Vérité sur les Recluses/Loxosceles françaises

Fort bien écrit : https://nopelandchronicles.blogspot.com/2019/04/spider-tales-2-la-recluse-legendes-et.html?fbclid=IwAR0eym-ZGrEV5TjzZJly2M1rlEjAQqZfIyuMCx4AoyuBT8slrOTXgBtEjUc

Advertisements

Les nocturnes… Scotophaeus scutulatus

Araignées errantes nocturnes, les Gnaphosidae sont souvent sombres, gris terne à noires, sans dessin et donc difficilement identifiables !

Les Scotophaeus peuvent se confondre avec les Drassodes mais les yeux peuvent les différencier… heureusement que c’est une araignée placide car les scopulas qu’elle a au bout des pattes lui permettent de grimper sur les surfaces les plus lisses, donc difficile de lui prendre le portrait, le bloc oculaire !!

Les huit yeux de Scotophaeus forment un élipse aplatie, pas facile à voir non plus et la théorie nous précise que les yeux médians antérieurs sont plus gros que les autres et que les médians postérieurs, contrairement aux Drassodes, les loucheuses, sont circulaires !

Certains guides précisent aussi que les yeux médians postérieurs ont souvent un aspect cuivré, dû à la fine pubescence qui les recouvre… la mienne les a plutôt argentés !

Voici pour illustrer

 

27.04.2019lumix.jpg_19

 

Donc nocturnes, souvent dans et/ou à proximité des maisons…

Lors d’une sortie vers minuit, celle-ci se trouvait du côté extérieur d’une porte métallique de la façade arrière donnant vers le jardin !

 

27.04.2019lumix.jpg

27.04.2019lumix.jpg_10

 

Alors, la taille… min 12mm pour la mienne (en théorie entre 8 & 15mm de corps )

 

27.04.2019lumix.jpg_17

 

On l’appelle aussi, outre-manche, mouse-spider à cause de sa tête de souris, que l’on ne remarque pas trop ici, mais aussi à cause de son abdomen velu gris-souris, bien présent ici…

 

27.04.2019lumix.jpg_20

 

Je vous ai déjà présenté cette espèce ici : https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2016/02/14/laraignee-souris-eratique-nocturne-scotophaeus-gnaphosidae/

Mon mentor, Koen van Keer confime :  Scotophaeus scutulatus… Merci Koen !

« Mes » Alopecosa…

Ce n’est pas la première fois que je croise des Alopecosa dans mon jardin et chez moi !

https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2015/07/30/alopecosa-de-ma-cuisne/

9 espèces en Belgique (dixit « Clé de détermination… » de Sébastien Renson)

Les Alopecosa sont un peu plus grandes que les Pardosa (quoique celle de ce post n’était pas plus grande), plutôt robuste mais surtout plus « placides »… Les Pardosa courent et sautent partout !

Pas beaucoup d’épines perpendiculaires aux pattes, une large bande longitudinale claire sur le céphalothorax et surtout une tache cardiaque, plus ou moins marquée… mais j’avoue que celle-ci ne l’était pas fort !

« Chez les Alopecosa la bande médiane du prosoma est très large, les bords parallèles et elle rejoint les yeux médians antérieurs . »… Merci Marco !

C’est vers minuit que j’ai croisé celle-ci sur ma façade de jardin…

 

24.04.2019lumix.jpg_28

 

Un fasciès toujours sympathique ces petites araignées-loups !

 

24.04.2019lumix.jpg_31

Vraisemblablement Alopecosa pulverulenta me souffle Koen Van Keer (ARABEL)

Mes araignées nocturnes…

Petite sortie nocturne hier soir pour inspecter les murs de mes façades avant et arrière !

Un joli mâle Drassodes (encore… c’est ma période « Drassodes« ) !

 

24.04.2019lumix.jpg_17a

 

24.04.2019lumix.jpg_14

 

Alors, la théorie des deux épines dorsales…

 

24.04.2019lumix.jpg_13

 

24.04.2019lumix.jpg_17

ça correspond donc c’est bien un mâle Drassodes… Mais pourquoi un mâle me demanderez-vous ?

Voici un vue de face où l’on voit bien ses (petits) « gants de boxe » !!

 

24.04.2019lumix.jpg_22

Gnaphosidae – Drassodes ?

La veille de mon départ d’Alle-sur-Semois, une petit araignée s’est glissée sous la porte d’entrée de la maison de location !

Première photo de ma visiteuse…

19.04.2019lumix.jpg_7

Bon, malgré ses 8mm de corps (sans pattes), je pense que j’ai affaire à une jeune Drassodes sp. qu’on appelle aussi « araignée loucheuse » à cause du strabisme de ses deux yeux supérieurs…

 

19.04.2019lumix.jpg_14a

 

Comme j’avais un doute quand même, je l’ai gardée dans une boite jusqu’au lendemain pour prendre d’autres clichés… et, surprise, elle a mué durant nuit !

Comme la mue est toujours une gymnastique dangereuse pour les araignées, car leur exosquelette a besoin d’un certain temps pour durcir et elles sont donc à ce moment là à la merci d’un prédateur, celle-ci a donc mué à son aise !!

Voici donc son exuvie (sa mue) et la belle se cache à l’arrière…

 

19.04.2019lumix.jpg_12

Voici la belle dans sa nouvelle robe… Elle s’est fait belle pour mon départ… :-)))

 

 

19.04.2019lumix.jpg_16

19.04.2019lumix.jpg_16c

 

Pour déterminer l’espèce, et même le genre, c’est difficile !

Alors les pattes IV toutes neuves avec toutes leurs épines… car parfois ces épines se cassent ce que rend plus difficile leur détermination !

 

19.04.2019lumix.jpg_16a19.04.2019lumix.jpg_16b

 

Je vais interroger d’autres spécialistes et confirmerai prochainement !!

Bon, j’ai relu mes différents guides…

Drassodes : « Le tibia IV avec deux épines dorsales, indépendamment des latérales » (dixit le Michel Hubert) parlent ici d’elles-mêmes…
(Pour une seule pour les Haplodrassus)…

 

 

 

Alle-sur-semois… Araignée

Balade avec mes petites filles dont les parents ont acheté une petite boite loupe pour les insectes !
Balade le long de la Semois… ça grouille d’araignées-loups !
J’en chope une pour la montrer aux petites… !

Un mâle Pardosa du groupe lugubris/alacris/saltans,  !

 

18.04.2019lumix.jpg_17

 

J’en chope une deuxième, et cherche un endroit où je peux déposer la boite, sur un banc ou sur un tronc, sans trop me contorsionner( l’âge aidant…) pour pouvoir prendre des clichés valables avec ma raynox drc-250 !
Bref, je véhicule ce petit pot, sans vraiment regarder ce qu’il y avait à l’intérieur, pendant quelques centaines de mètres, puis le dépose sur un tronc et commence à flasher… et là… suspense… je trouve ceci : Cré nom di dju!.. Que ce que c’est que cet enchevrêtrement ??

 

18.04.2019lumix.jpg_23

 

Un accouplement… le mâle est resté vissé pendant tout ce temps sur le dos de la femelle… et même quand je les ai libérés, ils sont restés dans la même position, la femelle portant le mâle !!

 

18.04.2019lumix.jpg_20

 

18.04.2019lumix.jpg_25

18.04.2019lumix.jpg_27

 

18.04.2019lumix.jpg_28

La louve de alle-sur-semois

Je passe quelques jours à Alle, petit village des Ardennes belge, le long de la Semois, pas loin de la frontière française !

Première arachnide rencontrée, dans le jardin de la maison, une araignée-loup (Lycosidae), bien présente partout !

Vraisemblablement une Pardosa sp., épines perpendiculaires aux pattes, dont je préciserai le groupe plus tard ! Une Pardosa nigriceps !!

Une jolie femelle

 

17.04.2019lumix.jpg_2

17.04.2019lumix.jpg_10

L’araignée aux fesses noires… Ostearius melanopygius (Zwartgatje)

ça fait cinq ans que je ne l’ai plus vue celle-là… L’araignée aux fesses noires – Ostearius melanopygius (Zwartgatje) !

Une Lyniphiidae sans motif, sous famille Erigoninae… Parfois anthropique et c’est le cas pour celle-ci qui se trouvait dans un pot de fleurs.

Unique espèce européenne mais on la trouve partout dans le monde dans une grande variabilité d’habitats, souvent inféodée au fumier de cheval !

 

13.04.2019lumix.jpg_17

 

 

Facilement identifiable avec son abdomen orange et cette tache sombre naissante autour de ses filières !!

 

 

13.04.2019lumix.jpg_16

 

Une jolie femelle…

 

13.04.2019lumix.jpg_9