Archives de Catégorie: Araniella

Balade forestière… Araignées

Petite balade en forêt de Soignes hier… ça commence à sortir !!

17° de différence entre il y a une semaine (-5°) et aujourd’hui (12°) !

J’adore ce pied d’arbre !!

La première rencontrée est une Araniella sp., toujours en couleurs automnale/hivernale… Elle sera vert-fluo au printemps !! (cliquez…)

C’est ensuite peut-être une Atea sp. (Araneus sturmi/triguttatus) ? mais je doute aussi… Je vais demander confirmation à Koen Van Keer !

Bon, j’ai un peu forcé sur le contraste et un peu trop éclairci… On m’a même demandé su j’avais un filtre orange… Que neni, c’est le même réglages pour mes autres clichés… mais effectivement, sans réglage, ça donne ceci

Pour la suivante, c’est Philodromus sp. … joli mimétisme qui plus est avec une bonne vue… quand j’approchais trop, elle levait deux pattes pour dire… « Pas plus près !! »

Pour terminer, une jolie Gibbaranea gibbosa, typique avec sa couleur vert-kaki !!

Araignées covid…

Ben oui… On met tout à la sauce covid en ce moment ! Ma promenade habituelle en forêt de Soignes varie un peu car depuis quelques semaines le garde forestier a fait changer les nombreuses bornes en bois sur lesquelles je trouvais une partie de mes modèles ! A chaque carrefour de chemins, il a renouvelé les piquets où figurent les autorisations et interdictions pour les piétons, vélos et chevaux…

Bref, il y en a un peu partout pour mon plus grand plaisir !! Alors, pour commencer, c’est une petite araignée en position de balloning qui a attiré mon attention ! Je rappelle que les petites araignées, pour se déplacer, déroulent du fil lorsqu’il fait venteux et chaud (bon, c’est pas vraiment le cas ici !) sur un point haut… le fil soit s’enroule un peu plus loin, soit est emporté par le vent et l’araignée décide de « lâcher » ses prises et s’envole !! (cliquez pour agrandir)

C’est ici une petite femelle Tetragnatha sp., difficile d’aller plus loin !!

Synchronicité intéressante, un cycliste s’arrête à ce moment et me demande pourquoi je photographie un piquet de bois… Je lui explique donc ce que je fais et le principe du balloning… il sourit et me montre ce qui est inscrit sur sa casquette… une publicité pour les voyage en ballon… Ballooning quelque chose… Comique, non ? Bref, nous avons échangé sur nos expériences respectives !

L’araignée suivante est une femelle Philodromus sp., tout aussi difficile à déterminer jusqu’à l’espèce !

La suivante est une Araniella sp. (cucurbitina – opisthographa) aussi indiscernables sur photo… Elle naissent couleur des feuilles automnales, rousses, pour évoluer pour devenir vert-fluo des feuilles printanières… comme la nature est bien faite !!

Pour celle ci-dessous, je ne sais pas… Toute petite aussi… faudra que je demande à mon mentor !

Caramba… mais bien sûr !! A chaque fois que je rencontre cette araignée, c’est la même chose… Voir https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2015/04/20/lathys-humilis-2mm/

C’est donc une Lathys humilis (Dyctinidae) Pfffff !! Voici la prose de l’époque (2015) :

« Le céphalo-thorax porte une (?) strie thoracique longitudinale, peu visible du fait de la pilosité » m’avait répondu Aloys Staudt (dont le site http://www.spiderling.de/arages/Fotogalerie/Fotogalerie_f… est une référence pour moi)

il ajoutait :  » Les yeux médians antérieurs sont noirs, les autres gris blanchâtres, les pattes ont comme caractéristique de ne porter qu’une seule ou aucune « trichobotrie »  sur les tarses et d’avoir la 4e paire de pattes munie d’un calamistrum (c’est un genre de peigne qui sert à peigner la soie pour faire une soie cribellate…) typique des araignées dites cribellates, une soie cotonneuse style velcro, très efficace comme piège… je dois avoir une photo de calamistrum d’Amaurobius quelque part mais ici, comme je ne l’avais pas déterminée (éh ! oui, il m’a fallu l’avis de l’arachnologue Koen Van Keer) je n’ai pas su focaliser sur cette partie avant de la relâcher (car je me fais un point d’honneur à toujours relâcher mes bestioles :-))) … )

Alors : Trichobotries : Longue soie presque verticale d’une patte sortant d’une petite cavité en cupule. Elle détecteles vibrations et les courants de l’air. (Roberts)

Alors pour celles et ceux que ça intéresse, voici les familles (belges) d’araignées cribellates :

Eresidae, Amaurobiidae, Dictynidae, Titanoecidae, Uloboridae er Oecobiidae

En Belgique, deux Lathys son recensée : L. humilis et L. stigmatisata

Lathys humilis est très fréquente sur les arbres et les buissons…

Ensuite, une petite araignée que je rencontre souvent… une Ballus chalybeius… Sympathique araignée-sauteuse qui suit de ses grands yeux vos moindres mouvements …

Les dernières du jour sont des arachnides sans venin… Deux Opilions !! D’abord un Opilio canestrinii… L’ocularium est assez petit et plat et de couleur claire, entouré de quelques épines. Les traits blancs surlignés de noir de l’abdomen le rendent assez reconnaissable…

Pour le deuxième, je dois encore chercher ses caractéristiques, un mâle, je crois !!

L’ocularium sombre et lisse devrait m’aider… Je dirais un mâle Leiobunum rotundum !

Bois des bruyères – Waterloo – Biodiversité – Araignées

 

Pour commencer, un coup de gueule… Propriétaires de chien, si vous voulez continuer d’admirer le vol majestueux et hiératique des hérons cendrés… Tenez vos chiens en laisse !! Je viens de trouver deux jeunes hérons, juste plumés, morts au bord du bassin d’orage et ce n’est pas le forfait d’un renard car il les aurait emporté pour les manger ! (J’adore aussi les chiens mais… !!)

La majorité des personnes croisées avec un chien les laissaient courir à gauche et à droite !

C’est pourtant clair…

 

07.06.2019lumix.jpg_6

Mais on en a cure…

 

09.06.2019Lumix.jpg_29

 

 

 

Entre deux orages, ceci explique peut-être cela, j’ai fait le tour du bassin d’orage du bois des bruyères à Waterloo (Chenois) et ai été impressionné par la biodiversité des insectes et autres arachnides présents tout autour, et sur les agrès de sport de la piste de santé !

Mais commençons par les couvées des Foulques macroules, très présents sur le plan d’eau !

(photos un peu plus grandes ici http://richardunord.over-blog.com/

La couvée suivante…

L’émancipé du groupe…

Voici quelques exemples d’araignées rencontrées sur un simple plan d’orties !

Un mâle Clubiona sp. remarquez le fil de sécurité qu’il traîne derrière lui !!

Un superbe mâle Xysticus sp. vraisemblablement Xysticus cf ulmi d’après mon mentor !

Ils sont tellement difficile à déterminer que je suis content de pouvoir mettre un nom d’espèce sur ce mâle même si le « cf » tempère un peu mon enthousiasme !

Doté d’une bonne vue, il joue souvent à cache-cache avec le photographe… et dans les orties…

Pour suivre, toujours sur le même plant, et il fallait le voir, une non moins belle Tetragnatha sp. qui camoufle ses longues pattes le long de la tige d’ortie !

Une fois n’est pas coutume, je ne reconnais pas la suivante que je vais faire identifier par mon mentor, Koen Van Keer (ARABEL)

Lepthyphantes s.l., cf. Tenuiphantes tenuis me souffle Koen !

Je devais aussi faire attention où je mettais les pieds car une multitude de jeunes crapauds couraient sur le piétonnier, le long de l’eau !

Beaucoup de toiles aussi, dans cette végétation basse, d’Agelena ou Allagelena… toujours très efficaces !

Dans le creux de certaines feuilles, ce sont des Dictyna du groupe  arundinacea qui comprend donc arundinacea et uncinata difficilement discernables sur photos !

Moins de 3mm !!

Quelques problèmes avec ma profondeur de champ pour cet impressionnant Philodromus sp. en pleine prédation !!

Vraisemblablement un Philodromus buxi me dit Koen Van Keer !! Merciiii !!

Une autre espèce de Philodromus sp. plus coloré… peut-être du groupe albidus/rufus ?

L’insecte a eu de la chance, il n’a pas daigné s’y intéresser !!

Un autre…

Encore une prédation !!… Je ne savais plus où donner de la tête !!… plus de 200 photos

Toujours Philodromus buxi  !!

Encore un autre…

Un superbe mâle araignée-courge ou concombre, c’est selon… Araniella sp. toujours très coloré aussi !

Viennent ensuite les minuscules araignées-sauteuses, 3mm… Ballus challybeius !

Le mâle…

Les femelles…

Comique ces pédipalpes, on pourrait confondre avec celles d’un mâle !

Pas oublier qu’on est sur du 3 ou 4mm là !!

Magnifique femelle, non ?

Difficile à flasher celle-ci, en pleine gymnastique !! Peut-être un mâle Nigma flavescens !

 

 

 

Un autre mâle…

 

 

09.06.2019Lumix.jpg_23

09.06.2019Lumix.jpg_26
et une jolie femelle pleine… c’est l’époque… Nigma flavescens !
09.06.2019Lumix.jpg_44

Pour finir, encore une belle Clubiona sp.

Un autre…

J’y retournerai !!

Les dernières de décembre…

Comme j’ai posté pas mal de photos dans mon autre blog (où les photos sont un peu plus grandes…) je les colle aussi ici pour celles et ceux qui ne connaissent pas l’autre !!

 

12 ou 13°… Que demander de plus… J’ai ressorti mon vélo et me voici reparti en forêt…

Comme je vous l’ai déjà écrit, plein de petits insectes… Beaucoup de Drapetisca socialis adultes et quelques autres araignées mais juvéniles !

Je vous ai aussi déjà parlé des petites Araniella qui changeront de couleur au printemps, cette fois-ci, j’en ai trouvé une qui m’intrigue… pas de point noir sur l’abdomen comme toutes les autres !!

 

 

 

 

 

 

 

Voici, pour comparaison, une autre trouvée le même jour, avec ces fameux points noirs…

 

 

 

Mais comme je ne prélève pas mes modèles pour les faire analyser, je ne connaîtrai jamais son identité précise, donc Araniella sp.

 

Voici quelques insectes rencontrés…

 

C’est la larve d’un Isside. me dit Martine… Je note, merci !!

http://smart64.over-blog.fr/2013/11/les-issides.html

 

 

 

 

Mais revenons aux arachnides…

 

Les Diaea dorsata sont toujours là…

 

 

 

Une belle « araignée citroën » – Anyphaena accentuata

 

 

 

 

 

Bien entendu les inévitables Drapetisca socialis… Toujours très photogéniques !

C’est une araignée qui ne se trouve que sur les écorces lisses (dixit Lucien Berland dans son livre Les Arachnides (1932) ) donc normal de les trouver en forêt de Soignes qui est une hêtraie cathédrale !!

 

 

« Cette araignée ne vit nullement en société, comme semblerait l’indiquer son nom, elle est simplement grégaire » (Lucien Berland)

Grégaire… Voir https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2009/11/15/elles-sonnent-lhallali-drapetisca-socialis/

 

Pour voir sa mue, c’est ici : https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2017/08/12/la-mue-dune-drapetisca-socialis/

 

 

 

J’ai eu quelques soucis de flash… beaucoup de photos surexposées… j’ai rectifié tant bien que mal mais suis néanmoins insatisfait par certaines… Je tacherai de faire mieux la prochaine fois !

Quelques Neriene peltata

 

 

 

 

 

La suivante, inhabituelle, m’a intrigué… et m’a fait chercher… Je me doutais qu’on était chez Dictynidae mais j’ai eu besoin des lumières du blog de Didier pour y voir clair !

http://www.dipode-vie.net/Arachnides/Dictynidae/Nigma/puella.html

 

Une Nigma puella… :  » … Cette espèce se caractérise par une forte tache vers le haut de l’abdomen, tache que l’on peut aussi rencontrer chez Nigma flavescens… »

 

 

 

Ensuite, deux « araignées toupies » – Cyclosa conica !

 

 

Un beau mâle…

 

 

 

Tout aussi rikiki, une Anelosimus sp.

 

 

 

Et la suivante une Anelosimus vittatus (?)

 

 

 

La dernière, difficile aussi, une Araneus sturmi/triguttatus (ex Atea)… pas évident !!

 

 

 

Bon, petit coup de froid et gelée ce jour de Noël… Faudra donc attendre des jours meilleurs…

Joyeux Noël à toutes et tous !

Temps merveilleusement doux… tout le monde est encore de sortie !

Toute rikiki, quelques mm, cette Araniella sp. en couleur automnale changera en vert fluo au printemps !

 

 

 

Les proies, ce 19 décembre, ne manquent pas !

 

 

 

 

 

 

Une jolie Neriene peltata

 

 

 

Bien entendu la vedette des hêtraies… Drapetisca socialis

 

 

 

Après, ce fut un festival de Diaea dorsata… superbes !!

Avec son fil de sécurité !

 

 

Un mâle m’a fait un clin d’oeil…

 

 

 

 

 

 

 

 

Punaise…

 

 

 

Philodromus sp.

 

 

 

 

Insectes et arachnides continuent le cache-cache !

 

 

 

Philodromus sp.

 

 

 

 

Quelques Anyphaena accentata descendus des cimes…

Un mâle juvénile…

 

 

 

Un autre éclopé…

 

 

 

Ce dernier se restaure…

 

 

 

 

 

 

 

Les proies ne manquent pas !

 

 

Une jolie petite Araneus sturmi/triguttatus (ex Atea)

 

 

 

 

 

Une minuscule Anelosimus vittatus

 

 

 

 

 

Une jolie Diaea dorsata !

 

 

 

Cet insecte-ci est plus un prédateur…

 

 

 

Une Drapetisca socialis… très nombreuses dans les hêtraies !

 

 

 

Beaucoup d’Opilions aussi… Ici un mâle Dicranopalpus ramosus...

 

 

 

Des pattes immenses…

 

« la femelle est le spécimen avec le corps clair et la bande médiane longitudinale noire ; on voit bien ici la différence d’épaisseur entre les apophyses patellaires : plus épaisses chez la femelle, plus grêles chez le mâle. Ce dernier est aussi souvent plus foncé dans l’ensemble. Cette photo est d’ailleurs très sympa pour montrer la différenciation des deux sexes de cette espèce à l’aide des apophyses !
-D. ramosus possède une grande variabilité chromatique, donc c’est normal d’observer des variations de l’habitus. En Belgique c’est la seule espèce du genre.
-Effectivement, les opilions n’ont pas de venin et leurs chélicères servent à capturer et tuer mécaniquement les proies, et à apporter la nourriture à la bouche. »

A lire sur :

http://www.insecte.org/forum/dicranopalpus-ramosus-opilions-zoro-et-liroquois–vt26059.html?highlight=dicranopalpus+ramosus

Les forestières hivernales… (2)

J’ai scindé le post précédent… il y avait trop de Money spiders…

Lors de l’agrandissement, sur le terrain, d’une de mes photos, pour vérifier la netteté, mon regard fut attiré par une araignée, encore plus petite, quelques mm… Sans l’araignée noire, je ne l’aurais vraisemblablement pas vue… vraiment rikiki… faut avoir l’œil !

 

12.01.2018Lumix.jpg._46.jpg

Un bébé Philodromus sp.

12.01.2018Lumix.jpg._47.jpg

12.01.2018Lumix.jpg._55.jpg

Viennent ensuite quelques araignées courges, des Araniella sp !

12.01.2018Lumix.jpg._33a.jpg

celle ci-dessous est malheureusement déjà parasitée !!

12.01.2018Lumix.jpg._81.jpg

Ce n’est pas la seule à être parasitée…

13.01.2018Lumix.jpg._15.jpg

Un mâle Linyphia radiata !

13.01.2018Lumix.jpg._16.jpg

Je rencontre rarement la suivante en forêt… Une Linyphiidae, une Xphantes mais difficile d’aller plus loin dans l’identification !

12.01.2018Lumix.jpg._62.jpg

Elle ressemble aux Bathyphantes mais sur photo c’est du « wishful thinking »

12.01.2018Lumix.jpg._80.jpg

Toute rikiki aussi, une Araneus sturmi/triguttatus (ex Atea)

 

12.01.2018Lumix.jpg._87.jpg

Je ne rencontre pas souvent non plus la suivante… bien colorée !

 

13.01.2018Lumix.jpg._21.jpg

Une femelle Misumenops tricuspidatus… encore là, ou déjà là, malgré sa maturité en été… Attention son nom a changé en Ebrechtella trucuspidata !!

 

13.01.2018Lumix.jpg._30.jpg

Famille Thomisidae, une araignée-crabe quoi !

13.01.2018Lumix.jpg._23.jpg

13.01.2018Lumix.jpg._29.jpg

13.01.2018Lumix.jpg._32.jpg

Et, bien entendu, quelques Drapetisca socialis inféodées aux hêtraies !

13.01.2018Lumix.jpg._3.jpg

13.01.2018Lumix.jpg._4.jpg

13.01.2018Lumix.jpg._5.jpg

Pour terminer cette promenade de début janvier (qui a dit qu’il n’y avait plus rien en hiver ?), deux autres arachnides… sans venin !

13.01.2018Lumix.jpg._38.jpg

Un Opilion Dicranopalpus ramosus femelle

13.01.2018Lumix.jpg._42.jpg

et un autre, un Opilio canestrinii  reconnaissable à ses chevrons blancs surlignés de noir !

13.01.2018Lumix.jpg._55.jpg

13.01.2018Lumix.jpg._56.jpg

 

Les premières de 2018…

Entre deux averses, un rapide passage en forêt (de Soignes – Zoniënwoud) pour vérifier les arachnides encore présentes sur mes bornes habituelles…

Après la période venteuse et pluvieuse de ce 4 janvier 2018, je ne me faisais pas beaucoup d’illusions mais la température encore douce (8°) atténuait ce mauvais pressentiment !

Pour une fois, pas de Drapetisca socialis mais deux araignées mâles rikiki… quelques mm !

La première, enfin un jeune mâle immature, rencontrée est bien connue de tout le monde et a la particularité de naître en automne aux couleurs des feuilles, donc brun-rouille (ou rouge brique) puis d’évoluer progressivement pour acquérir la couleur des feuilles tendres du printemps donc vert fluo, pistache…

Que la nature est bien faite !

C’est notre Araignée courge ou Epeire concombre, c’est selon… L’Araniella sp. (vraisemblablement cucurbitina quoique indiscernable d’epistographa sur photo !) !

 

 

05.01.2018Lumix.jpg._4.jpg

Le fasciés typique des Epeires… Remarquez les gants de boxe naissants !

05.01.2018Lumix.jpg._10.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._12.jpg

 Une fois adulte, les mâles Araniella sont superbes, pattes rouilles annelées… en voici un exemple

03-05-2009 028

 

Le deuxième, tout aussi minuscule, me donne du fil à retordre pour l’identifier… c’est aussi un mâle immature de quelques mm !

L’insecte (à déterminer aussi) nous donne bien l’échelle !!

On me souffle qu’il s’agit d’un Psoque… ça me suffit !!

05.01.2018Lumix.jpg._41.jpg

De jolis gants de boxe…

05.01.2018Lumix.jpg._44.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._46.jpg

Deux dernières vues avec une map différente !

05.01.2018Lumix.jpg._50.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._51.jpg

Pour l’identification, je pense à une Araneus sturmi/triguttatus (ex Atea) difficilement discernables !

J’ai aussi pris l’habitude de retourner les morceaux de bois tombés au sol, ça grouille de vie en-dessous… mais avec toutes le feuilles tombées, ils sont difficilement accessibles…

Bref, celui-ci, au bord du chemin, m’a tenté…

05.01.2018Lumix.jpg._37a.jpg

Biotope

05.01.2018Lumix.jpg._37.jpg

Après avoir gentillement retourné le rondin de bois, chouette, il y en avait une !

Voici la demeure de l’araignée…

05.01.2018Lumix.jpg._15.jpg

On la devine sous sa toile !!

05.01.2018Lumix.jpg._17.jpg

Trop content, j’ai multiplié les clichés pour être sûr d’en avoir quelques-uns de bons… et, comme d’habitude, c’est le choix qui fut difficile !!

Qu’à cela ne tienne, elle en vaut la peine !

05.01.2018Lumix.jpg._22.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._22a.jpg

J’ai, bien entendu, pris toutes les précautions pour ne pas abîmer sa toile car je remettrai le tout en place après la séance photos… un peu d’éthique que diable !

05.01.2018Lumix.jpg._26.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._27.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._29.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._30.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._31a.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._34.jpg

Pas plus stressée que ça, elle a daigné se balader autour du bois… et c’est là que ça devient rock & roll pour parvenir à lui prendre le portrait !!

05.01.2018Lumix.jpg._19.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._20.jpg

05.01.2018Lumix.jpg._21.jpg

Après cela, j’ai doucement tout remis en place… Je viendrai lui dire bonjour au printemps !!

Je pense qu’il s’agit d’une Cicurina cicurUnique espèce européenne déjà présentée dans ce blog… Cicurina cicur famille Hahniidae (anciennement Dictynidae). Araignée de sol et terrain humide…

Enfin, sans doute jalouse d’être seulement quatrième, une autre arachnide, qui n’est pas une araignée, un Opilion (donc sans venin), a attiré mon attention !!

Jamais évident à déterminer… non plus !!

05.01.2018Lumix.jpg._52.jpg

Je mise sur un Oligolophus tridens (mais ça demandera confirmation)

05.01.2018Lumix.jpg._53.jpg

Voilà… 2018 commence plutôt bien…

Vite, avant le gel ! Araignées diverses…

il ne faut pas perdre le fil… ! Celles que les Anglo-Saxons appellent « money spider »… Une Linyphiidae sans ornementation abdominale (Erigone & cie) !

 

17.11.2017Lumix.jpg._20a.jpg

 

Une petite araignée-courge…

 

17.11.2017Lumix.jpg._2.jpg

 

17.11.2017Lumix.jpg._3.jpg

 

Une petite femelle Araniella sp. en habit d’automne/hiver qui deviendra vert-fluo au printemps… la même couleur que le support ci-dessous !

 

17.11.2017Lumix.jpg._7.jpg

 

Minuscule aussi cette petite araignée-crabe, une femelle Ozyptila sp.

 

 

17.11.2017Lumix.jpg._46.jpg

 

17.11.2017Lumix.jpg._47.jpg

 

Fin de promenade !

 

 

Arachnides forestières & litières

 

 

Un reliquat de mes arachnides de ce début novembre, trouvées en forêt de Soignes !

Commençons par celles trouvées au sol, sous des morceaux de bois… (humides)

Ce n’est pas la première fois que je rencontre cette Theridiidae (à l’allure d’une Linyphiidae)… La dernière fois on me l’avait identifiée comme une Robertus sp.

« Sur le terrain, les Robertus se distinguent « facilement » (c’est moi qui mets les « ) de Linyphiidae (auxquelles elles ressemblent superficiellement) par leurs tarses nettement plus foncés que les fémurs. « 

J’avoue qu’ici non plus, les tarses ne sont pas nettement plus foncés que les fémurs !

Qui plus est… mais ça je l’ai trouvé après coup, après que Koen me l’ai dévoilée, chez Robertus, il y a des sigilles… ( 4 taches rondes déprimées rougeâtres sur l’abdomen) comme ceci :

https://www.insecte.org/forum/viewtopic.php?f=42&t=46651

 

12.10.2017Lumix.jpg._107a.jpg

Et donc absentes sur celle de ce post !?

Quoique… Je ne pense pas que les sigilles (qui sont des plaques d’insertion de muscles) puisse différencier les araignées… !

On les devine ici…

 

04.11.2017Lumix.jpg._25.jpg

 

Bon… donc exit les sigilles… Continuons !

 

04.11.2017Lumix.jpg._31.jpg

 

04.11.2017Lumix.jpg._33.jpg

04.11.2017Lumix.jpg._21.jpg

 

04.11.2017Lumix.jpg._27.jpg

 J’ai mis à contribution mon mentor Koen Van Keer qui rectifie (une fois de plus) :

« Je pense à Macrargus rufus « … Une Linyphiidae donc !

Pas évident de retrouver la théorie pour celle-ci… absente de mes guides !

Pour Macrargus, seul le site LMDI m’apporte des précisions… il est question d’épines sur les tibias des pattes I… (euh ! Robertus a les mêmes épines…)

Effectivement…

04.11.2017Lumix.jpg._31a.jpg

04.11.2017Lumix.jpg._21a.jpg

 

J’ai douté aussi pour la suivante… Je pense à une Coelotes sp. !

La voici sous son repaire en toile… Une toile comme les Agelenidae… et pas une toile cardée comme les Amaurobidae (dont elle faisait partie précédemment) !

 

04.11.2017Lumix.jpg._34.jpg

 

04.11.2017Lumix.jpg._36.jpg

 

Des chélicères proéminentes…

 

04.11.2017Lumix.jpg._40.jpg

Une autre théorie veut que le céphalothorax des Coelotes soit égal ou plus grand que leur abdomen…  

04.11.2017Lumix.jpg._37.jpg

 

Confirmé par mon mentor..! Ouf !!

 

Toujours au sol, une petite Tégénaire… Histopona torpida !

 

30.10.2017Lumix.jpg._28.jpg

 

30.10.2017Lumix.jpg._30.jpg

 

Pas bien grande !

 

30.10.2017Lumix.jpg._37.jpg

 

La bande claire sur le céphalothorax, caractéristique des Histopona !

 

30.10.2017Lumix.jpg._41.jpg

 

Pour terminer avec les araignées, voici une jolie petite araignée-courge en couleurs automnales… Elle est malheureusement parasitée et elle même en pleine prédation… rien ne se perd !!

 

30.10.2017Lumix.jpg._19.jpg

Une Araniella sp.

 

30.10.2017Lumix.jpg._22.jpg

30.10.2017Lumix.jpg._23.jpg

30.10.2017Lumix.jpg._27.jpg

 

Voici maintenant les Opilions (arachnides sans venin)… J’ai essayé de l’identifier moi-même mais j’ai dû appeler Emmanuel Delfosse à la rescourse… Un classique pourtant !

Un Opilio canestrinii

 

04.11.2017Lumix.jpg._3.jpg

 

04.11.2017Lumix.jpg._3a.jpg

 

Pour rester chez les Opilions, voici celui qui me fait toujours penser à un boitier électrique, deux belles femelles Dicranopalpus ramosus

 

04.11.2017Lumix.jpg._4.jpg

 

04.11.2017Lumix.jpg._5.jpg

Un peu plus loin, une deuxième…

 

04.11.2017Lumix.jpg._9.jpg

 

04.11.2017Lumix.jpg._7.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Toujours dans mon jardin… Araignées

En voici quelques-unes de mon jardin…

Une Neriene montana sous sa toile en nappe !

 

12.05.2017Lumix.jpg_15.jpg

Une autre…

 

14.05.2017Lumix.jpg_4.jpg

 

14.05.2017Lumix.jpg_6.jpg

 

14.05.2017Lumix.jpg_19.jpg

 

14.05.2017Lumix.jpg_21.jpg

Une troisième, dans la haie… 

 

18.05.2017Lumix.jpg_24.jpg

 

18.05.2017Lumix.jpg_26.jpg

 

 

 

Un Philodromus du groupe aureolus

 

12.05.2017Lumix.jpg_19.jpg

 

Une Marpissa muscosa… sur un fauteuil !

 

14.05.2017Lumix.jpg.jpg

 

 

La championne du mimétisme, l’Araniella sp. ou araignée-courge !

 

 

14.05.2017Lumix.jpg_7.jpg

 

Une femelle Diaea dorsata 

 

 

14.05.2017Lumix.jpg_40.jpg

 

Hmmmm que ce tendre feuillage printanier est bon… miam miam !!

 

14.05.2017Lumix.jpg_32.jpg

 

Et une Metellina merianae en-dessous de ma terrasse ! 

 

 

14.05.2017Lumix.jpg_48.jpg

 

23.05.2017Lumix.jpg_2.jpg

Rencontres forestières…

En forêt de Soignes… J’ai surtout croisé des Opilions… Mais d’abord les araignées !

Voici un petit mâle Ballus chalybeius, le même que dans mon jardin !!

 

07.05.2017Lumix.jpg_98.jpg

Bien qu’en Belgique nous n’ayons que l’espèce Ballus chalybeius, il existe aussi, ailleurs, la Ballus rufipes

Pour les distinguer, ça se joue au niveau des pattes arrières (IV).

challybeius n’a que des anneaux noirs !

rufipes : ces pattes sont parcourues par un long fil noir (Simon)

Magnifique illustration ici : https://tifaeris.wordpress.com/2019/04/04/illustration-ballus-rufipes/comment-page-1/#comment-3876

07.05.2017Lumix.jpg_94.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_96.jpg

J’adore cette bouille !

11.05.2017Lumix.jpg_32.jpg

11.05.2017Lumix.jpg_34.jpg

11.05.2017Lumix.jpg_33.jpg

Alors je l’ai vu « rebobiner » du fil mais je ne sais pas si cette pelote lui appartient !

11.05.2017Lumix.jpg_40.jpg

Quelle bestiole fascinante qui vous suit du regard…

mâle Ballus chalybeius

11.05.2017Lumix.jpg_41.jpg

11.05.2017Lumix.jpg_42.jpg

On a souvent le nez en l’air en forêt pour admirer ces hêtres magnifiques…

Plus rarement je regarde au sol et la chance m’a permit de croiser cette superbe araignée-loup, une Pardosa sp.

11.05.2017Lumix.jpg_45.jpg

Un fasciés typique !

11.05.2017Lumix.jpg_46.jpg

11.05.2017Lumix.jpg_47.jpg

Des racines superbes…

11.05.2017Lumix.jpg_26.jpg

L’araignée suivante est un mâle Metellina… qui, si on suit la théorie du guide des araignées de France et d’Europe de M.J.Robert, est un mâle Metellina mengei printanier au vue des longues soies ventrales des métatarses I et II…

11.05.2017Lumix.jpg_51.jpg

11.05.2017Lumix.jpg_55.jpg

11.05.2017Lumix.jpg_55a.jpg

Sur les arbres tronçonnés, la vie continue !!

11.05.2017Lumix.jpg_64.jpg

Rncontre furtive aussi avec celle qu’on appelle araignée-citroën, à cause des chevons de son abdomen… Anyphaena accentuata !  

Ici un mâle…

11.05.2017Lumix.jpg_70.jpg

11.05.2017Lumix.jpg_72.jpg

Pou suivre une araignée courge ou Epeire concombre, une Araniella sp.

07.05.2017Lumix.jpg_21.jpg

Toute petite aussi un mâle Nigma flavescens sous sa toile refuge…

07.05.2017Lumix.jpg_27.jpg

et une Achaearanea lunata, devenue Parasteatoda (P. magnifique en langage vernaculaire), en plein repas… 2,5 à 3mm !

11.05.2017Lumix.jpg_91.jpg

et ce ne sont pas les proies qui manquent !

11.05.2017Lumix.jpg_93.jpg

Pour suivre les Opilions… une arachnide sans venin !!

Essentiellement des Rilaena triangularis

07.05.2017Lumix.jpg_52.jpgµ

07.05.2017Lumix.jpg_33.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_34.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_35.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_36.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_37.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_38.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_52.jpg

La photo suivante est particulière… regardez à gauche… il est tenu par une patte !!

07.05.2017Lumix.jpg_57.jpg

Effectivement, un autre Opilion le tient… étonnant, non ?

07.05.2017Lumix.jpg_57a.jpg

Un possessif ?

07.05.2017Lumix.jpg_58.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_61.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_60.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_63.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_66.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_65.jpg

L’autotomie… « Une faculté, pour se libérer, de se séparer d’une patte… Cette rupture ne se produit pas au hasard mais soit à l’articulation hanche-trochanter, doit (pour les araignées) à l’articulation patella-tibia. Dans les deux cas, la perte d’hémolymphe est insignifiante et l’hémostase est rapide alors qu’une blessure en un autre endroit cause une hémorragie souvent mortelle. Un membre perdu peut se régénérer tant que l’araignée n’a pas effectué sa dernière mue… mais malheureusement pas chez les Opilions ! (Les Araignées – Michel Hubert) »

07.05.2017Lumix.jpg_71.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_72.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_78.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_80.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_83.jpg

07.05.2017Lumix.jpg_84a.jpg