Toujours tégénaire mais plus petit…

Ben oui, c’est l’époque des amours pour les Tégénaires et le mâles sont à la poursuite des phéromones !!

Ce mâle-ci m’a intrigué car adulte de par le développement de ses pédipalpes mais de petite taille par rapport à l’autre mâle Eratigena un peu plus bas dans ce blog… Jugez plutôt

J’y suis retourné rapidement pour lui prendre la taille exacte mais il avait, bien sûr, fait la malle !!

J’en reste donc à Eratigena du groupe atrica comme conseillé par Koen !! (Merci Koen)

QUELQUES RIKIKIS…(2)

Je continue donc à vous présenter les « petites » araignées rencontrées récemment !

Une « jolie » femelle Philodromus dispar de mon jardin, version nocturne !! (cliquez !)

La suivante n’est pas une araignée mais un Opilion qui fait bien partie de la famille des arachnides ! Les Opilions n’ont pas de venin !!

Je pense qu’il s’agit d’un Paroligolophus agrestis… typique avec sa bande dorsale claire !

Voici ses caratéristiques :

Paroligolophus       (2,8 à 4,6mm)

– Ocularium lisse, sans dent, quelques poils

– Trident typique (dont la dent centrale est la + grande)

– Pattes élargies et courtes        

– Bande dorsale claire

– Selle plissée derrière ocularium

– ocularium blanchâtre et semblant lisse

Mais revenons aux araignées… La suivante est bien connue comme « la terreur des ménagères » (et des autres !!), j’ai nommé la Tégénaire !!

J’en ai quelques-unes dans mon tas de bois, celle-ci, moins fréquente, est une Tégénaire des murs… Tegenaria parietina !

Essentiellement nocturnes, elles se baladent parfois sur ma façade arrière ! Alors… j’en profite !!

Bien poilue…

Un autre jour, un autre spécimen…

Toujours impressionnante !! (cliquez…)

A la fin de ce post, je posterai sa consoeur, Eratigena atrica, la Tégénaire noire qui est commune en automne !

La suivante, dans le même registre du délit de sale gueule, enfin, pour certains(es), est aussi une nocturne, de plus petite taille… La « mouse spider », l’araignée souris… déjà présentée dans ce blog (voir catégories), la Scotophaeus sp.

Les suivantes sont plus colorées et « sympas » !! Pour commencer un minuscule mâle araignée-crabe, Misumena vatia qui adore jouer à cache-cache avec le photographe… Elle (il) nous repère facilement !

J’adore « jouer » avec lui… Ci-dessous avec elle, car c’est sa femelle qui se cache !!

Une autre en plein repas !!

Très commune aussi en cette fin de saison dans nos jardins, c’est l’Epeire diadème, l’Araneus diadematus

Le verso permet de confirmer l’espèce… le fameux « scape » ! Surtout utile dans le sud où règne aussi sa cousine pallidus !

Celle-ci est particulièrement pâle… mais la couleur peut être très variable !!

La suivante est aussi un excellent modèle, très photogénique… tout petit… Une femelle Diaea dorsata !

Je viens d’en découvrir un autre, juvénile de la même espèce, je crois !!

Quelques rikikis…

Voici quelques petites araignées rencontrées de-ci, de-là !

La première a eu du bol de rencontrer ma femme dans une piscine… Légèrement arachnophobe (nobody is perfect hein !) et à force de me voir les photographier sous tous les angles, elle s’enhardit de plus en plus… Elle ma l’a ramenée sur le bout de son doigt, complètement noyée, les pattes collées l’une à l’autre…!

Comme je sais que parfois elle résiste à la noyade (pendant un certain temps), je l’ai déposée directement et délicatement déposée au soleil, dans une petite boite… Quelques minutes plus tard, j’ai pu annoncer à mon épouse qu’elle avait sauvé une Tégénaire… certes juvénile mais une Tégénaire quand même… Elle n’en menait pas large !!

Voici la rescapée ! (cliquez !)

Longue vie à elle !!

Je continuerai plus tard…