Instinct « maternel » ?… Cocons – Araignée – Philodromus

En 2007, je vous avais déposé un cocon et sa femelle Philodromus sp., photo prise à Bruxelles…

 

 

25-09--2007 013

 

 

 

25-09--2007 015

 

 

 

Aujourd’hui, après l’élagage de mon pyracantha, j’ai remarqué un Philodromus sp. sur ma façade… Habituellement si prompt à s’enfuir, celle-ci restait stoïque…?

 

Elle avait une bonne raison… la protection de son cocon…

 

 

 

30-06-2010 004

 

 

 

 

30-06-2010 005

 

 

 

 

 

30-06-2010 009

 

 

 

Une vue arrière…

 

 

 

 

30-06-2010 002

 

 

 

Je commence à « m’adapter » à mon nouveau Nikon D5000… et j’attends un objectif macro prochainement… J’espère qu’on se régalera !!

 

 

 

 

29-06-2010 031
 
 
29-06-2010 032

 

 

 

 

22h45… après une journée caniculaire… elle est toujours fidèle au poste !!

 

 

 

01-07-2010 006

 

Celle des fissures… Araignée – Nuctenea

Je suis moins satisfait de mes photos actuelles… … Orphelin de mon Canon SX10IS en réparation pour un faux contact dans l’écran orientable, je « n’ai » que le bridge Nikon P90 sous la main… et je le trouve moins performant… qui plus est, ma lentille Raynox ne s’y adapte pas… donc patience !!

 

Une Epeire des fissures, Nuctenea umbratica, squatte un morceau de bambou dans le fond de mon jardin… à la nuit tombée, armé d’une lampe électrique, je lui rends visite régulièrement…

 

La journée, seule une patte sort du bambou, posée sur un fil d’alerte de sa toile…

 

 

 

29-06-2010 029a

 

 

Nocturne, oui, mais vigilante la journée quand même…

 

 

 

 

29-06-2010 042

 

 

 

 

Mise au point difficile, dans le noir… araignée donc floue

 

Elle sort…

 

 

 

29-06-2010 001

 

 

 

22h30… « Madame » quitte ses appartements…  (mon Nikon P90 prend le relais…)

 

 

 

01-07-2010 003

 

 

 

 

 

au centre de sa toile…

 

 

 

29-06-2010 003

 

 

 

Toujours fidèle, je vous l’avais déjà présentée début mai : http://richardunord6.skynetblogs.be/category/1572782/1/Nuctenea

 

Désolé de ne pas vous mettre plus de diversité dans le choix de mes bestioles mais je me contente, pour le moment, que de mon jardin…

 

 

Une proie diurne de la Nuctunea n’est pas perdue pour tout le monde…

 

 

29-06-2010 044

 

 

Elle reconstruit sa toile…

 

 

02-07-2010 005

 

 

 

 

02-07-2010 006a

 

Bons chélicères ne sauraient mentir… Araignée

De retour d’une petite escapade en Normandie, j’ai trouvé ces araignées lors d’un barbecue… elles avaient élu leur domicile dans la cheminée ou le foyer de ce barbecue en pierre…

 

Toute la famille fut de sortie en attendant que le tout se refroidisse !!

 

Typiquement des Segestria j’ai d’abord pensé à des Segestria bavarica ou senoculata à cause du dessin de leur abdomen…

 

 

 

24-06-2010 020

 

 

 

mais certaines photos m’ont révélé une caractéristique des Segestria florentina… à savoir un reflet métallique des chélicères, irisés de bleu/vert…

 

 

 

24-06-2010 027

 

 

 

 

Mon guide des araignées de France et d’Europe me vient à la rescourse… « les mâles et les immatures peuvent être de teinte plus claire »

 

Intrigué, j’ai revu mes photos en 2011… comme il y avait plusieurs Segestria sur ce barbecue, je pense quand même que la première était une Segestria bavarica et la seconde, grâce à ses chélicères irisés, une Segestria florentina… la conclusion du guide reste bonne mais il s’agit d’une femelle sur la première photo !!

Clin d’oeil à Clair de plume…

 Lors d’une visite de jardin de château dans le Val de Loire, en Touraine, j’ai fait une rencontre qui m’a fait penser aux excellents dessins de Clair de Plume (http://www.atelierclairdeplume.fr/)

 

 

IMG_6034

 

 

 

IMG_6028

 

 

 

   

 

à chacun sa paire hein !!

 

 

Beau jardin… Pas d’arachnide « visibless » par contre pas mal de pollenisateurs…

 

 

 

IMG_5963

IMG_5970

 

 

IMG_6012

IMG_6026

 

 

 

Et des roses superbes…

 

 

IMG_6027

 

 

Araignées de Touraine…

Lors de notre retour de l’île de Ré, nous avons fait une étape dans le Val de Loire, non loin de Chinon, en Touraine…

 

Nous en avons profité pour visiter les jardins des châteaux du Rivau et de Villandry, superbes roseraies, où je n’ai pas trouvé grand chose comme arachnides… Seule cette petite Enoplognatha sp. (un mâle juvénile) s’était attachée à moi et je ne l’ai remarquée que plus tard…

 

 

 

IMG_6053

 

 

 

IMG_6064

 

 

 

IMG_6067

 

 

Par contre, dans le gîte, outre les Uloborus dont question plus bas dans le blog, il y avait d’autres petites araignées comme cette Achaearanea lunata… (famille Theridiidae), en plein repas, que j’avais aussi rencontrée à l’île de Ré (ainsi qu’ici, à Waterloo…)

 

 

 

IMG_6049

 

 

 

Araignée sans venin… Oui, oui… Uloborus

C’est une première pour moi !! … je la connaissais en théorie mais ne l’avais pas encore rencontrée !!

 

La seule (enfin, je crois…) araignée sans venin… Elle compte uniquement sur sa toile cribellate (genre velcro super « collant ») pour attraper ses proies… On la distingue bien sur mes photos, la même soie cribellate que les Amaurobius par ex. (mais eux ont du venin en plus…)

 

La disposition des yeux est aussi particulère… de plus, le céphalo et l’abdomen (surtout l’abdomen sur mes photos…) sont recouverts de poils blancs (ce qui n’a pas facilité mes photos…) ceux de l’abdomen forment des alignements de touffes qui s’incurvent vers le haut et s’observent mieux de profil (dixit le « Roberts »).

Elle tisse une toile orbiculaire horizontale (aussi visible sur mes clichés… ) sur les plantes basses (je l’ai trouvée dans un pin, en Touraine, près de Chinon… sluurp !!)

 

 

Voici l’ Uloborus walkenaerius

 

 

IMG_6077

 

 

 

 

 

IMG_6104

 

 

 

 

 

IMG_6073

 

 

 

 

 

IMG_6115

 

 

 

 

IMG_6116

 

 

 

 

 

IMG_6123

 

 

 

 

 

IMG_6124

 

 

 

IMG_6156

 

 

 

 

IMG_6158
IMG_6159
IMG_6160

IMG_6161

IMG_6161-1

 

 

 

 

IMG_6129

 

 

 
IMG_6130

 

 

 

Autre particularité des araignée cribellates… pour confectionner cette toile « cotonneuse », ils doivent la « peigner »… vous savez, un peu comme quand les femmes se crêpaient les cheveux, pour se faire, les araignées cribellates utilisent aussi un « peigne » que je vous ai déjà présenté dans les photos d’Amaurobius (voir TAG).

J’ai donc réessayé, avec les moyens du bord (lentille Raynox) et toujours « à main levée » de fixer le peigne d’Uloborus…  

 

 

 

IMG_6174

 

 

IMG_6174-1

 

 

 

10-06-2010 005

 

David contre Goliath… Araignée

Encore un reliquat de l’île de Ré…

 

D’abord le champ de bataille… … Un évier sous un auvent protégé…

 

 

IMG_5828

 

 

 

J’avais déjà repéré cette petite araignée quelques jours auparavant… une Steatodas sp., araignée typique « d’intérieur »… qui avait attrapé une grosse mouche… le temps de préparer mon matos à mon aise ne v’la ti pas que madame Steatoda « embarque » sa grosse prise et la traîne jusque dans son repaire, le trou d’évacuation de l’évier… je n’ai eu le temps que de prendre un cliché à la sauvette…

 

 

IMG_5305

 

 

 

Mais maintenant que je l’avais repérée, je garderai un oeil dessus pour les prochains jours… Piège ingénieux que cette évier très peu utilisé… la cuvette entrelassée de fils invisibles mais piège mortel pour tout visiteur…

 

Et ça n’a pas duré, cinq jours plus tard, un gros insecte, que je n’ai pas déterminé (sauterelle ?) s’est fait prendre… Impressionnant la différence de gabarit !!

 

 

IMG_5801

 

 

 

 

IMG_5818

 

 

 

IMG_5826

 

 

 

IMG_5813

 

 

 

IMG_5817

 

 

 

IMG_5811

 

 

Vraisemblablement Steatoda triangulosa… (mais elle semble juvénile…)

 

Merci Didier

http://dipode-vie.net/Arachnides/Index.html

Cadeau… Un peu de couleurs dans ce monde de brutes…

  

IMG_6000

 

 

 

 

  

  

IMG_5990

 

 

  

  

 

IMG_6004

 

 

 

 

 

 

 

IMG_5992

 

 

 

 

  

IMG_6001

 

 

  

IMG_5989

 

 

 

 

  

  

 

IMG_6001-1

 

 

 

 

 

D’un point de vue plus cosmologique, le sceau traditionnel yézidi enferme une bonne partie de leur ésotérisme. Vous noterez la combinaison des significations numériques du 3, du 4, du 7 et du 12, ainsi que celle des couleurs rouge et bleue des 2 mondes, d’en haut et d’en bas, de la lumière et des ténèbres, dont le Paon est le médiateur : en bleu, la couleur dont il est interdit de porter le vêtement, en rouge celle du dieu enveloppant les 12 constellations. C’est, en effet, une loi de l’optique que les couleurs de l’arc-en-ciel – ici la queue du paon – ne peuvent naître qu’entre la lumière et les ténèbres, à l’image du monde astral entre les mondes spirituel et physique. Cette queue du Paon dont la roue symbolisait le déploiement de la création dans les douze signes du zodiaque au cours des sept âges du monde :
WH.


Tiré de : http://spfc441.blogspot.com/