Zygielle-des-fenêtres… Zygiella-x-notata

Présente partout, avec sa toile caractéristique où il manque un quartier (ou un camembert), c’est une des rares araignées encore active en hiver…

Zygiella-x-notata (Zygielle-des-fenêtres)

J’ai déjà eu l’occasion de vous la présenter… Ici, c’est juste une belle femelle adulte de plus de 7mm… Elle voyagait avec nous dans la voiture…, sur le tableau de bord… même si elle ne faisait que 7mm de corps, je comprends que certains ou certaines n’auraient pas appréciés ! Comme j’ai toujours une petite boite en poche, elle était bonne pour une rapide scéance photo !

 

 

 

25-11-2011 001.jpg

 

 

 

25-11-2011 003.jpg

 

Advertisements

Sauvées du rouleau… Tégénaires

Ben oui… drôle de titre !!

Je rafraîchis les peintures de mon salon… donc fatalement je dérange mes co-locatrices !!

Cette Tegenaria parietina juvénile eu de la chance, j’ai juste stoppé mon rouleau qui l’aurait changé de couleur !!

3mm pour une bestiole qui peut faire 20mm adulte vous situe sa juvénilité !

 

 

22-11-2011 023.jpg

 

 

 

22-11-2011 026.jpg

 

 

 

22-11-2011 029.jpg

 

Je l’ai ramenée dans son environnement favori, la cave… mais comme les miennes sont en travaux elles ont dû « remonter »…

La suivante, trouvée aujourd’hui, s’enfuyait à l’arrivée du pinceau…

Tout aussi juvénile, 2,5mm, et toujours Tegenaria parietina !

 

 

 

28-11-2011 009.jpg

 

 

 

28-11-2011 006.jpg

 

 

 

28-11-2011 006a.jpg

 

 

 

 

 

 

Aaraignées européennes et venin…

Très bon article de La Hulotte :

http://www.lahulotte.fr/courrier_orbitele3.php

Donc, comme je le tambourine à gauche et à droite depuis des années, rien de dangereux chez nous !!

Et pour les araignées non européennes, voici une belle vulgarisation expliquant que c’est rarement les araignées qui sont en cause :

http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Sciences/topic-unique-araignees-sujet_6998_229.htm

dont je reproduis la dernière intervention :

 

Les indications sont toutes vagues; qu’une araignée provoque des lesions et qu’une infection se propage, pourquoi pas, certains venins sont connus pour ça. Ca laisse de serieux trous, et cela tend logiquement a s’infecter.Mais de là à associer une des plus virulentes bacteries « bouffeuse de chairs » avec les morsures d’araignées, c’est un peu rapide.  Selon les etudes, les gens declarent tres souvent avoir ete mordu mais a posterior, sans voir la bete, alors que les infections cutanées peuvent se declarer presque spontanément (je connais ça), profitant de la moindre micro-blessure.
Quand au cas du guitariste de SLAYER, en lisant les communiqués de presse, selon un docteur, la necrose viendrait d’une potentielle morsure d’araignée infectée (likely caused)… bref que du conditionnel. A moins de lire un temoignage direct de l’interessé, on ne saura surement jamais le fin mot de l’histoire.

En etudiant de pres la question, on s’aperçoit que le terme « Necrotizing fasciitis » est un peu un fourre-tout, regroupant l’action de plusieurs bacteries, essentiellement des staphylo.
 Par contre, des etudes montrent que la probabilité d’en develloper une suite a une morsure de recluse mal traitée est non nulle; voir

 

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11243548

 

Il s’agit d’une enquete sur 31 cas de N.F – deux ont ete positivement identifés comme decoulant de morsures mal traitées dr brown recluse. Le venin de le BR est necrosant; dans certains cas (pas tous!), cela cree une serieuse porte d’entrée a des infections plus grave (generalement attrapées en milieu hospitalier). Le venin lui meme a une action limité, et est en soi moins dangereux que les infections qui peuvent le suivre.

 

mais la N.F. evolue egalement avec le devellopement inquietant des MRSA (Staphylo doré resistant aux antibio). L’identification des causes de telles infection est en general tres ardu, car le patient consulte alors que l’inflamation est souvent avancée, et a part si l’on a pu voir ou ressentir une morsure, il est difficile d’etre sur que l’infection est causée par une araignée – le seul fait d’etre dans une zone ou il y a des recluses n’en fait pas automatiquement des coupables.
voir cet article recent:

 

http://insectsinthecity.blogspot.c […] lemma.html

 

Donc, il y a une chance non nulle que le guitariste de Slayer ait été mordu par une araignée possedant un venin necrosant, c’est vrai –  C’est plus classe que de chopper une sale infection cutanée en trainant dans un bar miteux a l’hygiene douteuse  :D

Elagage suite et fin…

Toujours de minuscules araignées… qui descendaient le long de leur fil de sécurité pendant que j’élaguais mes noisetiers !

La première photo n’est pas excellente mais le dessin de l’abdomen nous dirige vers Clubiona corticalis

 

 

 

14-11-2011 005.jpg

 

 

 

C’est ensuite une juvénile Marpissa muscosa, espèce très présente dans mon jardin !

Toujours aussi mimis et photogéniques ces araignées-sauteuses !

 

 

 

14-11-2011 010.jpg

 

 

 

14-11-2011 013.jpg

 

 

 

14-11-2011 014.jpg

 

 

 

Les deux suivantes sont rentrées à l’intérieur…

Un Amaurobius similis juvénil…

 

 

 

14-11-2011 017.jpg

 

 

 

Mais je ne donne pas cher de sa peau car mes cerbères (les Pholques) montent la gardent au quatre coins…

 

La suivante, une Metellina sp. est rentrée soit pour se réfugier du froid et/ou mourir au chaud !

Remarquez sa « robe » de fin de saison…

 

 

 

14-11-2011 030.jpg

 

 

 

14-11-2011 028.jpg

 

 

 

Le dessin du céphalo est caractéristique…

 

 

 

14-11-2011 029.jpg

 

 

 

14-11-2011 024a.jpg

 

 

 

Pour la petite histoire, la sachant en fin de vie, j’avais décidé que lui offrir un moustique comme repas, une proie habituelle… Quelle ne fut pas ma surprise en retrouvant, le lendemain, l’araignée morte et le moustique bien vivant !! Le monde à l’envers… J’ai, bien entendu, relaxé le moustique qui l’avait bien mérité !!

Tégénaire… Tegenaria atrica

Rien de bien neuf… je vous l’accorde ! Mais j’ai trouvé celle-ci en train de courir dans ma cave où mes chattes sont parfois… elle risquait simplement de se faire manger par mes chasseuses !!

Alors, pour sa détermination, c’est plus facile en Belgique qu’en France car elle fait partie de ce qu’on appelle communément le « groupe atrica » qui comprend les Tegenaria atrica, saeva et duellica, difficilement discernables sur photo.

En Belgique, dans ce goupe, seule atrica est vraiment présente… (je ne parle évidemment pas des autres parietina, domestica etc…) saeva a été seulement trouvée dans la région d’Antwerpen (par Koen Van Keer) et duellica est actuellement absente (mais bon, elle pourrait « remonter » bientôt). C’est donc ici Tegenaria atrica.

 

Une belle femelle adulte de 15-16mm…

 

 

 

18-11-2011 001.jpg

 

 

 

 

18-11-2011 016a.jpg

 

 

 

18-11-2011 010.jpg

 

 

 

Ses filières…

 

 

 

18-11-2011 006.jpg

 

 

 

18-11-2011 009.jpg

 

 

 

18-11-2011 015.jpg

 

Fin d’élaguage…

Je ne cherchais pas systématiquement les arachnides mais de-ci, de-là, certaines se laissaient descendre le long de leur fil de sécurité ! Comme j’ai toujours une petite boite en poche, réception et identification… Araignées communes de mon jardin !!

Anyphaena accentuata juvénile… dite araignée-citroën (à cause de ses chevrons) !

 

 

 

11-11-2011 003.jpg

 

 

 

11-11-2011 001.jpg

 

 

 

11-11-2011 004.jpg

 

 

 

La suivante, trouvée au sol, est vraisemblablement une Coelotes sp.

Ce sont ses chélicères proéminentes qui me dirigent vers ce genre !

 

 

 

11-11-2011 005.jpg

 

 

 

11-11-2011 009.jpg

 

 

 

11-11-2011 012.jpg

 

 

 

11-11-2011 010.jpg

 

 

 

J’ai ensuite trouvé un couple de Pholcidae, des Psilochorus simoni qui sont habituellement à l’intérieur des maisons…

J’en avais déjà touvés dans ma cave mais les récents travaux les ont peut-être « poussés » dehors !?

 

 

 

11-11-2011 018.jpg

 

 

 

 

 

11-11-2011 015a.jpg

 

 

 

11-11-2011 015.jpg

 

 

 

« L’abdomen globuleux, bleuâtre, aux filières près de la fente épisgastrique permet une identification aisée »

 

 

 

11-11-2011 017.jpg

 

 

 

11-11-2011 018a.jpg

 

 

 

11-11-2011 020.jpg

 

 

 

11-11-2011 020a.jpg

 

 

 

11-11-2011 023.jpg

 

 

 

11-11-2011 028.jpg

 

 

 

11-11-2011 029.jpg

 

 

 

11-11-2011 035.jpg

 

 

 

11-11-2011 035a.jpg

 

 

 

Petite aussi, une Steatoda bipunctata de 3mm…

 

 

 

11-11-2011 045.jpg

 

 

 

11-11-2011 041.jpg

 

 

 

11-11-2011 043.jpg

 

 

 

11-11-2011 042.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Metellina merianae et d’autres forestières… Araignée

Je pense bien que c’est elle, Metellina merianae… le biotope correspond, sur les rives d’un étang de Groenendael, en bordure de forêt… (Le « Roberts » nous précise : « Toujours dans les mileux humides et ombragés, parmi la végétation rivulaire »… rivulaire, je ne connaissais pas cet adjectif !

 

 

 

10-11-2011 022.jpg

 

 

 

10-11-2011 025.jpg

 

 

 

10-11-2011 028.jpg

 

 

 

10-11-2011 031.jpg

 

 

 

10-11-2011 035.jpg

 

 

Juste avant de partir faire cette balade forestière, j’ai remarqué une toute petite araignée sur ma voiture… Philodromus sp. 

 

 

 

10-11-2011 008.jpg

 

 

 

 

En soulevant le couvercle d’une poubelle en bois… Un mâle araignée-citroën… Anyphaena accentuara

 

 

 

10-11-2011 045.jpg

 

 

 

10-11-2011 041.jpg

 

 

 

10-11-2011 043.jpg

 

 

J’ai croisé aussi quelques jolies Neriene peltata 

 

 

 

10-11-2011 054.jpg

 

 

 

10-11-2011 061.jpg

 

 

 

10-11-2011 019.jpg

 

 

 

 

 

jolie petite Lepthyphantes et ses copines…

Cette fois ci, cette Lepthyphantes n’est pas une forestière… Je l’ai trouvée en rangeant des pots de fleurs davant chez moi ! Le biotope…

 

14-11-2011 038.jpg

 

 

La théorie nous apprend que les seules Lepthyphantes ayant les pattes annelées sont minutus en forêt et leprosus dans et autour des maisons…

La théorie nous dit aussi que si le métatarse de la patte I a plus d’une épine cela limite entre L. nebulosus – leprosus – minustus et alacris !

 

 

09-11-2011 074.jpg

4 bons millimètres, c’est sa taille maximum…

09-11-2011 054.jpg

Un joli folium, une jolie robe mais dont les fluctuations ne permettent de déterminer l’espèce…

09-11-2011 055.jpg

09-11-2011 057.jpg

09-11-2011 059.jpg

09-11-2011 061.jpg

09-11-2011 062.jpg

09-11-2011 065.jpg

09-11-2011 068.jpg

09-11-2011 069.jpg

09-11-2011 073.jpg

09-11-2011 077.jpg

Et ses copines me direz-vous… disons qu’elles squattaient le même environnement, dans d’autres pots…

Un rikiki Philodromus sp.juvénile

09-11-2011 082.jpg

et une petite femelle Tégénaria (10mm) atrica…

09-11-2011 095.jpg

09-11-2011 083.jpg

09-11-2011 090.jpg

09-11-2011 096.jpg

09-11-2011 100.jpg

09-11-2011 107.jpg

Mes cerbères ont à nouveau frappé ! Pholcus

Je vous ai déjà raconté que ce sont les Pholques qui ont investi les premiers ma nouvelle cave… Ils m’ont déjà croqués quelques moustiques, cloportes et autre arachnides…

Aujourd’hui, c’est une belle proie, en proportion, mais j’ai difficile à l’identifier !

 

 

 

09-11-2011 034.jpg

 

 

 

09-11-2011 036.jpg

 

 

 

 

 

09-11-2011 031.jpg

 

 

 

09-11-2011 028.jpg

 

 

 

 

 

Bien ficelé ! 

 

 

09-11-2011 027.jpg

 

 

 

Le Pholque, après avoir injecté sucs & enzymes à la proie qui en liquéfieront l’intérieur, la sirotera allègrement pendant 12 heures pour ne laisser qu’une carcasse vide mais bien conservée (contrairement à d’autres arachnides qui tapissent l’extérieur de leur proie de ces mêmes sucs qui deviennent un magma…). 

 

Pour celles et ceux que ça intéressent, la revue « La Hulotte » trait des Pholcus dans leur n° 55 que je conseille… très didactique… 46 pages d’infos !

 

« … alignées de bout à bout, les pattes d’un petit Pholcus mâle formerait une perche de 30 centimètres de long. Plus de 40 fois la longueur de son corps ! « … Une véritable grue !!