Tous les Articles par richardunord

Passionné de photos et d'identifications d'araignées, j'avais entrepris, en 2006, de répertorier et d'identifier simplement les arachnides de mon petit jardin à l'aide d'un simple apn Nikon coolpix... Je me suis donc pris au jeu et ai considérablement élargi le cercle des mes investigations... :-))) ainsi que mon matos... actuellement avec un bridge Canon SX40HS (écran orientable) et/ou une Lumix DMC-FZ300 et + lentille Raynox DRC-250

Chardonnerets…

Cliquez…

Ils devaient me tenir à l’oeil, à peine avais-je rempli les mangeoire, qu’une véritable horde de Chardonnerets est apparue… au grand dam des Mésanges !!

Décidément… Enoplognatha thoracica

Je me suis (encore) fait avoir… J’ai pourtant déjà rencontré deux fois cette arachnide forestière…

https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/category/enoplognatha-thoracica/

et (où elle apparaît avec son cocon)

http://richardunord.over-blog.com/2019/08/enoplognatha-thoracica.petite-theridiidae.html

En lisière de forêt, je ramasse souvent les morceaux de bois tombés au sol et j’ai, parfois, une bonne surprise… Débur février, c’était une petite araignée noire et ma première impression fut : « Une « money-spider »… (Linyphiidae) !

En visionnant mes photos, j’avais quand même repéré que les métatarses de ce mâle étaient plus sombres… (cliquez…)

Comme je doutais, l’avis de mon mentor, Koen Van Keer me remit dans le droit chemin :

 » Enoplognatha thoracica… une Theridiidae » !

Décidément… Elle m’a à chaque coup !!

Ben oui, les Theridiidae sont plus trapues avec des pattes plus courtes et plus puissantes que les Linyphiidae… mais pour compliquer le tout, les Enoplognatha ovata, très présentes dans mon jardin, ont elles des pattes longues et fines… comme quoi !! Rien d’évident dans tout cela !!

Exit les marronniers… et c'est reparti !!

Chaque année, je vous abreuve de photos d’arachnides trouvées sur les troncs des 1200 marronniers de l’avenue de Tervuren, à Tervuren ! Suite à l’invasion de la mineuse (petit papillon), la région flamande a décidé d’éliminer tous les marronniers (plantés récemment) pour replanter une autre essence plus résistante aux invasions !

C’est donc 1200 érables norvégiens qui ont été replantés, pour mon plus grand plaisir !!

Avant en 2015

Maintenant… en 2020 (cliquez)

Vivement la bonne saison alors… Je vous donne rendez-vous !!

Crocus… Comme l'année dernière !

Comme l’année dernière, les crocus fleurissent mi-février chez moi !! (cliquez pour agrandir !!)

Le Syrphe est déjà là !!

Ce serait un Syrphe ceinturé (Episyrphus balteatus) femelle… (Merci Florian Mongin – Facebook)

Syrphe à ceintures, pour en savoir plus : »C’est le plus courant de tous les syrphes, le plus facile à reconnaître (grâce à sa double ceinture) et un des plus doués dans tous les domaines. Jugez plutôt : il atteint une vitesse de 18 km/h ; est capable de parcourir 35 kilomètres au ras des vagues en avançant contre le vent ; avale à la seule force de ses petites ailes cent kilomètres en un jour…Entreprend, avec ses collègues, des migrations colossales à travers toute l’Europe, regroupant des millions d’aviateurs ; traverse la Manche ; franchit les cols des Pyrénées et des Alpes…On a même vu un syrphe à ceintures rôder sur l’Everest, à 3600 mètres »Source : revue « la hulotte » nr. 84 in « frissons d’ombelles »

http://www.baladesentomologiques.com/article-syrphes-au-vol-rapide-syrphidae-122382068.html