Araignée – Meta sp. dans une fleur d’hortensia

Alors… Meta Mengei ou Meta sp. Metidae (Metellina) ??

(Correction de 2013 : Metellina sp.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Araignée – Pardosa sp. (famille Lycosidae)…

Serait-ce « ma »Marpissa muscosa (2013 – Oula, j’étais vraiment débutant là !!)

 

Faudra que des « spécialistes » me le confirment… car je viens d’avoir un gros doute avec

Pardosa sp. de la famille des Lycosidae (Araignée loup). ???

 

Elle est toute petite… quelques millimètres…   d’où la difficulté de l’avoir nette, désolé  !

 

Eh ! bien non… ni l’une ni l’autre… le secrétaire ARABEL (Société Arachnologique de Belgique) Koen Van Keer, que je remercie, m’avise qu’il s’agit d’un juvénile de Pardosa (famille Lycosidae) dont acte !!… La Trochosa est nocturne et plus imposante que la Pardosa (qui est diurne…)…restons donc sur Pardosa, de toute façon famille Lycosidae…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Araignée – Tetragnatha… mâle ou femelle ?

 

 

 

 

Ci-dessus, on voit bien l’absence de bulbe au bout des antennes = femelle !

 

« Situés à côté des chélicères, les pédipalpes ou « pattes-mâchoires » servent à l’examen sensoriel des proies et à leur manipulation. Chez les araignées adultes mâles, l’extrémité du pédipalpe porte le bulbe copulateur, organe d’accouplement mâle. » >> http://site.voila.fr/bioafb/araignee/araignee.htm

 

 

 

 

 

Réponse de Koen Van Keen, secrétaire ARABEL (Société Arachnologique de Belgique) :

 

« La Tetragnathe (peut-être Tetragnatha extensa mais on restera ici à Tetragnatha sp.) est clairement une femelle à cause du manque de pédipalpes (organes génitaux des mâles, qui sont visibles au bout des « antennes »). Même chez des exemplaires subadultes, ils sont déjà visibles. »

(supervisé en 2013)

 

 

 

 

Araignées – Elles font partie de l’escadrille – Pholque/Pholcus

 

 

 Pholcus –

Les « bouffeurs » de moustiques… et d’autres arachnides !! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

Les quatre premières photos de Pholcus, sont des femelles. Sur le cinquième, on voit clairement les organes génitaux du mâle. Chez Pholcus phalangioides, les mâles ne sont pas vraiment plus petits que les femelles (sauf parfois l’abdomen)… dixit Koen Van Keer (secrétaire ARABEL (Société Arachnologique de Belgique)

Ben flûte, mon OVNI s’est fait bouffer…

Ben flûte, mon araignée courge s’est fait bouffer par une araignée zèbre (arlequin) Salticus (scenicus ?) (araignée sauteuse)… dur, dur… Rectification : la prédatrice serait une Marpissa muscosa famille des Saltiques…

 

Mais c’est vrai qu’elle a un fameux regard, celle-là !

 

Pour celle dites « Arlequin », elle est représentée plus bas, dans ce blog…

 

 

 

 

 

Beau site sur :

 

http://www.arabel.ugent.be/SpinVhJaar/SaltFr.htm