Mille-pattes-Myriapodes-Blaniule mouchetée

En retournant une bûche que j’avais laissée dans mon jardin pour pouvoir analyser les habitants de mon jardin, c’est un mille-pattes, myriapodes de 15mm, bicolore, qui m’a fait bien chercher !!

C’est une « Blaniule mouchetée » famille Blaniulidae… Enfin, c’est ce que je pense avoir trouvé ! J’ai interrogé des spécialistes et attends leurs réponses.

J’ai trouvé sur le site ci-dessous plein d’informations : https://www.myrmecofourmis.fr/Le-mille-patte-ou-blaniule-mouchetee-et-autres-Blaniulidae

« Les blaniulidae sont des diplopodes de l’ordre des Iulida (iules). Ce sont de petits animaux de la litière qui se nourrissent principalement de la matière organique en décomposition. Une des espèces les plus courantes et les plus reconnaissable est le blaniule tacheté ou blaniule moucheté, Blaniulus guttulatus.

Les blaniules (famille des Blaniulidae) sont des arthropodes du sous-embranchement des myriapodes, de la classe des diplopodes et de l’ordre des Iulida. Ce sont des mille-pattes principalement détritivores qui participent activement à la décomposition de la matière organique dans le sol et la litière. »

Mes photos manquent un peu de netteté !! (cliquez…)

« L’espèce la plus courante est le mille-pattes ou blaniule moucheté, Blaniulus guttulatus. Il se reconnait assez facilement à son corps blanc (parfois jaune ou brun clair sur le dessus) avec de petites taches en formes de points roses ou rouges sur les côtés. Originaire d’Europe ou d’Asie, ce mille-patte est présent en Amérique, en Europe et en Asie. On lui reproche parfois de s’attaquer aux racines des plantes, en été, lorsqu’ils sont déshydratés [1]. Les plantes qui seraient attaquées par les blaniules seraient les fraises mûres, les pommes de terre, la betterave, les navets, les courgettes, le maïs et les haricots et autres légumineuses au moment de la germination. Les dégâts engendrés par ces petits animaux du sol sont probablement négligeables en réalité, car ils sont souvent peu nombreux et très petits. Il est tout à fait possible qu’ils ne se contentent en réalité que de creuser ou même juste d’occuper des racines déjà abimées par d’autres animaux comme les limaces [2]. Il semble en effet ne pas y avoir d’études sérieuses démontrant que Blaniulus guttulatus s’attaque aux plantes saines. Dans tous les cas, un traitement serait inutile et il suffirait d’arroser plus fréquemment aux mois de Juin et Juillet pour prévenir les dégâts sur les racines [3]. »

Les tâches rouges sont des glandes qui sécrétent une substance « défensive ».

« une blaniule mouchetée (parfois appelé blaniule tachetée, ou blaniule à points) Blaniulus guttulatus« 


« Blaniulus guttulatus se distingue de l’espèce indigène semblable Archiboreoiulus pallidus par des poils relativement courts. Les segments eux-mêmes ne sont sillonnés que dans la partie située en-dessous des glandes.
Ce diplopode met 4 années pour arriver à la maturité sexuelle. Leur nourriture normale est constituée de matières organiques végétales ou animales en décomposition mais, au printemps, ils ont besoin de tissus végétaux frais. Il est considéré comme nuisible notamment aux fraises, et à certains légumes. »

Une réponse reçue d’une spécialiste qui corrobore mes trouvailles… (merci à elle !) :

« C’est un Diplopode appartenant au genre Blaniulus et très probablement Blaniulus guttulatus. Il n’y aurait qu’une seule espèce en Belgique.

Cette espèce vit principalement dans les sols cultivés où elle se nourrit de racines, de bulbes, tubercules et de jeunes plantules de diverses plantes. Elle attaque notamment des plantes cultivées, comme la fraise, la pomme de terre et la betterave.

Bien à vous,

Isabelle Coppée – Coordinatrice

02 627 43 21

Société royale belge d’Entomologie asbl – Koninklijke Belgische Vereniging voor Entomologie VZW

rue Vautier 29, 1000 Bruxelles

Réponse d’Etienne (de LMDI) :

« Bonjour Richard,

Très probablement Blaniulus guttulatus, mais à faire confirmer par les « diplopodophiles » sur insecte.org par exemple… Je ne fais que peu de diplos pour ma part.

Bonne journée,

Etienne IORIO

———————————————-

EI – Entomologie & Myriapodologie

36 impasse des Acacias

F-84260 SARRIANS

https://www.researchgate.net/profile/Etienne_Iorio »

Bon article ici sur les Diplopodes etc… https://nature22.com/estran22/crustace/autres/autres_arthropodes1.html

Les louves de Tervuren…

Petit passage rapide à Tervuren (Brabant flamand) pour vérifier si les nouvelles plantations de l’avenue de Tervuren attiraient quelques arachnides… Beaucoup de jeunes arbres, et ils en ont ajouté de part et d’autre de la chaussée… (cliquez pour agrandir)

Rien vu sur une dizaine de jeunes arbres (et il y en a près d’un millier !), à part quelques insectes (coccinelles…) mais, au soleil, presque sur chaque structure de bois qui maintienne les troncs, une ou deux araignées-loups, des petites Lycosidae de 4 ou 5mm, des Pardosa vraisemblablement du groupe palustris – monticola – agrestis mais les Pardosa sont très nombreuses et les identifier jusqu’à l’espèce est très difficile sur photo !!

J’aime beaucoup la position de la première, le temps que je la flashe et lève les yeux pour mieux la recadrer… Zou ! elle s’est envolée en ballooning… emportée par son fil de soie ! (cliquez…)

Dotées d’une bonne vue et craintives, elles se cachent lorsqu’on approche et se jettent parfois dans le vide pour atterrir dans l’herbe… mais j’ai toujours un petit récipient pour les « recevoir » délicatement… C’est une araignée particulièrement curieuse… et si l’on ne bouge plus, elle revient souvent pour voir qui lui rend visite !!

Balade forestière… Araignées

Petite balade en forêt de Soignes hier… ça commence à sortir !!

17° de différence entre il y a une semaine (-5°) et aujourd’hui (12°) !

J’adore ce pied d’arbre !!

La première rencontrée est une Araniella sp., toujours en couleurs automnale/hivernale… Elle sera vert-fluo au printemps !! (cliquez…)

C’est ensuite peut-être une Atea sp. (Araneus sturmi/triguttatus) ? mais je doute aussi… Je vais demander confirmation à Koen Van Keer !

Bon, j’ai un peu forcé sur le contraste et un peu trop éclairci… On m’a même demandé su j’avais un filtre orange… Que neni, c’est le même réglages pour mes autres clichés… mais effectivement, sans réglage, ça donne ceci

Pour la suivante, c’est Philodromus sp. … joli mimétisme qui plus est avec une bonne vue… quand j’approchais trop, elle levait deux pattes pour dire… « Pas plus près !! »

Pour terminer, une jolie Gibbaranea gibbosa, typique avec sa couleur vert-kaki !!

Pic Epeiche (Dendrocopos major)

Je ne le vois pas souvent… très méfiant !!

Ici, c’est au fond de mon jardin où j’avais construit une mangeoire pour les écureuils où je déposais quelques noisettes, noix et une boule de graisse avec graines…

Un écureuil venait les autres années mais je ne le vois plus… J’avais pourtant remarqué que les noix disparaissaient… peut-être venait-il la nuit ?? Curieux, j’ai surveillé cela de près et… c’est une Pie qui venait les piquer… mystère résolu !!

Aujourd’hui, c’est un Pic Epeiche qui est venu picorer ce qu’il avait dans la mangeoire… J’ai déjà aussi vu passer des Geais mais ils ne reste pas longtemps !

Bi-centenaire oblige – Napoléon

Ben oui… Habitant Waterloo, je me devais !!

J’avais pensé intituler ce post « Les racines du lion » !

Alors… -5°, venteux… ressenti -10° (cliquez pour agrandir) et une pensée à ces grognards de la campagne de Russie ! Gla-gla…

Majestueux !!

Les deux châtaigniers séculaires de la ferme de Hougoumont… où l’on voit encore les traces d’impacts de mousquet !!

Allez… Pour sourire un peu… Une charade de potache :

Mon premier sert à éclairer…

Mon second est une forme d’art…

Mon troisième est un gaz…

Et mon tout est un grand évènement historique dit par un africain !

Vous trouvez ?

1 = lampe au néon

2 = émaux

3 = acétylène

Alors, avec l’accent africain ça donne…

 » Napoléon est mort à Sainte-Hélène » :-)))

Nouvel invité sous mes petits pots…

Entre deux « draches », comme on dit chez nous, et ça n’arrête pas depuis un certain temps, un rayon de soleil me fait sortir pour vérifier les squatters de mes petits pots !

C’est un Philodromus sp. (Philodromidae)qui ouvre la visite… Trop difficile à déterminer… peut-être du groupe aureolus mais ?

Cliquez pour agrandir…

Les suivantes sont des araignées-sauteuses, Marpissa muscosa… (Salticidae)

Bien « au chaud » dans son abri de toile !

Viennent ensuite les « araignées citroën » Anyphaena accentuata (Anyphaenidae)… très présentes aussi et qui rejoindront la canopée à la belle saison !!

Avec son garde-manger à portée de pattes !! Un Collembole !

Même sur un fer à béton recouvert d’un pot !

Une toute petite araignée noire, qu’on appelle outre-manche « Money spider » est aussi présente… trop difficile à déterminer… peut-être chez Erigoninae mais ?

Pour la suivante, je ne sais pas et je n’ai pas voulu la déranger plus !!

Voilà, Jusqu’à la prochaine visite alors !!