Osez, osez, Ozyptila !!

Comme je viens de trouver un Ozyptila sur ma façade avant, j’en profite pour faire une petite révision… Voici pêché de-ci, de-là, un peu de théorie !

Adultes, la taille prime… 3/4mm de corps pour Ozyptila

 

30.05.2017Lumix.jpg_22.jpg

 

Malgré l’avoir trouvé sur ma façade : Ozyptila se cantonne au sol, sous les pierres ou enfouis à la base des plantes !

« Ozyptila praticola et Ozyptila brevipes se présentent avec la moitié inférieure des fémurs sombre. Si on repère des différences entre ces deux espèces (teinte de l’abdomen, anneau du tibia I), celles-ci sont suffisamment vagues pour que l’on entreprenne pas de les distinguer et qu’on les rassemble dans un seul groupe… »

Malgré qu’il n’ai qu’une patte I à droite, le critère de la moitié du fémur sombre est visible…

 

30.05.2017Lumix.jpg_15.jpg

 

Ozyptila possède deux (rangées) épines ventrale sous le tibia I

 

30.05.2017Lumix.jpg_17.jpg

Jusque là ça va !!

J’ajoute à cela qu’il y a une quinzaine d’espèces européennes d’Ozyptila (dont 10 en Belgique) !

Je lis dans le Guide des araignées de France et d’Europe (Roberts) que pour O. praticola : « … une des apophyses tibiales montre un apex spiralé « 

Voyons voir… ma foi oui… ce serait bien Ozyptila praticola !

 

30.05.2017Lumix.jpg_14.jpg

Pas oublier que la bestiole fait 3mm… alors le pédipalpe !!

 

30.05.2017Lumix.jpg_34.jpg

 

Voilà… CQFD !

Quelques autres clichés…

 

30.05.2017Lumix.jpg_25.jpg

 

30.05.2017Lumix.jpg_21.jpg

 

30.05.2017Lumix.jpg_35.jpg

 

Voilà… Vous n’avez plus d’excuses pour vous tromper… :-)))))

Les Segestria bavarica sont de sortie !!

Cette « petite » (9-11mm de corps pour les mâles) araignée nocturne se fait voir pour le moment !

Sur le site Instagram, un témoignage a retenu mon attention :

https://www.instagram.com/elleanys/

Le même jour, mon épouse me montra une araignée dans notre chambre à coucher…

C’était aussi un mâle Segestria bavarica !

 

28.05.2017Lumix.jpg_34.jpg

 

28.05.2017Lumix.jpg_37.jpg

 

28.05.2017Lumix.jpg_41.jpg

 

Le voici relâché…

 

28.05.2017Lumix.jpg_45.jpg

 

29.05.2017Lumix.jpg.jpg

 

Le même jour, lors de ma petite sortie nocturne, j’en ai rencontré une autre en plein repas pantagruélique…

 

 

28.05.2017Lumix.jpg_30.jpg

 

Elles sont donc de sortie !!

Elles sont partout…

Soucieux de l’importance de l’eau (et de son prix au m3 !), j’ai fait placer en cave des cuves d’eau de pluie…

28.05.2017Lumix.jpg_76.jpg

 

Les orages annoncés, j’ai entrepris de nettoyer le filtre de passage car souvent de petites particules empêchent l’eau de tomber et elle s’enfuit vers l’égout !

 

28.05.2017Lumix.jpg_77.jpg

Effectivement il y avait pas mal de petites feuilles et autres détritus à nettoyer…

Par transparence devant une lumière, j’ai été surpris de voir une petite toile d’araignée… et de repérer deux petites arachnides !!

Eh ! ben elles ont eu de la chance celle-là car les futurs orages auraient emporté le tout !

Qui sont-elles, me demanderez-vous ?

Les voici… La première est une Theridiidae, un Theridion sp. que je m’efforcerai d’identifier… 3 à 3,5mm

 

 

28.05.2017Lumix.jpg_70.jpg

 

28.05.2017Lumix.jpg_4.jpg

 

28.05.2017Lumix.jpg_6.jpg

 

28.05.2017Lumix.jpg_16.jpg

 

28.05.2017Lumix.jpg_7.jpg

 

28.05.2017Lumix.jpg_17.jpg

 

 

 

La deuxième est encore plus rikiki !!  2,5mm

 

 

28.05.2017Lumix.jpg_74.jpg

 

J’ai ma petite idée pour celle-ci mais je dévoilerai plus tard !!

 

28.05.2017Lumix.jpg_59.jpg

 

28.05.2017Lumix.jpg_60.jpg

 

En tout cas elles reviennent de loin celles-là !!

 

L’araignée du rétroviseur !

Ben oui… Avant de démarrer, j’ai aperçu une petite araignée sur mon rétroviseur !

Ni une, ni deux, pour qu’elle reste dans mon petit jardin avant, je l’ai mise dans une boite, séance photos avant de la remettre dans le feuillage !

Superbe mâle tout en couleur de la famille Thomisidae… souvent d’excellents modèles pour les macros !

Diaea dorsata mâle (gants de boxe !).

 

 

26.05.2017Lumix.jpg_4.jpg

 

Effectivement il lui manque deux pattes… mais il s’en sortait bien !

S’il n’est pas arrivé à sa dernière mue, ce que je crains, elles repousserons à la prochaine (plus fines et petites) mais s’il est adulte, c’est fini !

Le voici relâché…

 

26.05.2017Lumix.jpg_14.jpg

Pachygnatha degeeri ??, non Zygiella !!…

Cette araignée-ci me piège chaque année à la même époque !!

Faut dire que je la trouve souvent avec des « livrées », des folium différents, sa « tête », son céphalothorax est habituellement noir et grumeleux…

Bref, bis repetita, je l’ai à nouveau confondue avec une Zygielle-des-fenêtres… de ce fait, je n’ai pas multiplié les photos  !

Pachygnatha degeeri

Comme céphalo noir & granuleux, on fait mieux !!

C’est dans un forum qu’on m’a aiguillé vers Pachygnatha (hein Marco !)…

 

23.05.2017Lumix.jpg_22.jpg

Voici mes anciennes découvertes :

http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2016/11/29/sous-les-petits-pots-savez-vous-quoi-qu-y-a-8675367.html

http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2013/04/29/pachygnatha-degeeri-d-avril-araignee.html

 

 

il y a quand même quelque chose qui m’intrigue… ce sont ces pattes annelées que je ne retrouve pas chez mes « autres » Pachygnatha…?

Je vais redemander à Koen Van Keer !!

Et voilà… bis repetita… le verdict de Koen :

« Bonjour Richard,

Pour moi, c’est une Zygiella juvénile 🙂

Bien à toi,

Koen »

Ah ! Mes doutes étaient justifiés… j’avance, j’avance !!

 

 

 

 

Argh… Les Philodromus !

Argh… les Philodromus

Quelle gageure pour les prendre en photos !

Leur nom les prédestine déjà à poser des problèmes aux photographes… « Qui aime courir » en grec… et à cette époque-ci de l’année, c’est la course aux accouplements et les mâles n’arrêtent pas d’arpenter buissons et arbres à la recherche des phéromones de femelles !

Parfois, la chance vous en fait trouver un qui se repose… souvent au soleil… alors deux solutions : la première est de le flasher directement car il risque de redémarrer et la seconde est de le prélever !

Pour le prélèvement, commence ensuite un autre combat… ces Philodromus grimpent sur les surfaces les plus lisses, comme le verre… et faut être vif et précis pour refermer la boite avant qu’il s’enfuie à toutes jambes (et il en a huit !), vif pour éviter de le coincer et l’abîmer !

« Reste » à ouvrir la boite pour le photographier… faut être patient… il s’arrêtera bien de tourner à un moment…

Inutile d’espérer qu’il prenne la pose sur du papier millimétré pour le mesurer… même pas en rêve… quoique… voir plus bas !!

Bref, faut du bol et de la patience !

Voici donc mes clichés des différents Philodromus de mon jardin… Ils sont essentiellement issus des groupes aureolus et rufus/albidus… très difficilement identifiables sur photo car leurs « livrées » peuvent varier au sein même d’une espèce !

Voici celui que j’aime appeler Philodromus aux pattes bleues… vraisemblablement P. rufus/albidus (entre 3 et 4,5mm de corps) !

 

20.05.2017Lumix.jpg_2.jpg

Dès le premier flash il a pris la poudre d’escampette et s’est mis en position de ballooning pour projeter son fil de soie et changer d’air !!

Faut être réactif et rapide là !!

 

20.05.2017Lumix.jpg_5.jpg

20.05.2017Lumix.jpg_10.jpg

 

Eole m’est venu en aide car le peu de vent m’a permis plusieurs prises !

 

20.05.2017Lumix.jpg_8.jpg

 

Le Philodromus suivant, différent, est à rechercher dans le groupe aureolus (P. aureolus, P. cespitum, P. collinus et P. longipalpis et quelques autres), des espèces plus grandes (entre 3,5 et 6mm de corps) !

 

20.05.2017Lumix.jpg_20.jpg

En voici un prélevé, avec un beau reflet…. viiiite !

21.05.2017Lumix.jpg_6.jpg

21.05.2017Lumix.jpg_9.jpg

19.05.2017Lumix.jpg_5.jpg

19.05.2017Lumix.jpg_11.jpg

Il y a aussi, beaucoup plus reconnaissables, les Philodromus dispar… dont vous trouverez la femelle dans mon post intitulé Autotomie… !

Voici le mâle, typique que j’ai retrouvé deux fois dans ma cuisine (manque une patte II à droite) !!

21.05.2017Lumix.jpg_70.jpg

Sa patte repoussera à la prochaine mue, si ce n’est pas sa dernière mue !

22.05.2017Lumix.jpg_9.jpg

22.05.2017Lumix.jpg_8.jpg

22.05.2017Lumix.jpg_10.jpg

22.05.2017Lumix.jpg_10a.jpg

Voici sa femelle…

21.05.2017Lumix.jpg_105.jpg

Voici quelques spécimens du groupe Philodromus rufus/albidus (3,5 et 6mm de corps)… Voir aussi ceux dans la rubrique « Catégorie » de ce blog

23.05.2017Lumix.jpg_4.jpg

23.05.2017Lumix.jpg_6.jpg

23.05.2017Lumix.jpg_16.jpg

Magnifique pour celui-ci, j’ai même la taille… pas bien grand !! 

22.05.2017Lumix.jpg_70.jpg

Petite nymphe au corps de feu (Pyrrhosoma nymphula)

Pour varier un peu… Cette demoiselle rouge est entrée, accouplée, à l’intérieur de la maison… Comme on ne les pas retrouvés, on a présumé qu’elles étaient reparties…

Ce matin, attablé devant mon PC, bzzzzzzz… en voilà une qui me passe devant le nez l’air de dire « tu veux bien m’ouvrir la fenêtre ? »

Dès qu’elle s’est posée, je lui ai mis un grand et large verre de bière dessus et l’ai amenée dehors, au soleil !

Elle est restée figée sur le bord du verre de longues minutes, me permettant de la flasher à mon aise…

Voici la Petite nymphe au corps de feu (Pyrrhosoma nymphula)

 

 

22.05.2017Lumix.jpg_2.jpg

 

http://biodiversite.wallonie.be/fr/pyrrhosoma-nymphula.html?IDD=50333955&IDC=283

 

« On la rencontre dans pratiquement toute l’Europe hormis la moitié nord de la Scandinavie. Commune en Belgique, on la rencontre dans toutes les régions. Son statut est non menacé. On l’observe aussi bien au-dessus des eaux courantes que stagnantes avec une végétation flottante abondante. Très précoce, elle vole dès le mois d’avril et jusqu’au début du mois d’août. »

Autotomie + patte régénérée… Philodromus dispar

AUTOTOMIE :

« Dans la plupart des cas, lorsqu’une Araignée est maintenue par une patte, elle a la faculté, pour se libérer, de se séparer de cette patte; c’est ce qu’on appelle l’autotomie. Cette rupture ne se produit pas au hasard mais, soit à l’articulation hanche-trochanter, soit à l’articulation patella-tibia. Dans les deux cas, la perte d‘hémolymphe est insignifiante et l’hémostase est rapide alors qu’une blessure en un autre endroit cause une hémorragie souvent mortelle. Un membre perdu peut se régénérer tant que l’Araignée n’a pas effectué sa dernière mue; ceci explique que, chez les araignées pérennes qui effectuent des mues post-adultes, la régénération peut se produire tout au long de la vie » (Les Araignées de Michel Hubert – 1979)

Un préambule théorique pour l’illustration d’une repousse de pattes suite à l’autotomie !!

Cette femelle Philodromus dispar, s’est enfouie, à l’intérieur, d’un bouquet de fleurs du jardin !

Comme d’habitude, elle a droit à sa séance photos !!

En visionnant les agrandissements, j’ai eu le plaisir d’apercevoir deux de ses pattes (I et II) régénérées après une autotomie… 

 

 

18.05.2017Lumix.jpg_2.jpg

 

18.05.2017Lumix.jpg_3.jpg

 

18.05.2017Lumix.jpg_6.jpg

 

18.05.2017Lumix.jpg_12.jpg

 

La voici relâchée au jardin !

 

18.05.2017Lumix.jpg_14.jpg

 

18.05.2017Lumix.jpg_17.jpg

 

Encore un coup de chance !

Une journée de jardinage et Zou… quantité d’arachnides à me mettre sous l’objectif… d’où le compagnon de la femelle ci-dessus !

Philodromus dispar mâle

 

 

21.05.2017Lumix.jpg_70.jpg

 

22.05.2017Lumix.jpg_10a.jpg

 

22.05.2017Lumix.jpg_10.jpg

 

22.05.2017Lumix.jpg_9.jpg

 

22.05.2017Lumix.jpg_8.jpg