Dérangées par les travaux…

De gros travaux chez moi au rez-de-chaussée… de ce fait, plusieurs arachnides sont dérangées dans leur habitude et certaines se retrouvent au premier étage !

Cette femelle araignée-loup (Lycosidae) Pardosa (vraisemblablement amentata) apprécié que je la remette au jardin…

Un peu « enfarinée » de poussières…

 

 

 

26-09-2011 105.jpg

 

 

 

26-09-2011 100.jpg

 

 

 

26-09-2011 104.jpg

 

 

 

 

26-09-2011 099.jpg

 

 

 

26-09-2011 107.jpg

 

Une autre petite araignée est venue me dire bonjour avant de retrouver un mur ensoleillé… L’araignée-arlequin, une araignée sauteuse (Salticidae), un femelle Salticus scenicus

 

Peu de clichés d’elle… elle n’arrêtait de bouger !!

 

 

 

30-09-2011 032.jpg

 

 

La suivante est une petite (7-8mm) femelle Tégénaire parietina, qui avait déjà fait sa toile pendant les travaux sur la nouvelle construction (ainsi que les Pholques d’ailleurs… toujours inséparables ceux-là !!)

 

 

30-09-2011 034.jpg

 

 

 

30-09-2011 039.jpg

 

 

 

30-09-2011 040.jpg

 

 

 

30-09-2011 037.jpg

Advertisements

Laissons-les vivantes…

Bon, pour celles et ceux habitués de ce blog, je n’ai plus besoin de faire mon petit laïus pour justifier l’utilité de nos amies les araignées…

Simplement pour dire que je suis content de les laisser vivre car sur certains sites et forums spécialisés, les cadavres d’arachnides, même si la réalisation des photos permet, parfois, d’être certain d’une identification jusqu’à l’espèce, cela ne justifie pas, selon moi, de les envoyer ad patres ! 

Je persiste à trouver cela macabre et même inesthétique !

Ci-dessous un petit mâle Linyphiidae (Money-spiders) d’1 ou 2mm… pas facile à photographier… En cherchant sur Internet des photos d’Erigone, je fus déçu de voir d’excellentes photos, certes, mais sans couleur et blafardes… une araignée morte, conservée artificiellement, perd toujours sa belle couleur…

 

 

 Ma Linyphiidae indéterminée… (pas nécessairement Erigone me dit Koen !)

 

 

 

30-09-2011 048.jpg

 

 

 

30-09-2011 047.jpg

 

 

 

30-09-2011 051.jpg

 

 

 

30-09-2011 056.jpg

 

 

 

30-09-2011 052.jpg

 

 

 

30-09-2011 053.jpg

 

 

 

Linyphia triangularis – Linyphiidae

C’est la saison des amours des Linyphia triangularis (Linyphiidae) dans mon jardin !

Pas toujours facile de les différencier des Neriene (Linyphiidae) qui sont également des araignées qui vivent, à l’envers, sous une toile en nappe !

Comme j’ai la chance d’avoir un couple de Linyphia triangularis sous la main, je vous en propose quelques clichés…

Pour le mâle, son abdomen, en cylindre, ressemble effectivement à ceux des Tetragnathidae

 

 

 

26-09-2011 112.jpg

Voici un mâle Neriene montana pour comparer…

27-10-2009 079.jpg

Outre la forme de l’abdomen, Neriene montana a aussi les pattes annelées et des chélicères beaucoup moin proéminentes !

Mais continuons avec notre mâle Linyphia triangularis, en pleine approche amoureuse…

26-09-2011 110.jpg

Pédipalpes et chélicères (prononcez « ké »)

26-09-2011 109.jpg

26-09-2011 116.jpg

La femelle séduite… Enfin, qu’il aimerait séduire…

26-09-2011 111.jpg

Alors là, j’vous dis pas… ce fut comme la cour du mâle Epeire diadème… ça a duré des dizaines de minute, à la tombée du jour…

26-09-2011 114.jpg

Le mâle, au centre de la toile, essayait prudemment d’approcher la femelle qui tournait autour de lui, au quatre coin de la toile en nappe, pour lui échapper… et c’était à chaque fois rebelotte, retour case départ… elle a bien fait dix fois le tour de la toile avant que ma patience arrive à sa limite… tout ça pour dire que je n’ai pas attendu la « conclusion »… ce sera pour une prochaine fois !!

26-09-2011 122.jpg

26-09-2011 128.jpg

26-09-2011 133.jpg

Parfois, c’était un face à face mais la femelle se dérobait…

26-09-2011 141.jpg

26-09-2011 140.jpg

Tegenaria agrestis & groupe atrica – Araignée…

Revenons à nos « moutons »…

Je vous ai déjà présenté récemment la Tegenaria agrestis :

 (http://richardunord6.skynetblogs.be/tegenaria-agrestis-hobo-spider/

Comme je passe souvent par le pont de Groenendael, bien connu des naveteurs, je m’y suis arrêté pour visiter le piétonnier qui longe le chemin de fer…

 

 

25-09-2011 001.jpg

J’y ai trouvé des typiques et communes Zygiella-x-notata et deux Tégénaires dont une femelle Tegenaria agrestis

Son folium ou « robe »…

24-09-2011 042.jpg

Ses yeux (8)…

24-09-2011 039.jpg

24-09-2011 035.jpg

Voici des clés (en anglais) pour reconnaître « facilement » Tegenaria agrestis (Hobo spider) :

Non loin d’elle trônait un mâle mais d’une espèce différente… Tegenaria du groupe atrica sensiblement de la même taille mais avec des pattes beaucoup plus grandes…

24-09-2011 045.jpg

24-09-2011 045a.jpg

24-09-2011 046.jpg

24-09-2011 050.jpg

24-09-2011 048.jpg

Pour les fanas de pédipalpes, les organes reproducteurs du mâle (qui sont de « simple » pompe aspirantes et foulantes…) aussi appelés familièrement « gants de boxe », jes crois avoir fait de bons clichés, dans le même angle des dessins du « Roberts »… mais malgré cela j’en resterai (avec l’avis de Koen Van Keer) à Tegenaria du groupe atrica (atrica – saeva- duellica)

24-09-2011 055b.jpg

24-09-2011 053.jpg

 

Paon de jour… Papillon

J’adore ce papillon… le Paon de jour et ses ocelles…

Comme il ne semblait pas impressionné par mon appareil, j’en ai profité !

 

 

 

24-09-2011 029.jpg

 

 

 

24-09-2011 030.jpg

 

 

 

 

 

24-09-2011 059.jpg

 

24-09-2011 031.jpg

 

 

 

24-09-2011 060.jpg

 

Et le « paon-de-jour » qui porte

Sur chaque aile un oeil de feu ! 

 

On dirait que ses ocelles nous regardent…

 

 

 

24-09-2011 062.jpg

 

 

 

24-09-2011 061.jpg

 

 

Nous considérons volontiers le papillon comme un symbole de légèreté et d’inconstance. Chez les chrétiens, il s’agit de l’âme débarrassée de son enveloppe charnelle et devenue bienfaitrice et bienheureuse.

 

Un autre aspect du symbolisme du papillon est fondé sur ses métamorphoses : la chrysalide est l’œuf qui contient la potentialité de l’être ; le papillon qui en sort est un symbole de résurrection. C’est encore, si l’on préfère la sortie du tombeau.

Symbole du feu solaire et diurne, et pour cette raison de l’âme des guerriers, il représente le soleil dans le temple des guerriers aztèques et le dieu de feu porte comme emblème un pectoral nommé papillon d’obsidienne. L’obsidienne, comme le silex, est une pierre de feu. Toutes ces interprétations découlent probablement de l’association analogique du papillon et de la flamme, du fait de ses couleurs et du battement de ses ailes »[20]

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Lepidoptera)

 

 

 

 

24-09-2011 075.jpg

 

 

 

Belle attitude d’une araignée-loup (Lycosidae) sur un piquet, au soleil !

 

 

 

24-09-2011 063.jpg

Toujours quelques forestières…

En complément à mon post sur la Malthonica, voici les autres arachnides rencontrées lors de mon second passage…

 

Une Malthonica ferruginea plus jeune…

 

 

 

22-09-2011 004.jpg

 

 

 

22-09-2011 007.jpg

 

 

 

Une non moins « jolie » Amaurobius sp. (fenestralis ou similis ?)

 

 

 

22-09-2011 006.jpg

 

 

 

22-09-2011 006a.jpg

 

 

Jamais simple (non plus) de différencier similis de fenestralis… En Belgique, on parle du groupe similis (similis/fenestralis)… Voici quelques éléments supplémentaires par l’expérimenté Koen Van Keer (ARABEL) :

 

 

 

« Selon leurs répartition géographique, je dirais qu’il y a effectivement une préférence différente de biotope. Je sais que chez nous (Europe de l’Ouest), les A. fenestralis ne sont guère trouvées chez des maisons (plutôt dans les biotopes forestiers, sous l’écorce. Néanmoins, A. similis peut aussi être trouvée dans des biotopes forestiers. En Europe de l’Est, A. similis semble moins fréquente (voir par ex. répartition sur http://www.spiderling.de/arages/index2.htm) et A. fenestralis est souvent trouvées près des maisons. »

 

 

 

 

Une toute petite Linyphia hortensis juvénile…

 

 

 

22-09-2011 044.jpg

 

Lepthyphantes minutus – Araignée

Faut que je vous explique le contexte… Dans le forêt de Soignes, près d’une petite chapelle où je trouve beaucoup de bons sujets, trônent de vieilles poubelles en bois, peu utilisées, avec couvercle…


Comme je passe souvent par là, car les arachnides de la chapelle se renouvellent régulièrement, j’avais repéré, il y a quelques temps déjà, sous le couvercle de cette poubelle, une magnifique Malthonica ferruginea… Tout content de la retrouver, très statique et se laissant « manipuler » sans fuir, j’étais focalisé sur elle et je flashais à qui mieux mieux… Tout à coup, une autre arachnide intéressante descendit le couvercle… dilemme… que faire : vais-je continuer avec ma Malthonica ou m’occuper de l’autre ?

La Malthonica étant vraiment « jolie », je ne fis donc qu’une seule photo de l’intrus… (celle ci-dessous), moi qui multiplie habituellement les clichés… et je ne fis pas trop attention à sa taille que j’ai sans doute surévaluée dans mon souvenir !

Après coup, à la vision de cette arachnide, ma première idée fut de penser à une cavernicole, à l’aise dans les ténèbres humides de cette foutue poubelle !! Couleurs des pattes etc… ça collait… soit une bourneti ou une menardi… bourneti n’étant pas répertoriée en Belgique, me restait donc menardi !

Comme j’envoie toujours mes dilemmes à mon mentor, Koen Van Keer, sa réponse me déstabilisa : 

« Plutôt une Lepthyphantes (probablement minutus). »

Ben flûte alors… elle me semblait plus grosse qu’une « simple » Lepthyphantes… même si minutus est la plus grande de ce genre … il est vrai que les pattes et les couleurs de l’abdomen correspondaient, par contre pas le céphalo  !

 

 

 

19-09-2011 092.jpg

 

 

Pour en avoir le coeur net, je devais essayer de la retrouver… Belle gageure car je ne retrouve pratiquement jamais deux fois la même bestiole à la même place !! Je me rendit donc sur place trois jours plus tard…

En ouvrant à nouveau le couvercle de cette poubelle, personne n’était au rendez-vous… même pas ma grosse Malthonica… j’aperçu quand même quelques pattes qui sortaient d’une fissure… Un jeune Malthonica montra le bout de ses chélicères (je ferai un post séparé pour cette espèce), un peu plus loin, une autre araignée fit son apparition, un (ou une) Amaurobius… Bref, je flashais, je flashais…

Le fait que ce vieux couvercle en bois soit en position ouverte, ça devait perturber les arachnides… toujours est-il que celle pour laquelle je m’étais déplacé fit son retour, oui, oui !!

J’ai donc pu tout à loisir prendre son portrait et confirmer, si besoin en était, les dires de Koen !

Cette fois-ci je la prends sous toutes ses coutures… la taille 4,5-5mm

 

 

22-09-2011 010.jpg

 

 

 

22-09-2011 020.jpg

 

 

 

22-09-2011 020a.jpg

 

 

 

22-09-2011 015.jpg

 

 

 

22-09-2011 021.jpg

 

 

 

22-09-2011 024.jpg

 

 

 

22-09-2011 024a.jpg

 

 

Tiré du Guide des Araignées de France et d’Europe – Roberts

« Son nom scientifique était précédement Linyphia minuta Blackwall 1833 qui en traduction littérale donne « petit (minuta) tisseur de lin », ce qui fait justement allusion aux moeurs de l’araignée et indique qu’il s’agit d’un assez petit membre du genre Linyphia… un soixante d’années après la description de Blackwall, on s’est rendu compte que l’espèce portant ce nom appartenait en fait au genre Lepthyphantes… qui veut dire « tisseur fin »… »

Du coup, cette « minutus » qui veut donc dire petit se retrouve être la plus grande des Lepthyphantes… ah! les méandres de ces appelations scientifiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques autres forestières…

Mes habituelles Drapetisca socialis, présentent sur presque tous les supports !

Toujours très élégante ! Une femelle…

 

 

17-09-2011 157.jpg

 

 

 

17-09-2011 150.jpg

 

 

 

17-09-2011 152.jpg

 

 

 

 

17-09-2011 040.jpg

 

 

 

Un mâle…

 

 

 

17-09-2011 037.jpg

 

 

 

17-09-2011 042.jpg

 

 

 

Une femelle

 

 

 

17-09-2011 044.jpg

 

 

 

 

 

 

Le couple…

 

 

 

17-09-2011 035.jpg

 

 

Un Philodromus sp juvénile et handicapé !!

 

 

 

17-09-2011 128a.jpg

 

 

 

17-09-2011 127.jpg

 

 

 

17-09-2011 135.jpg

 

 

 

Un minuscule Theridion sp. en pleine prédation…

 

 

 

 

17-09-2011 131.jpg

 

 

 

 

Egalement en pleine prédation, une toute aussi minuscule Saltique (araignée sauteuse) Ballus chalybeius !

 

 

 

 

17-09-2011 164.jpg

 

 

 

17-09-2011 170.jpg

 

 

 

17-09-2011 167.jpg

 

 

 

 

 Une jolie petite et juvénile Tetragnatha sp. …

 

 

 

19-09-2011 032.jpg

 

 

 

Un nid d’Enoplognatha sp.

 

 

 

19-09-2011 023.jpg

 

 

 

19-09-2011 024.jpg

 

 

 

19-09-2011 029.jpg

 

 

 

 

… sous l’oeil intéressé d’un Philodromus sp.

 

 

 

19-09-2011 026.jpg

 

 

 

La robe caractéristique d’une minuscule Anelosimus

 

 

 

19-09-2011 012.jpg

 

 

 

et un grand merci à Koen Van Keer (ARABEL) qui m’a aidé à déterminer certaines bestioles !!