… C’est quoi le mazout, c’est quoi un réservoir… » tout un programme… Bref, à la fin des explications… « mais c’est dégueulasse !! »… je ne lui fais pas dire !!… et merci à Brigitte Courtois pour ces excellentes photos !! (cliquez pour agrandir)

En regardant bien, on y voit une étoile au centre… !!

Nos spécialistes belges sont réactifs :

 » Bonjour Richard,
Apparemment, la dernière forte gelée a fait des ravages sur les animaux côtiers. J’ai trouvé cet article et traduit pour vous les informations les plus importantes. J’espère que cela répondra à vos questions.
https://www.naturetoday.com/intl/nl/nature-reports/message/?msg=14848
« En raison de la courte mais violente période de gel, qui semble maintenant être loin derrière nous, la température de l’eau de mer a chuté temporairement. De nombreux organismes présents sur nos côtes sont sensibles à cette basse température de l’eau et sont morts en masse. Après la période de gel et avec un vent du large favorable, les animaux semi-vivants morts, et souvent aussi gravement affaiblis, s’échouent en masse sur nos plages. C’est donc le bon moment pour les beachcombers à la recherche d’observations spéciales. Ils savent mieux que quiconque qu’après chaque période de gel sévère, les plages peuvent être remplies d’animaux marins qui n’ont pas survécu à l’hiver rigoureux. Ce sont principalement les restes de crabes et de mollusques, mais aussi les étoiles de mer qui s’échouent désormais en grand nombre sur les plages. En plus des espèces courantes, il y a aussi des espèces régulièrement plus rares parmi elles. »
Cordialement,Saskia  » https://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/19077131/Evaluation%20initiale.pdf Grand merci à Saskia Van Gaever !

On en apprend tous les jours… !!

Alors… Pour son identification, Saskia a consulté d’autres spécialistes :

« Apparemment, ce n’est pas une Ophiothrix mais une espèce d’Ophiura. Cela pourrait être une Ophiura ophiura, mais l’image n’est pas assez nette pour voir les papilles de l’animal.

Bien à vous,

Saskia »

Sur Wikipedia :

Les Ophiures (Ophiuroidea) sont une classe d’Échinodermes proche des étoiles de mer. Elles se nourrissent principalement de jeunes mollusques, d’annélides et de divers débris. Leurs cinq bras sont fins, le disque central est bien individualisé et elles ne possèdent pas d’anus (rejet par la bouche)…

Les ophiures sont une des cinq classes d’échinodermes, caractérisée par un corps central discoïdal aplati, duquel partent cinq bras (parfois 6, rarement plus1) très souples, complètement indépendants du corps et ne se touchant pas par leur base, ce qui les distingue des astéries (étoiles de mer)2, tout comme le fait qu’ils sont articulés3.

Araignée de mon jardin…

Commence à faire meilleur… Un petit tour dans mon jardin pour admirer les arachnides cachées sous mes petits pots en terre cuite !

Commençons par une minuscule (entre 3 et 5mm) Ballus chalybeius… (Salticidae – Araignée sauteuse)

Ensuite, très présentes dans mon jardin, une Marpissa muscosa (Salticidae – Araignée sauteuse)

Très présents aussi, les Philodromus… Le premier, je le range dans les Philodromus sp. (species… qu’on utilise quand on n’est pas sûr de l’espèce… bien qu’ici, j’y verrais bien le groupe aureolus !)

Pour le suivant, je crois que c’est un Philodromus dispar !

Solide prédateur de mes arachnides, ce Rouge-gorge est incroyable… Quand on jardine, il vient près de nous, à une trentaine de cm, avant de fouiller le sol… On l’adore !! (cliquez pour agrandir)

Sauvées d’une mort certaine !

Content de mon passage dans une jardinerie de ma région… Curieux, j’ai regardé dans des bacs à fleurs vides et y ai trouvé deux petites araignées, communes, de 4mm qui ne parvenaient pas à grimper sur les surfaces verticales lisses en plastic !

Prélevées, je les ai relâchées dans la nature !!

La première était une petite araignée-loup (Lycosidae), vraisemblablement une « vieille » femelle Pardosa amentata ! (Merci Koen !) – (cliquez pour agrandir)

La deuxième, sensiblement de même taille, une femelle Pachynatha clercki (Tetragnatidae) !

Une bonne journée quoi !!

Oiseaux printaniers…

Une grive musicienne est venu prendre son bain !! Je ne les vois pas souvent celles-là ! (cliquez pour agrandir !)

La mésange bleue a enfin choisi son gîte après avoir visité mes différents modèles !! Ce matin, c’était des grands « poc-poc » pour modifier l’entrée du nichoir…

Aurait elle marqué son territoire ? Le résultat du « toc-toc »

L’intelligence des corvidés

« Célèbres pour leur intelligence, les corvidés manipulent des objets de façon bluffante et résolvent des problèmes astucieusement pour trouver leur nourriture. C’est dû à leurs cerveaux relativement gros, mais aussi à la longue période qu’ils passent auprès de leurs parents, pour se consacrer à l’apprentissage. »

Jolie Corneille noire… Elle a trouvé un bout de pain rassis qu’elle vient tremper pour le rendre plus tendre ! (cliquez…)

Les petites de mon jardin…

Nettoyage de printemps oblige… On a coupé le lierre et ramassé les feuilles devant un muret de ma maison… A la sortie du sac de déchets, un peu de tout !!

Beaucoup de rikikis… quelques mm qui demandent de la patience pour les flasher !

J’en ai déjà plein mon jardin arrière, voici une jeune Marpissa muscosa !

Cliquez dessus pour agrandir… un peu !

Ensuite, quelques Linyphiidae que j’aime appeler Xphantes car trop difficiles à déterminer…

Une autre…

Ensuite, pas mal d’araignées dite « pirates »… aussi quelques mm ! Des Ero, vraisemblablement aphana… Faut penser, ce que n’ai pas fait, à photographier le verso, le sternum, qui permet de les différencier !

« Araignée pirate » car elles sont prédatrices des autres Araignées…On les retrouve donc souvent sur les toiles de ces dernières ! 

Image

Elle a de la gueule !!

Voir aussi https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2016/10/27/laraignee-pirate-ero-aphana/

Famille Mimetidae…

« Le tibia et le métatarse de leur pattes antérieures portent une série de longues épines recourbées, entre lesquelles s’intercalent des épines plus courtes de même forme. Ils se nourrissent uniquement d’autres araignées… (Guide Photo des araignées – Heiko Bellmann)

La suivante est une Gnaphosidae… Une Drassodes sp.

Jolie avec ses yeux bleus qui louchent !!

Pour la suivante, j’ai dû faire intervenir mon mentor, Koen Van Keer… Un Theridion sp. , cfr mystaceum !!

Vraiment rikiki celle là !

Mon « garage » à « Citroën » – Anyphena accentuata

Si vous êtes des lecteurs(trices) assidus(ues), vous connaissez ma façon d’offrir un gîte aux arachnides de mon jardin… Des petits pots en terre cuite déposés sur des ganivelles… petits pots que je retourne délicatement pour y repérer les habitants. J’ai essayé avec des petits pots en verre et ça fonctionne aussi… Beaucoup d’Anyphaena accentuata dite « araignée citroën » à cause du double chevrons qu’elles arbore sur leur abdomen !!

Je les repère plus facilement…

Pas vraiment satisfait de la netteté des photos mais bon…

Sur un autre piquet…

Joli groupement… Les places sont chères !! Restons groupire !!

Sans les araignées la vie sur terre serait impossible !