Tégénaires… Tegenaria domestica & ferruginea

Comme écris dans la note suivante, j’étais parti pour faire des clichés de Tégénaires, sur les murs d’une chapelle forestière où j’en avais vues beaucoup l’année dernière… mais c’était à une autre époque !!

Voici donc ce que je pense être une Tegenaria domestica, plus petite, 9-10mm, que nos Tégénaires habituelles (atrica…) ! 

Confirmé par Koen Van Keer ! (Merci !) 

 

 

29.07.2012Canon 042.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 048.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 043.JPG

 

 

 

 

La suivante, un mâle Malthonica ferruginea, je ne l’ai pas dérangé… je lui ai simplement pris le portrait !

 

 

29.07.2012Canon 054.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 054a.jpg

 

Advertisements

Parasteatoda lunata – Achaeranea – Theridion

 

 

J’étais parti pour photographier des Tégénaires (j’en ai vu une…), sur les murs d’une chapelle forestière… mais elles n’étaient pas encore là… par contre, quantité de Parasteatoda lunata, famille Theridiidae, anciennement Achaeranea et plus anciennement encore Theridion lunatum !

Elle est repérable facilement… sa toile comporte une/ou des feuilles, tiges et/ou autre détritus…

 

 

 

29.07.2012Canon 078.JPG

 

 

 

Souvent elle y cache ses cocons… rouges/bruns, parfois en forme de poire et dont l’aspect rappelle le papyrus…

 

 

 

29.07.2012Canon 090.JPG

 

 

et l’araignée me direz-vous… ? Ben suffit de bien regarder derrière son « nid », sa loge, où elle se cache parfois dans une feuille enroulée… Elle est très typique, l’abdomen plus haut que long, orné dorsalement de dessins blancs, noirs et rouges/oranges… parfois appelée en language populaire, vernaculaire, « Théridion magnifique » 

 

 

 

 

29.07.2012Canon 058.JPG

 

 

 

 

29.07.2012Canon 006.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 009.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 003a.jpg

 

 

La voici avec une proie, une autre petite araignée… pas facile, avec cette lentille Raynox d’avoir l’ensemble net…

 

 

 

 

29.07.2012Canon 007.JPG

 

 

29.07.2012Canon 008.JPG

 

 

 

En voici une avec deux cocons dans sa loge…

 

 

 

29.07.2012Canon 001.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 017.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 060.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 063.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 072.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 074.JPG

 

 

 

 

29.07.2012Canon 080.JPG

 

 

Avec une autre proie, un cloporte…

 

 

 

29.07.2012Canon 075.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 077.JPG

 

 

 

 

29.07.2012Canon 086.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 088.JPG

 

 

D’autres Parasteatoda lunata ont aussi des teintes orangées…

 

 

 

29.07.2012Canon 013.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 014.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 023.JPG

 

 

 

29.07.2012Canon 025.JPG

 

 

 

Sur la suivante, un oeil aiguisé remarquera une particularité sur sa patte arrière (IV)… vraisemblablement une repousse de partie de patte à la dernière mue…

 

 

 

29.07.2012Canon 026.JPG

 

 

 

 

29.07.2012Canon 066.JPG

 

 

En pleine prédation…

 

 

 

29.07.2012Canon 035.JPG

 

 

 

 

29.07.2012Canon 014.JPG

 

 

Je termine par un petit texte nous présentant une araignée de la même famille Theridiidae, appelée « Theridon bienfaisant« … (Theridion « benignum », je crois !)

 Voici pourquoi :

 

 

« Que les épeires, qui marquent dans leur monde comme de très hauts personnages, retiennent l’attention et séduisent les observateurs, rien de plus naturel. Cependant, on aurait tort de dédaigner les humbles. Au milieu de la végétation, sur les murs des villages et même des grandes villes, errent des araignées que leurs faibles proportions conduiraient à faire classer parmi les plus insignifiantes. Ces humbles jouent un rôle dans la nature et servent parfois les intérêts des agriculteurs en opérant la destruction d’une infinité d’insectes nuisibles : tels les théridions. De ces êtres chétifs, les uns forment, de fils simples et brillans, une toile à larges mailles, tandis que d’autres confectionnent un véritable tissu qui repose directement sur des herbes ou qui est fixé aux plantes par des liens plus ou moins irréguliers. D’ordinaire, les théridions se tiennent sous les toiles et se précipitent sur la proie en l’embarrassant de fils. Les femelles façonnent plusieurs cocons pour contenir leurs œufs et elles les gardent dans leurs filets ; certaines espèces édifient un abri en forme de dôme au moyen de corps étrangers retenus par des cordages. Souvent, dans les vignobles, les raisins sont couverts d’une toile si fine qu’elle échappe aux yeux de la personne qui mord dans la grappe avec avidité : une petite araignée était sous la toile ; inaperçue, elle a été avalée. Walckenaer, le premier, ayant considéré l’animal, le nomma le théridion bienfaisant. Propriétaires de vignobles, à la fois ignorants et ingrats, vous ne connaissez pas le théridion bienfaisant et vous ne vous préoccupez en aucune laçon.de l’immense service dont vous lui êtes redevables. Le théridion vit en partie d’insectes qui portent préjudice à la vigne ; sa petite toile suffit à protéger les raisins contre les attaques de divers animaux très amis des bons fruits, mais ayant crainte de s’embarrasser la bouche de fils d’araignées. »

http://fr.wikisource.org/wiki/Page:Revue_des_Deux_Mondes_-_1886_-_tome_76.djvu/453

 

« Le Théridion qui a reçu le surnom de « bienfaisant » parce qu’il protège nos raisins des moucherons pillards tend son piège dans les feuilles: il dispose entre deux feuilles tout un système de fils ténus, où les insectes s’empêtrent et s’engluent. »

 

et aussi

 

http://books.google.be/books?id=8QcAAAAAQAAJ&pg=PA337&lpg=PA337&dq=%22theridion+bienfaisant%22&source=bl&ots=3zbclEVRsJ&sig=f3Akz7FErB0WzXd8tiRt0UpH42Y&hl=fr&sa=X&ei=-_oWUP-5LYTAhAekz4H4Cw&sqi=2&ved=0CDQQ6AEwAQ#v=onepage&q=%22theridion%20bienfaisant%22&f=false

Je ne connais pas ce « Theridion bienfaisant » mais en voici un autre tout aussi « bienfaisant », je présume ! (Vu au bois de Hal)… mais je crains, vu sa stature, qu’il ai été victime d’une prédation…

 

 

 

 

22.07.2012Canon 019.JPG

 

 

 

22.07.2012Canon 025.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo du jour… Araignées

Rien de bien nouveau mais quelques bons clichés d’arachnides de mon jardin !

Une Clubiona sp, en balade sur l’hortensia… Pas beaucoup de photos car elle était en mouvement…

 

 

28.07.2012Canon 026.JPG

 

 

 

28.07.2012Canon 030.JPG

 

 

 

28.07.2012Canon 036.JPG

 

 

 

Jolie petite Linyphia triangularis sous sa toile…

 

 

 

28.07.2012Canon 022.JPG

 

 

 

Mon habituelle Agelena labyrinthica n’est plus sur sa toile… elle est sans doute partie pondre !

Mais une autre, un peu plus loin, prend le relais !

 

 

 

28.07.2012Canon 020.JPG

 

 

 

28.07.2012Canon 015.JPG

 

 

 

Handicapée, mais ça ne l’empêche pas de chasser

 

 

 

28.07.2012Canon 014.JPG

 

 

 

 

Agelena labyrinthica – Araignée

Très présente un peu partout où on la repère à sa grande toile en nappe, surmonté d’une kyrielle de fils disparates où s’emberlificotent quantité d’insectes, et terminée par un tunnel où elles se réfugie à la moindre approche intempestive !

J’ai dû en déplacer une sur ma haie que je devais tondre… Un beau bestiau de 16mm…

 

Son fameux tunnel, son repaire…

 

 

 

23.07.2012Canon 034.JPG

 

 

 

25.07.2012Canon 045.JPG

 

 

Avec une taille pareille, à cette époque de l’année, ça ne peut être qu’Agelena labyrinthica… sa cousine Allagelena ne sera adulte qu’en automne et est beaucoup plus petite !

 

il y a encore d’autres différences mais j’en parlerai avec une photo d’Allagelena… faudra attendre un peu !!

En attendant, voici des vues ventrales de mon Agelena du jour !

 

 

25.07.2012Canon 036.JPG

 

Une vue de l’épigyne pour les puristes…

 

25.07.2012Canon 043.JPG

 

 

 

25.07.2012Canon 043a.jpg

 

 

 

En voici une autre, peu farouche, dans un hortensia !!

 

 

 

23.07.2012Canon 027.JPG

 

 

 

23.07.2012Canon 030.JPG

 

 

 

23.07.2012Canon 032.JPG

 

 

 

23.07.2012Canon 037.JPG

 

 

 

23.07.2012Canon 039.JPG

 

 

 

23.07.2012Canon 041.JPG

Dans mon jardin… Arachnides

Ah ! Que j’aime les voir m’éliminer les mouches…!! Linyphia triangularis mâle !

 

 

 

23.07.2012Canon 016.JPG

 

 

 

En voici une autre au-dessus de ma haie… il y en a vraiment partout !!

 

 

 

25.07.2012Canon 011.JPG

 

 

 

Une jolie Enoplognatha ovata/latimana

 

 

 

23.07.2012Canon 001.JPG

 

 

Un oeil rapide chez mon Agelena labyrinthica de l’hortensia que je vous ai déjà montrée !

 

 

 

23.07.2012Canon 018.JPG

 

 

 

23.07.2012Canon 020.JPG

 

 

 

Un geste un peu trop brusque et zou ! de retour dans sa chausette !!

 

 

23.07.2012Canon 021.JPG

Insectes de mon jardin et forêt de Soignes…

Je vous glisse de temps en temps un insecte entre les arachnides… :-))

 

 

 

19.07.2012Canon 032.JPG

 

 

 

19.07.2012Canon 037.JPG

 

 

 

Merci à Marco pour son identification :

 

C’est bien un Syrphidae …..

                                Un genre pas très commun, j’en reste à: Melanostoma sp.     (mâle: yeux joints)

 

 

http://araignees.xooit.fr/t4892-Moi-et-les-mouches-ca-fait-deux.htm

 

 

 

 

Pas facile les Linyphides – Araignées

Oui pas faciles les Linyphiidae… Je vous en poste souvent sour le noms de Xphantes car leur détermination est malaisée, elle font souvent moins de 5mm !

Comme d’habitude, seul un détail, le nombre d’épine sur le métatarse de la patte I (rien que ça !), permet de les situer dans un groupe… mais on ne pense pas toujours à se focaliser sur ce métatarse !!

En voici quelques-unes, juste pour le plaisir des yeux !

 

Une Leptyphantes s.l. (sensu lato)  (me propose Koen).

 

21.07.2012Canon 072.JPG

 

 

 

21.07.2012Canon 069.JPG

 

 

En voici une autre, toujours en forêt de Soignes… son céphalo était d’un beau noir ébène… peut-être une Tenuiphantes sp. ?

 

 

 

21.07.2012Canon 022.JPG

 

 

 

21.07.2012Canon 022a.jpg

 

 

 

21.07.2012Canon 024.JPG

 

 

Pour changer un peu d’endroit, en voici une du bois de Hal…

 

 

 

22.07.2012Canon 018.JPG

 

 

 

La suivante (de mon jardin) a plus d’une épine sur le métatarse I donc

Nous sommes donc dans le groupe Lepthyphantes minutus/leprosusMegalepthyphantes nebulosusTenuiphantes alcatris

 

 

 

19.07.2012Canon 050.JPG

 

 

Mais j’aime quand même les appeler « Xphantes » qui reste dans le vague !