Côté murs de la maison… Amaurobius similis

Côté murs de la maison, les mâles Amaurobius similis sont aussi de sortie !

Araignées nocturnes, faut attendre la tombée du jour pour les voir… Pas encore matures, faudra attendre, théoriquement, la fin de l’été pour qu’ils soient adultes !

 

 

15.02.2017Lumix.jpg_14.jpg

et pourquoi pas un Amaurobius fenestralis, me demanderez-vous ?

Parce qu’A. fenestralis, contrairement à son nom, ne se trouve « pas » (enfin, suite à des échanges en 2018 sur Chasseurs d’Images, le doute subsiste !) sur les maisons, mais plutôt sous l’écorce d’arbres, dans les litières, sous les pierres… Par contre, A. similis est souvent dans les anfractuosités des murs, dans et près des habitations, autour des fenêtres (pourquoi faire simple hein !) mais il peut aussi s’observer loin des habitations, dans les mêmes habitats que A. fenestralis !

Pour les différencier, une bonne macro peut suffire… faut se focaliser sur ses « gants de boxe », sur ses pédipalpes où les apophyses, fines et incurvées, feront la différence !

15.02.2017Lumix.jpg.jpg

Guide de araignées de France er d’Europe (Michael J. Roberts) page 78

15.02.2017Lumix.jpg_15.jpg

15.02.2017Lumix.jpg_15a.jpg

Un autre mâle, plus juvénile, se baladait à l’intérieur, dans ma cave, près de la porte du jardin… les apophyses incurvées sont moins visibles…

15.02.2017Lumix.jpg_3.jpg

15.02.2017Lumix.jpg_6.jpg

22.02.2017Lumix.jpg.jpg

22.02.2017Lumix.jpg_4.jpg

 

 

 

 

et c’est reparti !!

 

Bon… les Crocus sont en retard dans mon petit jardin !

Par contre, cette journée de douceur, 13°, permet aux hôtes de mes hôtels d’insectes, ensoleillés, de mettre le « nez » dehors !! (au milieu…)

 

 

14.02.2017Lumix.jpg_8.jpg

 

C’est un mâle « araignée citroen », Anyphaena accentuata

Les « gants de boxe » du mâle…

 

 

14.02.2017Lumix.jpg.jpg

 

 

14.02.2017Lumix.jpg_5.jpg

 

Ici moins…

 

14.02.2017Lumix.jpg_10.jpg