Bientôt 350.000 clics… Merci

Le vingt juillet, un journaliste du journal La Capitale (Renaud de Harlez) m’a contacté pour un petit article pour mes 300.000 clics !

 http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2012/07/20/plus-de-300-000-clics-pour-mes-araignees-merci.html

Dernièrement, une journaliste du journal L’Avenir (Caroline Desorbay) m’a aussi contacté pour…les prochains 350.000 clics de « mes » araignées !!

Le voici en ligne : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20121027_00224135

 

 

30.10.2012Canon 006.JPG

30.10.2012Canon 005.JPG

Pour l’entièreté du poème de Victor Hugo, c’est ici : http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2011/05/23/ca-pique-ca-mord1.html 

Petite correction… ce n’est pas moi qui ai manipulé des centaines d’araignées… mais Koen Van Keer… ça ne change rien à la conclusion ! Disons que personnellement, j’évite de les manipuler… elles sont trop fragiles !!

Araignées de mon prunus…

 

 

Je viens d’élaguer mon petit prunus… comme j’avais mis une bâche pour réceptionner les branches, j’ai récupéré une vingtaine d’araignées dont beaucoup de juvéniles…

Un mâle juvénile Anelosimus vittatus/pulchellus (famille Theridiidae)– entre 2,5 et 3,5 mm de corps

 

28.10.2012Canon 007.JPG

 

28.10.2012Canon 009.JPG

 

 

 

 

 

28.10.2012Canon 012.JPG

 

 

Beaucoup d’Araniella sp. (dite encore araignée-courge – famille Araneidae)) juvéniles en robe d’automne/hier (couleur brique) 3,5/4 mm de corps pour un adulte…

 

 

28.10.2012Canon 015.JPG

 

 

28.10.2012Canon 016.JPG

 

 

28.10.2012Canon 084.JPG

 

 

 

28.10.2012Canon 086.JPG

 

28.10.2012Canon 095.JPG

 

28.10.2012Canon 108.JPG

 

 

28.10.2012Canon 152.JPG

 

En voici une parasitée…

 

 

28.10.2012Canon 130.JPG

 

 

Ajout (12/2012) Une autre forme de parasitage dans le joli blog de Janine :

http://insectesjardin56.eklablog.com/arachnides-araignees-p371441

 

 

Alors, une plus rare (enfin chez moi) que j’apprécie particulièrement, c’est une araignée-crabe (Thomisidae) Misumena vatia mâle… toujours très photogénique par rapport aux autres… taille 3-4mm

 

 

28.10.2012Canon 037.JPG

 

 

28.10.2012Canon 037a.jpg

 

 

28.10.2012Canon 044.JPG

 

 

28.10.2012Canon 030.JPG

 

 

28.10.2012Canon 040.JPG

 

 

28.10.2012Canon 032.JPG

 

 

Une toute petite noire, dite Money-spider par les Britanniques (famille Linyphiidae sans ornementation abdominale… trois cents espèces en Europe) mais j’ai eu très difficile à la flasher… taille 2mm

 

 

28.10.2012Canon 062.JPG

 

La suivante, bien présente dans ce blog, est une jolie Parasteatoda lunata, (anciennement Achaeranea) famille Theridiidae, taille 3mm… en language vernaculaire, certains l’appellent « Théridiidé magnifique »…

 

 

28.10.2012Canon 063.JPG

 

 

Les suivantes, Philodromus sp., sont très difficiles à déterminer… et à photographier car, comme son nom grec l’indique, « elles aiment courir »… et comme en plus elles ont des milliers de petits poils sous les pattes (les scopulas) qui génèrent de l’électricité statique, elles parviennent à grimper facilement sur les supports les plus lisses… donc, si on est pas vigilants, elles sortent directement du récipient où on les dépose !

Mais parfois elles s’arrêtent… clic-clac !!

Famille Philodrominae, taille adulte entre 4 et 5mm…

 

 

 

28.10.2012Canon 074.JPG

 

 

28.10.2012Canon 077.JPG

 

Peut-être Philodromus dispar juvénil, mais pas sûr car j’ai plusieurs espèces dans mon jardin et ils sont très nombreux !! Typique avec son abdomen en forme de fuseau !

 

 

28.10.2012Canon 155a.jpg

 

28.10.2012Canon 119.JPG

 

 

 

28.10.2012Canon 155.JPG

 

28.10.2012Canon 003.JPG

 

« Quand les araignées sont en stress (au sortir des sacs de jardinage par ex.) elles évacuent ce stress par la prédation » me disait l’arachnologue Koen Van Keer… j’ai déjà effectivement remarqué et photographié cela…

Désolé pour le manque de netteté… pas facile !!

 

 

28.10.2012Canon 098.JPG

 

 

Très présentes aussi sont les Tetragnatha sp., je les retrouve habituellement sur toile, ce sont des orbitèles (qui fabriquent des toiles en orbes, en cercles)…

 

 

 

28.10.2012Canon 112.JPG

 

 

28.10.2012Canon 112a.jpg

 

 

28.10.2012Canon 114.JPG

 

 

28.10.2012Canon 114a.jpg

 

 

 

 

Pucerons…

Quelques « pucerons » (? à déterminer) trouvés lors du nettoyage de jardin d’hier… Vos avis seront les bienvenus !

 

29.10.2012Canon 002.JPG

 

 

29.10.2012Canon 003.JPG

 

 

29.10.2012Canon 004.JPG

 

 

29.10.2012Canon 006.JPG

 

 

En septembre, j’avais trouvé ceux-ci… (même espèce ??)

 

 

16.09.2012Canon 066.JPG

 

 

16.09.2012Canon 068.JPG

 

 

16.09.2012Canon 069.JPG

 

 

16.09.2012Canon 070.JPG

 

 

J’avais posé la question sur un forum :

http://forums.futura-sciences.com/identification-especes-animales-vegetales/559445-pucerons.html

et ai reçu, rapidement, une réponse de l’Inra :

 

Sous réserve d’avoir vu les spécimens, nous suggérons:
Aphis pomi pour le vert:  (
https://www4.inra.fr/encyclopedie-pucerons/Especes/Pucerons/Aphis/A.-pomi)
et Macrosiphum rosae pour l’autre. Les deux peuvent se trouver sur rosacée.
Bravo pour votre blog.

Cordialement

Maurice Hullé 

UMR 1349 INRA/Agrocampus Ouest/Université Rennes 1

Institut de Génétique, Environnement et Protection des Plantes (IGEPP)

Domaine de la Motte - 35653 Le Rheu Cedex - France

Linyphia sous son filet… Araignée

J’ai suivi pendant tout un temps, une Linyphia triangularis de mon jardin… même son accouplement

http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2012/09/09/accouplements-d-araignees.html

Depuis lors, je continue à la flasher… Si c’est la même, en tout cas c’est la même toile, elle a donc pondu !

Bel exemple de toile en nappe, en baldaquin !

 

 

27.10.2012Canon 015.JPG

 

 

 

27.10.2012Canon 018.JPG

 

 

 

27.10.2012Canon 019.JPG

 

 

Amaurobius similis – Araignée

Sur les murs de ma nouvelle extension, sous terrasse, certaines arachnides commencent à squatter les anfractuosités… Tégénaires,Pholques, quelques Linyphiidae et plusieurs femelles Amaurobius similis

Pas évident de différencier Amaurobius similis de sa consoeur fenestralis… Heureusement, quelques mâles commencent à approcher les femelles et cela permet de bonnes macros des pédipalpes (gants de boxe) qui me permettront de confirmer ma détermination de l’espèce similis…

La taille peut aussi aider… le corps d’un mâle similis fait entre 6 et 8mm alors que le mâle fenestralis fait entre 4 et 7mm… mais c’est vrai que ça se joue sur pas grand chose et le papier millimètré est nécessaire…

Près de 8mm…

 

 

23.10.2012Nikon 002.JPG

 

Mais ce sont les structures du tibia des pédipalpes qui m’apporteront des certitudes…

 

 

23.10.2012Canon 051.JPG

 

 

 

23.10.2012Canon 033.JPG

 

 

L’apophyse fine et incurvée lève tout doute !!

Le biotope a aussi sont importance… la fenestralis ne se retrouve pas près des maisons tandis que similis aime les anfractuosités des murs… et rentre parfois… ce mâle s’est retrouvé sur le plancher de mon salon… heureusement que je l’ai vu avant les chats !!

 

Pour les puristes, quelques autres vues de ses pédipalpes…

 

 

 

23.10.2012Canon 034.JPG

 

 

 

23.10.2012Canon 035.JPG

 

 

 

23.10.2012Canon 036.JPG

 

 

 

23.10.2012Canon 040.JPG

 

 

 

23.10.2012Canon 049.JPG

 

 

 

24.10.2012Canon 010.JPG

 

 

J’ai trouvé, dehors, un autre mâle en balade…

 

 

 

27.10.2012Canon 006.JPG

 

 

 

27.10.2012Canon 006a.jpg

 

 

 

Balade dans le pays d’Arlon… Araignées

De passage à Bonnert, près d’Arlon, nous avons fait un saut au cimetière pour saluer les ancêtres de mon épouse… Belle journée ensoleillée, temps doux… donc les arachnides sont encore actives !

 

Une toute petite araignée-crabe, famille Thomisidae… j’hésite entre Ozyptila ou Xysticus sp. (Ajout : je suis d’accord avec le commentaire d’M@G… un Xysticus… J’ai déjà traité le sujet ici http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2010/03/26/ozyptila-xysticus-araignee.html … Faut se focaliser sur l’écartement des yeux postérieurs…)

 

 

 

23.10.2012Canon 013.JPG

 

 

 

23.10.2012Canon 017.JPG

 

 

Dans un bois proche du cimetière, en retournant une souche, je découvris une jolie Xphantes (famille Linyphiidae)

 

 

 

23.10.2012Canon 019.JPG

 

 

 

23.10.2012Canon 018.JPG

 

Je n’ai pas voulu la déranger plus pour de meilleurs clichés !!

 

Sur les murets du cimetière, une minuscule araignée-sauteuse, famille Salticidae, vraisembablement Pseudeuophrys m’a donné du fil à retordre… une photo floue… qui permet néanmoins sont identification et une autre seulement, dans le trou où elle s’est réfugiée !!

 

 

 

23.10.2012Canon 010.JPG

 

 

23.10.2012Canon 009.JPG

La boucle est bouclée… Araignées

Eh oui… La boucle est bouclée pour les Epeires diadèmes… (Araneus diadematus).

L’Epeire fait partie du groupe des araignées saisonnières qui vivent moins d’un an (générelment de 6 mois à 8mois) et meurent après avoir déposé leurs oeufs qui n’arriveront à éclosion qu’au printemps de l’année suivante !

Cette femelle a confectionné son cocon sous le couvercle en bois d’une poubelle forestière…

 

 

 

22.10.2012Canon 007.JPG

 

 

 

Toutes n’ont pas encore pondu, bien sûr… Les fenêtres de ma maison, haloween oblige, sont couvertes de toiles… de véritables moustiquaires naturels… jugez plutôt !

 

 

 

22.10.2012Canon 001.JPG

 

 

 

 

Ce ne sont pas, bien entendu, des araignées sociales mais mon épouse en a compté huit (Zygielle-x notata et Epeires) sur une seule fenêtre… impressionnant !!

 

La Zygielle des fenêtres (Zygiella-x-notata)…

 

 

23.10.2012Canon 005.JPG

 

et sa voisine Araneus diadematus (Epeire diadème)

 

 

 

23.10.2012Canon 002.JPG

Symbole & rêve… Araignées

Trouvé lors de mes balades sur le net…

 

« Des conversations destinées à éclairer la signification de l’araignée du rêve mettent ces deux aspects au jour. D’un côté l’araignée est cet animal habile et artiste qui s’entoure de superstitions protectrices . Son travail rétiforme devient le symbole d’une centralisation intelligente des énergies psychiques. Son oeuvre impressionne ; mais de l’autre côté elle éveille la répultion parce qu’elle guette et enlace, parce qu’elle est « le mauvais oeil ». Elle est de la sorte devenue le symbole de la femme ensorcelante, de cette virago satanique dont le but réside dans la destruction du mâle. Souvent un rêveur voit une pièce pleine de toiles d’araignées, ou encore il se « trame » quelque chose dans un coin peu remarqué de sa chambre, c’est-à-dire en lui et indépendamment de sa propre volonté. De tels rêves obligent à une grande vigilance. – L’araignée et l’insecte se rapportent en fait au système nerveux qui n’est pas sous la dépendance de la volonté consciente. Ils semblent symboliser un événement se reliant au système neuro-végétatif. »

 « les rêves et leur interprétation » de Ernest AEPPLI. 1986 – Payot –

Metellina merianae – Araignées

Une bien jolie Metellina merianae, famille Tetragnathidae… taille du corps entre 5,5 et 9mm pour la femelle… se rencontre surtout dans les milieux humides !

Celle-ci avait fait sa toile sur la cabane en bois, dans le bois des Bruyères, à Waterloo, près du plan d’eau…

 

 

18.10.2012Canon 018.JPG

 

 

Superbe masque…

 

 

18.10.2012Canon 018a.jpg

 

 

 

18.10.2012Canon 017.JPG

 

 

 

18.10.2012Canon 020.JPG

 

 

 

Une autre trouvée sur le mur d’une petite chapelle…

 

 

 

22.10.2012Canon 017.JPG

 

 

 

22.10.2012Canon 018.JPG