Groenendael… Araignées

Nouvelle sortie dans l’ancien champ de course de Groenendael, laissé « sauvage » depuis des années… Je n’ai jamais vu une telle concentration d’araignées !!

Et des proies, il y en a encore, les toiles avec une dizaine, voir quinze, proies étaient fréquentes !!

Comme dans mon post précédent, je me suis focalisé sur les Epeires carrées (Araneus quadratus) mais j’ai aussi flashé d’autres arachnides !!

Gros plan sur les filières d’une Epeire carrée… une véritable usine chimique !!

 

 

 

07.10.2012Canon 149.JPG

 

 

 

07.10.2012Canon 149a.jpg

Tegenaria parietina…

Je vous ai déjà présenté mes Tegenaria parietina qui squattent le dessous de ma terrasse… http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2012/09/11/les-amours-araignees-metellina-sp.html

 

L’une d’elle à déjà roucoulé dans son repaire avec un mâle…

 

 

11.09.2012Canon 017.JPG

 

 

Un beau mâle avec ses gants de boxe…

 

11.09.2012Canon 017a.jpg

 

 

Je la « suis » bien entendu à la nuit tombée régulièrement… Ici juste après une prédation de mouche !

 

 

03.10.2012Canon 002.JPG

 

 

 

Dans l’autre coin, une deuxième Tégénaire parietina est venue récemment reconnaître l’endroit…

 

 

03.10.2012Canon 008.JPG

 

 

Un peu gauche, faut dire qu’il pleut des cordes chez nous, elle tente de se réfugier derrière un capteur extérieur du chauffage… Remarquez la jolie bande brun-orangé au milieu de l’abdomen, typique des parietina !

 

 

 

05.10.2012Canon 003.JPG

 

 

05.10.2012Canon 008.JPG

 

Elle n’a pas eu le temps de fabriquer sa toile car malheureusement, je l’ai retrouvée ce matin, noyée dans un seau, plein d’eau de pluie, que j’avais laissé là… :-(((…  Etonnant quand même que ces Tégénaires n’utilisent pas de fil de sécurité, comme les autres araignées, ce qui leur permettrait de se sortir de situation critique !!

Qu’à cela ne tienne, elle ne sera pas morte pour rien… elle me servira de modèle, macabre certes, pour quelques gros-plan !

 

Alors, l’envergure… toujours impressionnante chez les Tégénaires !

Le corp de celle-ci mesure une quinzaine de millimètres… pour info, une femelle parietina peut atteindre jusqu’à 20mm (2cm)

 

 

06.10.2012Canon 016a.jpg

 

 

et son envergure… 8cm

 

 

 

06.10.2012Canon 001.JPG

 

 

Les mâles parietina, dont le corps n’exède pas 17mm, ont par contre des pattes immenses (les mâles araignées ont toujours les pattes avants plus longues que celles des femelles… une question de protection lors des approches amoureuses, je présume !)… bref, j’en ai déjà trouvé avec une envergure de 15cm (pour ne pas dire plus !)

Pas oublier que les Tegenaria parietina détiennent le record de vitesse au guinness-book… avec des cannes pareilles, pas étonnant !!

 

Le verso …

 

 

06.10.2012Canon 016.JPG

 

 

06.10.2012Canon 024.JPG

 

 

 

Alors, pour les puristes, son épigyne…

 

 

 

06.10.2012Canon 010.JPG

 

 

Certains auteurs, pour essayer d’identifier l’espèce, se base sur les dessins du sternum des Tégénaires… pas toujours facile… la preuve !

 

 

 

 

06.10.2012Canon 012.JPG

 

 

Voilà, elle ne sera pas morte pour rien !! :-)))

 

Ancien champ de course de Groenendael, suite… Araignées

Beaucoup d’autres arachnides gravitaient dans ce « champs » autour de cette concentration d’Epeires carrées… Quelques Larinioides cornutus (merci Koen pour l’identification).

 

 

30.09.2012Canon 063.JPG

 

 

 

 

30.09.2012Canon 064.JPG

 

 

Hum… j’hésite sur la suivante…

 

 

30.09.2012Canon 042.JPG

 

 

 

et encore de bien jolies Epeires de velours (Agalenatea redii)

 

 

30.09.2012Canon 149.JPG

 

30.09.2012Canon 147.JPG

 

 

30.09.2012Canon 153.JPG

 

 

Beaucoup de Metellina sp. dont j’essaye toujours de flasher le ventre pour appliquer la fameuse théorie de la bande sombre qui dépasse ou pas l’épigyne afin de départager la mengei dite printanière de l’automnale segmentata… pas simple !!

 

 

30.09.2012Canon 118.JPG

 

 

30.09.2012Canon 116.JPG

 

 

30.09.2012Canon 114a.jpg

 

 

30.09.2012Canon 114.JPG

 

 

En fin de promenade, je n’ai pas pu m’empêcher de soulever quelques souches en lisière de forêt… Une jolie Coelotes juvénile que j’ai eu difficile à reconnaître (Merci Koen !)

 

 

 

30.09.2012Canon 181.JPG

 

 

30.09.2012Canon 190.JPG

 

 

30.09.2012Canon 195.JPG

Cohabitation possible ? Epeire carrée et Epeire de velours

Toujours dans le même secteur, mon regard est attiré par de petites araignées, qui rivalisent avec les énormes Epeire carrée (Araneus quadratus)… De bien jolies Epeires de velours, Agalenatea redii

Celle-ci est d’ailleurs parasitée…

 

 

30.09.2012Canon 164.JPG

 

 

J’en vois une autre, sur une feuille… mais d’imposantes pattes dépassent de l’autre côté de cette feuille… impressionnant !!

 

 

30.09.2012Canon 049.JPG

 

30.09.2012Canon 051.JPG

 

 

J’ai ensuite contourné la feuille pour vérifier qui était derrière… Whaw superbe !!

 

 

 

30.09.2012Canon 052.JPG

 

30.09.2012Canon 056.JPG

 

 

Perspective impressionnante mais les deux arachnides semblaient se satifaire de cette situation…

 

 

30.09.2012Canon 053.JPG

 

 

 

 

 

Cannibalisme… Araignées – Araneus quadratus

J’ai déjà traité quelques fois le sujet (voir TAG)…

On est donc bien d’accords qu’on ne parle de cannibalisme que dans une prédation sur même espèce… Chez les oiseaux, par exemple, lorsqu’un faucon mange un pigeon, ce n’est pas du cannibalisme… donc si une araignée mange une autre araignée… idem !

C’est donc ici une seule et même espèce qui est concernée, l’Araneus quadratus appelée en language populaire (vernaculaire) Epeire carrée !

Grâce à un garde de la forêt de Soignes qui m’avait signalé un coin, non défriché et « infesté » d’araignées, sur l’ancien champs de course de Groenendael, j’ai effectivement trouvé, en lisière de forêt, quantité d’araignées dans des hautes herbes…

Le biotope

 

 

30.09.2012Canon 109.JPG

 

 

 

30.09.2012Canon 108.JPG

 

 

 

30.09.2012Canon 065.JPG

 

J’ai d’ailleurs déjà déposé pas mal de photos ici http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2012/09/05/epeire-carree-araneus-quadratus-araignee.html

 

 

 

 

30.09.2012Canon 155.JPG

 

 

Toujours beaucoup de plaisir à admirer ces fleurs de chardon !!

Mais revenons au cannibalisme…

Je n’ai, malheureusement, pas vu dans quel contexte la prédation a eu lieu… mais c’est vrai qu’il y a vraiment beaucoup de promiscuité entres-elles à cet endroit… il y a des toiles partout, avec d’autres espèces aussi, bien sûr !

Toujours est-il que j’ai trouvé ceci… deux « belles » femelles Araneus quadratus en train de se battre…

 

 

 

30.09.2012Canon 081.JPG

30.09.2012Canon 082.JPG

 

30.09.2012Canon 084.JPG

 

 

30.09.2012Canon 083.JPG

 

30.09.2012Canon 087.JPG

 

30.09.2012Canon 089.JPG

 

30.09.2012Canon 093.JPG

 

30.09.2012Canon 097.JPG

 

30.09.2012Canon 099.JPG

 

30.09.2012Canon 102.JPG

 

 

Je continuerai plus tard… imaginez, cette sortie m’a fait prendre 195 photos dont j’en ai sélectionnées 80… (mais pas toutes de cette prédation… il y aura d’autres arachnides et de beaux clichés des quadratus !

 

 

30.09.2012Canon 132a.jpg

 

 

 

Bon… les suivantes sont un peu trach !

Mais commençons par l’explication théorique de la digestion & nutrition des araignées…

 

« Deux types de nutrition (dixit le livre de Michel Hubert – 1979)

« a) dans certains cas (c’est ici le cas) l’Araignée dilacère sa proie à l’aide de ses chélicères et des bords tranchants de ses lames-maxillaires, tout en l’inondant abondamment de sucs digestifs puis, absorbe la bouillie ainsi obtenue, ne rejetant qu’une petite boulette informe d’éléments ne pouvant être digérés.

b) dans les autres cas (Pholcidae, Eresidae, Filistatidae etc…)l’Araignée ne perce la cuticule de la proie qu’en un seul point minuscule par où elle injecte le liquide digestif. L’action des enzymes liquéfie rapidement les tissus et l’Araignée peut alors vider entièrement sa proie par succion, ne laissant que l’enveloppe externe, apparemment intacte. Ce dernier procédé lui permet de s’attaquer à des insectes protégés par une carapace très dure ! »

 

Voilà une petit préambule pour ces photos « gores »… (mais qui intéresseront les « puristes »)

Au début du combat… les deux étaient vivantes !

 

 

30.09.2012Canon 076.JPG

30.09.2012Canon 077.JPG

 

30.09.2012Canon 080.JPG

 

 

J’ai ensuite laissé passer un peu de temps pour m’occuper des autres arachnides rencontrées (surtout les Araneus quadratus – Epeire carrée, toujours très photogéniques…) puis suis revenu voir les conclusions du combat…

 

 

 

30.09.2012Canon 121.JPG

 

30.09.2012Canon 126.JPG

 

30.09.2012Canon 127.JPG

 

30.09.2012Canon 129.JPG

 

30.09.2012Canon 130.JPG

 

30.09.2012Canon 132.JPG

 

 

 

30.09.2012Canon 177.JPG

 

 

Je suis ensuite passé à autre chose…

 

 

 

 

30.09.2012Canon 154.JPG