Archives de Catégorie: Drapetisca

La plus élégante… Drapetisca socialis

Souvent en balade dans la hêtraie cathédrale qu’est la forêt de Soignes, j’y retrouve, à chaque sortie, une araignée inféodée aux hêtraies, la Drapetisca socialis !!

18.12.2019Lumix.jpg_2

Que la forêt est belle… du soleil et  9° !!

18.12.2019Lumix.jpg_6

Je trouve habituellement ces Drapetisca sur les « bornes » aux carrefours forestier mais aujourd’hui j’ai entrepris la gageure d’en trouver une sur le tronc d’un hêtre !!

Le premier arbre « ausculté » m’apporte un exemplaire, la chance du débutant quoi !!

18.12.2019Lumix.jpg_30

Juste là, à hauteur d’homme…

18.12.2019Lumix.jpg_24a

Sur le dessus de cet « oeil » !

18.12.2019Lumix.jpg_13

C’est effectivement le bol du débutant ça !!

18.12.2019Lumix.jpg_23
18.12.2019Lumix.jpg_10

En voici une autre, sur un autre support qui m’apporte un joli bokeh…

18.12.2019Lumix.jpg_34
18.12.2019Lumix.jpg_34b

Des arbres majestueux…

« La hêtraie cathédrale est un faciès forestier aux caractéristiques paysagères uniques ! C’est une futaie régulière composée, sur de grandes surfaces (plusieurs dizaines d’hectares), de hêtres de même âge, de formes élancées, remarquablement droits et cylindriques. Le tronc est dépourvu de toute branche sur près de 20m. L’absence de sous-bois – qui résulte de la faible luminosité au sol – permet une pénétration visuelle très profonde à l’intérieur de la forêt. Là où le dôme est rompu, les rayons du soleil glissent le long de ces piliers, conférant à ces peuplements une ambiance sacrée de cathédrale gothique auxquelles son nom fait référence ! C’est la hêtraie cathédrale qui fait la réputation internationale de la forêt de Soignes. Et pour de nombreux bruxellois (et autres ndlr) cet aspect de la forêt fait partie du patrimoine culturel commun; il doit ainsi être préservé « . (La sylviculture de la hêtraie cathédrale – Grégory Timal).

Bon… ci-dessous ce n’est pas un hêtre, mais vénérable quand même !!

18.12.2019Lumix.jpg_38

Mue d’araignée…

C’est toujours une émotion que de voir une mue d’araignée… même si elles muent souvent (voir ci-dessous). C’est souvent du bol et une merveille de la nature !!

 

Voici la liste chronologiques des mues avec espèces :

06/2019 Nuctenea umbratica (Epeire des fissures) – Bois des Bruyères Waterloo

05/2018 Segestria bavarica – Forêt de Soignes 

08/2017 Drapetisca socialis –     »       »       « 

06/2017 Steatoda nobilis – île de Ré

04/2015 Gibbaranea gibbosa (Epeire bicorne) Avenue Tervuren

05/2014 Philodromus groupe aureolus                  »            « 

08/2012 Tetragnatha  dans mon jardin Waterloo

05/2011 Araneus angulatus (Epeire à dents de scie) Bois des Bruyères Waterloo

06/2008 Araneus diadematus (Epeire diadème) dans mon jardin Waterloo

08/2007 Linyphia triangularis dans mon jardin Waterloo

08/2007 Opilion                          »        »         »           « 

09/2006 Misumena vatia            »         »         »           « 

 

Voici donc la mue d’hier, un superbe mâle Nuctenea umbratica (Epeire des fissures)

 

16.06.2019Lumix.jpg_44

D’après le livre de Michel Hubert « Les Araignées » : « le nombre de mues qu’effectue une Araignée est très variable : de 5 à 13, selon les espèces considérées. La mue ne répond pas seulement à une accroissement de la taille. A chaque mue, on constate, en plus des modifications de la morphologie tant interne qu’externe, des modifications de l’instinct et du comportement… »

 

« Comme tous les arthropodes, les araignées ont une cuticule* qui recouvre leur corps ; cependant la rigidité de cette cuticule pose un problème lors de la croissance de l’animal. Pour grandir celle-ci est obligée de « changer de peau »… On appelle ceci la mue.

L’épiderme sécrète une nouvelle cuticule sous l’ancienne qui se décolle après avoir été en grande partie dissoute par. Puis l’ancienne cuticule se fend et l’animal en sort laissant derrière lui ce qu’on appelle une exuvie* et que l’on peut facilement observer accrochée au bas des toiles chez certaines espèces. Une fois sorti de son ancienne cuticule, l’animal doit attendre que la nouvelle sèche et se durcisse au contact de l’air. La mue est une phase très critique de la vie de l’araignée pendant laquelle l’animal est très vulnérable. C’est pourquoi les araignées se retranchent dans un endroit calme pour muer. »

http://www.lyceepontusdetyard.fr/svt/araignee/araignee_sc.php?num=2

 

« L’araignée comme tous les autres êtres de cette planète, voit sa taille augmenter avec le temps, même les plus gros spécimens avaient à leur naissance une taille minuscule.

Cependant chez les arthropodes comme le squelette est constitué par une enveloppe externe qui elle ne grossit pas contrairement à ce qu’il renferme, cette carapace devient très vite un vêtement trop étroit pour l’araignée. C’est à ce moment qu’elle doit muer.

Le nombre de mue dans la vie de l’araignée varie selon les espèces, la longévité et le sexe qui lui est étroitement lié, les mâles vivant en général moins longtemps que les femelles. Cependant toutes les araignées doivent exécuter cette tâche de nombreuses fois dans leurs vies et ce, dès leurs premiers jours.

L’araignée sous son embarrassant corset va se fabriquer une peau souple recouvrant la totalité de son corps comme une combinaison que l’on appelle une cuticule.

Quand elle est prête elle fait alors sauter le dessus de son céphalothorax et commence à s’extirper lentement de sa carapace en dégageant ses pattes de concert. Après ce périlleux exercice délaissant sa vieille armure vide (exuvie), l’araignée se repose dans son pyjama très souple, ses chairs n’étant plus soumises à la compression exercée par son squelette externe, l’araignée voit sa taille sensiblement augmenter. Puis très vite l’air durci le souple habit le transformant en une nouvelle carapace. »

« la mue des araignées n’a été ainsi observée dans toute sa durée que grâce à des spécimens en captivité. »

tiré du site : http://www.chez.com/tegenarius/mue.htm

 

(je suis donc plutôt fier de cette « capture » en direct…ndlr en 2006… et à fortiori en 2017, 2019 & 2019…)

 

 

Les dernières de décembre…

Comme j’ai posté pas mal de photos dans mon autre blog (où les photos sont un peu plus grandes…) je les colle aussi ici pour celles et ceux qui ne connaissent pas l’autre !!

 

12 ou 13°… Que demander de plus… J’ai ressorti mon vélo et me voici reparti en forêt…

Comme je vous l’ai déjà écrit, plein de petits insectes… Beaucoup de Drapetisca socialis adultes et quelques autres araignées mais juvéniles !

Je vous ai aussi déjà parlé des petites Araniella qui changeront de couleur au printemps, cette fois-ci, j’en ai trouvé une qui m’intrigue… pas de point noir sur l’abdomen comme toutes les autres !!

 

 

 

 

 

 

 

Voici, pour comparaison, une autre trouvée le même jour, avec ces fameux points noirs…

 

 

 

Mais comme je ne prélève pas mes modèles pour les faire analyser, je ne connaîtrai jamais son identité précise, donc Araniella sp.

 

Voici quelques insectes rencontrés…

 

C’est la larve d’un Isside. me dit Martine… Je note, merci !!

http://smart64.over-blog.fr/2013/11/les-issides.html

 

 

 

 

Mais revenons aux arachnides…

 

Les Diaea dorsata sont toujours là…

 

 

 

Une belle « araignée citroën » – Anyphaena accentuata

 

 

 

 

 

Bien entendu les inévitables Drapetisca socialis… Toujours très photogéniques !

C’est une araignée qui ne se trouve que sur les écorces lisses (dixit Lucien Berland dans son livre Les Arachnides (1932) ) donc normal de les trouver en forêt de Soignes qui est une hêtraie cathédrale !!

 

 

« Cette araignée ne vit nullement en société, comme semblerait l’indiquer son nom, elle est simplement grégaire » (Lucien Berland)

Grégaire… Voir https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2009/11/15/elles-sonnent-lhallali-drapetisca-socialis/

 

Pour voir sa mue, c’est ici : https://araigneesdewaterloo.wordpress.com/2017/08/12/la-mue-dune-drapetisca-socialis/

 

 

 

J’ai eu quelques soucis de flash… beaucoup de photos surexposées… j’ai rectifié tant bien que mal mais suis néanmoins insatisfait par certaines… Je tacherai de faire mieux la prochaine fois !

Quelques Neriene peltata

 

 

 

 

 

La suivante, inhabituelle, m’a intrigué… et m’a fait chercher… Je me doutais qu’on était chez Dictynidae mais j’ai eu besoin des lumières du blog de Didier pour y voir clair !

http://www.dipode-vie.net/Arachnides/Dictynidae/Nigma/puella.html

 

Une Nigma puella… :  » … Cette espèce se caractérise par une forte tache vers le haut de l’abdomen, tache que l’on peut aussi rencontrer chez Nigma flavescens… »

 

 

 

Ensuite, deux « araignées toupies » – Cyclosa conica !

 

 

Un beau mâle…

 

 

 

Tout aussi rikiki, une Anelosimus sp.

 

 

 

Et la suivante une Anelosimus vittatus (?)

 

 

 

La dernière, difficile aussi, une Araneus sturmi/triguttatus (ex Atea)… pas évident !!

 

 

 

Bon, petit coup de froid et gelée ce jour de Noël… Faudra donc attendre des jours meilleurs…

Joyeux Noël à toutes et tous !

Temps merveilleusement doux… tout le monde est encore de sortie !

Toute rikiki, quelques mm, cette Araniella sp. en couleur automnale changera en vert fluo au printemps !

 

 

 

Les proies, ce 19 décembre, ne manquent pas !

 

 

 

 

 

 

Une jolie Neriene peltata

 

 

 

Bien entendu la vedette des hêtraies… Drapetisca socialis

 

 

 

Après, ce fut un festival de Diaea dorsata… superbes !!

Avec son fil de sécurité !

 

 

Un mâle m’a fait un clin d’oeil…

 

 

 

 

 

 

 

 

Punaise…

 

 

 

Philodromus sp.

 

 

 

 

Insectes et arachnides continuent le cache-cache !

 

 

 

Philodromus sp.

 

 

 

 

Quelques Anyphaena accentata descendus des cimes…

Un mâle juvénile…

 

 

 

Un autre éclopé…

 

 

 

Ce dernier se restaure…

 

 

 

 

 

 

 

Les proies ne manquent pas !

 

 

Une jolie petite Araneus sturmi/triguttatus (ex Atea)

 

 

 

 

 

Une minuscule Anelosimus vittatus

 

 

 

 

 

Une jolie Diaea dorsata !

 

 

 

Cet insecte-ci est plus un prédateur…

 

 

 

Une Drapetisca socialis… très nombreuses dans les hêtraies !

 

 

 

Beaucoup d’Opilions aussi… Ici un mâle Dicranopalpus ramosus...

 

 

 

Des pattes immenses…

 

« la femelle est le spécimen avec le corps clair et la bande médiane longitudinale noire ; on voit bien ici la différence d’épaisseur entre les apophyses patellaires : plus épaisses chez la femelle, plus grêles chez le mâle. Ce dernier est aussi souvent plus foncé dans l’ensemble. Cette photo est d’ailleurs très sympa pour montrer la différenciation des deux sexes de cette espèce à l’aide des apophyses !
-D. ramosus possède une grande variabilité chromatique, donc c’est normal d’observer des variations de l’habitus. En Belgique c’est la seule espèce du genre.
-Effectivement, les opilions n’ont pas de venin et leurs chélicères servent à capturer et tuer mécaniquement les proies, et à apporter la nourriture à la bouche. »

A lire sur :

http://www.insecte.org/forum/dicranopalpus-ramosus-opilions-zoro-et-liroquois–vt26059.html?highlight=dicranopalpus+ramosus

Et c’est reparti…

Après un solide gel, des journées printanières à 10-15°… le printemps quoi !!

De belles guirlandes de perles sous une souche en forêt… je n’ai pas vu la propriétaire !

 

06.03.2018Lumix.jpg._8.jpg

 

 

06.03.2018Lumix.jpg._2.jpg

 

06.03.2018Lumix.jpg._5.jpg

 

Et la première du printemps… celle que je rencontre tout au long de l’année en forêt, l’élégante Drapetisca socialis !!

 

 

06.03.2018Lumix.jpg._9.jpg

 

 

Les forestières du 26 janvier…

Toujours un temps doux chez nous (8°)… Petite balade le long des étangs de Groenendael. Quelques poubelles en bois avec couvercle offre un refuge aux Anyphaena accentuata (dite « araignée citroën » en langage vernaculaire à cause des chevrons qu’elles arborent sur leur abdomen) qui descendent de la canopée pour se protéger du froid futur !

 

26.01.2018Lumix.jpg._30.jpg

 

Un jolie vue arrière…

 

26.01.2018Lumix.jpg._2.jpg

 

26.01.2018Lumix.jpg._4.jpg

En plein repas…

 

26.01.2018Lumix.jpg._7.jpg

 

Une autre…

 

 

26.01.2018Lumix.jpg._33.jpg

 

26.01.2018Lumix.jpg._33a.jpg

 

Comme toujours, les Drapetisca socialis sont encore présentes !

 

 

26.01.2018Lumix.jpg._35.jpg

 

La suivante était impressionnante… Une Epeire des fissures… Nuctenea umbratica. Araignée très plate qui passe allégrement l’hiver (ce qui n’est pas le cas des Epeires diadème qui meurent après avoir pondu !)

 

26.01.2018Lumix.jpg._12.jpg

 

Une belle galette…

26.01.2018Lumix.jpg._15.jpg

 

Elle se laisse manipuler… avec douceur !

 

26.01.2018Lumix.jpg._17.jpg

 

Un faciès imposant !

 

26.01.2018Lumix.jpg._22.jpg

 

26.01.2018Lumix.jpg._14.jpg

 

Une petite dernière non identifiée…

 

 

26.01.2018Lumix.jpg._26.jpg

Les forestières hivernales… (2)

J’ai scindé le post précédent… il y avait trop de Money spiders…

Lors de l’agrandissement, sur le terrain, d’une de mes photos, pour vérifier la netteté, mon regard fut attiré par une araignée, encore plus petite, quelques mm… Sans l’araignée noire, je ne l’aurais vraisemblablement pas vue… vraiment rikiki… faut avoir l’œil !

 

12.01.2018Lumix.jpg._46.jpg

Un bébé Philodromus sp.

12.01.2018Lumix.jpg._47.jpg

12.01.2018Lumix.jpg._55.jpg

Viennent ensuite quelques araignées courges, des Araniella sp !

12.01.2018Lumix.jpg._33a.jpg

celle ci-dessous est malheureusement déjà parasitée !!

12.01.2018Lumix.jpg._81.jpg

Ce n’est pas la seule à être parasitée…

13.01.2018Lumix.jpg._15.jpg

Un mâle Linyphia radiata !

13.01.2018Lumix.jpg._16.jpg

Je rencontre rarement la suivante en forêt… Une Linyphiidae, une Xphantes mais difficile d’aller plus loin dans l’identification !

12.01.2018Lumix.jpg._62.jpg

Elle ressemble aux Bathyphantes mais sur photo c’est du « wishful thinking »

12.01.2018Lumix.jpg._80.jpg

Toute rikiki aussi, une Araneus sturmi/triguttatus (ex Atea)

 

12.01.2018Lumix.jpg._87.jpg

Je ne rencontre pas souvent non plus la suivante… bien colorée !

 

13.01.2018Lumix.jpg._21.jpg

Une femelle Misumenops tricuspidatus… encore là, ou déjà là, malgré sa maturité en été… Attention son nom a changé en Ebrechtella trucuspidata !!

 

13.01.2018Lumix.jpg._30.jpg

Famille Thomisidae, une araignée-crabe quoi !

13.01.2018Lumix.jpg._23.jpg

13.01.2018Lumix.jpg._29.jpg

13.01.2018Lumix.jpg._32.jpg

Et, bien entendu, quelques Drapetisca socialis inféodées aux hêtraies !

13.01.2018Lumix.jpg._3.jpg

13.01.2018Lumix.jpg._4.jpg

13.01.2018Lumix.jpg._5.jpg

Pour terminer cette promenade de début janvier (qui a dit qu’il n’y avait plus rien en hiver ?), deux autres arachnides… sans venin !

13.01.2018Lumix.jpg._38.jpg

Un Opilion Dicranopalpus ramosus femelle

13.01.2018Lumix.jpg._42.jpg

et un autre, un Opilio canestrinii  reconnaissable à ses chevrons blancs surlignés de noir !

13.01.2018Lumix.jpg._55.jpg

13.01.2018Lumix.jpg._56.jpg

 

Les dernières de l’année…

Super doux aujourd’hui… 13°

Que la forêt est belle… et étrange !

 

30.12.2017Lumix.jpg._20.jpg

 

 

30.12.2017Lumix.jpg._12b2.jpg

Drapetisca socialis, inféodée surtout aux hêtraies ! 

 

30.12.2017Lumix.jpg._12a.jpg

 

30.12.2017Lumix.jpg._15.jpg

30.12.2017Lumix.jpg._12.jpg

 

30.12.2017Lumix.jpg._3.jpg

 

30.12.2017Lumix.jpg..jpg

 

L’araignée « Citroën », à cause de ses « chevrons » sur l’abdomen !

 

30.12.2017Lumix.jpg._33.jpg

 

Anyphaena accentuata

 

30.12.2017Lumix.jpg._34a.jpg

 

 

30.12.2017Lumix.jpg._38.jpg

 

J’ai croisé aussi un Opilion… Dicranopalpus ramosus femelle

 

30.12.2017Lumix.jpg._48.jpg

 

30.12.2017Lumix.jpg._49.jpg

 

30.12.2017Lumix.jpg._51.jpg

 

30.12.2017Lumix.jpg._60.jpg

 

Et un collembole d’hiver… (1 à 2mm) Dicyrtoma fusca

Identifié par le spécialiste Frans Janssens http://www.collembola.org/

« Dear Richard, this time it is an undescribed colour variant of Dicyrtoma fusca. We call it Dicyrtoma fusca var.1 Happy 2018! Frans »

 

 

30.12.2017Lumix.jpg._24a.jpg

 

Encore beaucoup d’insectes… dont celui-ci, indéterminé !

 

30.12.2017Lumix.jpg._64.jpg

 

Allez… Vivement l’année prochaine !!

Pour l’insecte, Henri me propose : « un staphylin, voir du côté de Ocypus sp. »

http://araignees.vraiforum.com/t8076-identification.htm#p61768

Merci à lui !

Les Philo sont de sorties… Philodromus !

Temps doux dans le ch’nord… 10° ! Une petite balade en forêt entre deux averses s’impose !!

Quelques araignées sont de sortie… il y a encore beaucoup d’insectes, donc beaucoup de proies, qui se baladent !

J’ai croisé trois Philodromus sp. à l’affût !

Voici leur portrait !

 

21.12.2017Lumix.jpg._2.jpg

 

 

21.12.2017Lumix.jpg._3.jpg

Le deuxième…

 

21.12.2017Lumix.jpg._12.jpg

 J’ai raté la vue de face !!

Le troisième…

 

21.12.2017Lumix.jpg._20.jpg

 

21.12.2017Lumix.jpg._26.jpg

 

Toujours au rendez-vous, mes sempiternelles Drapetisca socialis inféodées aux hêtraies… Ici dans sa version rose… toujours très classe ça !!

 

21.12.2017Lumix.jpg._28.jpg

 

21.12.2017Lumix.jpg._34.jpg

 

La voici en version classique !

 

21.12.2017Lumix.jpg._40.jpg

 

 

« Mes » araignées de décembre ! Drapetisca socialis

 

Temps doux (7°), idéal pour une balade en forêt, sur mes sites habituels avec les araignées habituelles mais toujours beaucoup de plaisir à les flasher !

Tant qu’il y a des proies… et elles ne manquent pas, les araignées resteront actives… !

 

06.12.2017Lumix.jpg._88.jpg

 

Cicadelles, Collemboles, Punaises, Moustiques et j’en passe !

 

06.12.2017Lumix.jpg._109.jpg

 

Comme d’habitude, dans une hêtraie, honneur aux Drapetisca socialis, toujours très présentes !

En pleines prédation, elles font des réserves pour l’hiver…

Ici avec un collembole !

 

 

 

06.12.2017Lumix.jpg._55.jpg

06.12.2017Lumix.jpg._51.jpg

 

06.12.2017Lumix.jpg._48.jpg

 

06.12.2017Lumix.jpg._53.jpg

 

Avec une proie indéterminée…

 

06.12.2017Lumix.jpg._124.jpg

 

Les robes de ces élégantes araignées sont diverses… en voici des classiques

 

06.12.2017Lumix.jpg._20.jpg

 

 

06.12.2017Lumix.jpg._39.jpg

 

06.12.2017Lumix.jpg._43.jpg

 

06.12.2017Lumix.jpg._47.jpg

 

06.12.2017Lumix.jpg._111.jpg

 

06.12.2017Lumix.jpg._126.jpg

 

Certaines présentent des nuances de roses…

 

06.12.2017Lumix.jpg._26.jpg

 

d’autres encore sont blanches… étonnant !

 

06.12.2017Lumix.jpg._104.jpg

 

Les mâles semblent plus rares… en voici deux !

 

06.12.2017Lumix.jpg._129.jpg

 

06.12.2017Lumix.jpg._127.jpg

 

06.12.2017Lumix.jpg._129a.jpg

 

06.12.2017Lumix.jpg._115.jpg

 

06.12.2017Lumix.jpg._122.jpg

 

Je continuerai avec mes autres rencontres…