Archives de Catégorie: Enoplognatha

Sauvetage… Enoplognatha ovata/latimana et son cocon !

Après du jardinage, je contrôle toujours mes sacs de déchets, pour faire des photos et sortir les araignées prisonnières…

Cette fois encore, c’est une femelle Enoplognatha sp. accompagnée de son cocon que j’ai pu sauver… Mais que faire avec l’ensemble pour les protéger des intempéries…

 

J’ai déjà vécu cette expérience en 2007 :


Qu’allais-je faire… pour peu que l’on respecte cet « amour maternel » ??

J’ai repensé à mes « abris » pour insectes… cet à dire de petites éprouvettes collées dans un gobelet en plastic dont j’avais troué le fond… La femelle, toujours « collée » à ses cocons s’est laissée glisser à l’intérieur d’une éprouvette, que j’ai donc collée (manipulation délicate…) au fond du gobelet puis j’ai collé le tout à un montant en bois de mon jardin…
Ben tout à l’air ok… On verra bien pour la suite… j’pouvais pas faire mieux… ils sont au moins à l’abri !!

 

 

05-08-2007 023.jpg

Bon ben bis repetita cette année alors… J’ai repris le même gobelet qui avait fait ses preuves…

 Qui plus est, un bébé, rikiki, commence à sortir du cocon…

03.09.2017Lumix.jpg._27.jpg

Encore trop jeune pour montrer le folium habituel de l’espèce… (voir ci-dessous)

03.09.2017Lumix.jpg._28.jpg

03.09.2017Lumix.jpg._30.jpg

Pour la taille, voici la femelle avec son rejeton…

03.09.2017Lumix.jpg._33.jpg

Le temps pressait donc !

A l’aide d’un pinceau doux, j’ai fait rentrer « l’ensemble » dans l’éprouvette…

On voit (mal) ci-dessous la femelle au fond du tube ! (tube qui a donc déjà servi et n’est plus trop transparent !)

03.09.2017Lumix.jpg._38.jpg

Le cocon, avec ses fils collants, fut plus délicat à faire entrer… Je l’ai laissé au bord…

03.09.2017Lumix.jpg._35.jpg

Le tout fixé et collé à une palissade…

03.09.2017Lumix.jpg._14a.jpg

03.09.2017Lumix.jpg._14.jpg

Aujourd’hui, 4 septembre, petit contrôle… la femelle est venue récupérer son cocon pour le mettre au fond du tube…

04.09.2017Lumix.jpg._34.jpg

à travers le petit trou d’ouverture, je suis parvenu à les flasher…

04.09.2017Lumix.jpg._33.jpg

05.09.2017Lumix.jpg._5.jpg

et deux rejetons…

04.09.2017Lumix.jpg._26.jpg

Voilà… Je n’ai pas perdu mon temps !!

Le surlendemain… plus de femelle… mais des rejetons gravitent encore autour du cocon…

06.09.2017Lumix.jpg._24.jpg

06.09.2017Lumix.jpg._29.jpg

Cinq jours plus tard, la femelle n’a pas réapparu mais les naissances ont continuées… On reconnaît bien maintenant les petites Enoplognatha avec leur séries de points caractéristiques…

10.09.2017Lumix.jpg._29.jpg

10.09.2017Lumix.jpg._30.jpg

Le 20 septembre 2017… ils sont tjrs là !

20.09.2017Lumix.jpg._12.jpg

27 septembre… Idem !

27.09.2017Lumix.jpg._2.jpg

Dictyna vs Enoplognatha…

Toujours au même endroit que les Opilions du post ci-dessous, autour du bassin d’orage du Chenois, dans le bois des bruyères (Chenois – Waterloo).

 

06.07.2017Lumix.jpg_53.jpg

 

J’ai relevé d’autres arachnides que je posterai au fur et à mesure !

J’ai trouvé un mâle Enoplognatha mort, sur une feuille…

 

 

 

04.07.2017Lumix.jpg_34.jpg

 

En y regardant de plus près, on voit qu’il est prisonnier d’une soie cardée, une toile confectionnée par une araignée cribellate !

Effectivement, une Dictynidae se trouve dans les environs immédiats !

Une Dictyna uncinata ou arundinacea… mais d’une taille beaucoup plus petite !

C’est un peu David contre Goliath !!

 

04.07.2017Lumix.jpg_42.jpg

 

Les pattes claires, le folium et le biotope me dirigent vers D. uncinata mais comme dirait mon mentor, « c’est une caractéristique relative et seule la détermination génitale est vraiment fiable« … dont acte !

 

04.07.2017Lumix.jpg_38.jpg

04.07.2017Lumix.jpg_41.jpg

 

Si elle est toujours là à mon prochain passage, j’essayerai de prendre d’autres clichés…

Ben non, la pluie aidant, j’ai quand même retrouvé la feuille, non sans mal, mais seuls un peu de toile et une patte subsistaient !

J’ai, par contre, trouvé d’autres Dictyna du groupe  arundinacea qui comprend donc arundinacea et uncinata difficilement discernables sur photos !

Pas toujours évident de savoir si ce sont des mâles ou femelles car, comme on le dit en boxe, elles ont une garde rapprochée…

 

06.07.2017Lumix.jpg_45.jpg

 

Elles font toujours leur toile cardée (calamistrée) sur les parties terminales de la végétation…

 

06.07.2017Lumix.jpg_6.jpg

 

Efficaces ces toiles calamistrées, sans colle mais que l’on compare à du velcro !

 

06.07.2017Lumix.jpg_5.jpg

En voici d’autres…

 

06.07.2017Lumix.jpg_13.jpg

 

06.07.2017Lumix.jpg_16.jpg

 

06.07.2017Lumix.jpg_21.jpg

 

06.07.2017Lumix.jpg_29.jpg

 

06.07.2017Lumix.jpg_34.jpg

 

06.07.2017Lumix.jpg_52.jpg

 

09.07.2017Lumix.jpg_15.jpg

 

09.07.2017Lumix.jpg_24.jpg

 

09.07.2017Lumix.jpg_31.jpg

 

09.07.2017Lumix.jpg_35.jpg

 

 

 

Beaucoup d’araignées autour de ce bassin… des Tetragnatha bien sûr, dont on peut, d’après le sternum, éliminer T. extensa et pinicola

Une femelle…

04.07.2017Lumix.jpg_32.jpg

 

Beaucoup aussi de Linyphia triangularis, typique sous leur toile en nappe…

Un mâle…

 

04.07.2017Lumix.jpg_44.jpg

Quelques Tégénaires aux pattes annelées autour d’un local matériel…

 

04.07.2017Lumix.jpg_12.jpg

Vraisemblablement une Tegenaria ferruginea dont la bande rouge centrale est atténuée… déjà longuement traitée ici :

http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2016/09/28/tegenaria-ferruginea-bois-des-bruyeres-chenois-waterloo-8653624.html

 

 

Et aussi une floppée d’Agelena labyrinthica, toujours impressionnantes…

 

 

04.07.2017Lumix.jpg_46.jpg

 

Mais je compte m’y rendre à nouveau prochainement pour affiner mes clichés !

 

Sous mes petits pots…

Je vous ai déjà longuement expliqué et montré la présence de petits pots en terre cuite sur des ganivelles de mon petit jardin…

De temps à autre, j’en retourne pour enlever les escargots qui bouffent les hortensias et j’en profite pour flasher les autres squatters…

Les derniers petites placés sont ceux-ci…

 

 

04.05.2017Lumix.jpg_58.jpg

J’ai déjà aperçu une mésange noire qui venait patrouiller autour des pots car une toile entre les pots était visible… mais bien protéger, la ou les propriétaires sont bien cachées !!

04.05.2017Lumix.jpg_2.jpg

Un couple de Neriene montana… ci-dessus la femelle et ci-dessous le mâle qui s’est laissé tomber dans la toile !

04.05.2017Lumix.jpg_20.jpg

Araignées nocturnes, je les retrouve souvent sous la terrasse lors de mes passages en début de nuit !

Faudra d’ailleurs que j’aille vérifier qui est la propriétaire de cette toile qui sort d’un gros bambou installé pour elles !!

04.05.2017Lumix.jpg_53.jpg

Voilà… Vérifié… C’est une Neriene montana nocturne !!

06.05.2017Lumix.jpg_4.jpg

06.05.2017Lumix.jpg.jpg

Sur une autre ganivelle entourant un hortensia, j’ai aussi toute une série de pots… entre ceux-ci, j’ai également remarqué une toile…

03.05.2017Lumix.jpg_2.jpg

Voici la propriétaire… Aussi une femelle Neriene montana… plus étonnant, c’est cette cohabitation dans le même pot avec une jeune Clubiona, je crois !

04.05.2017Lumix.jpg_14.jpg

04.05.2017Lumix.jpg_15.jpg

Sous deux autres pots, de minuscules, donc juvéniles, Enoplognatha sp. reconnaissables aux points noirs de leur abdomen…

04.05.2017Lumix.jpg_4.jpg

04.05.2017Lumix.jpg_8.jpg

Toujours bien présentes ce 13 mai… avec un Clubiona sous toile !

13.05.2017Lumix.jpg_16.jpg

13.05.2017Lumix.jpg_17.jpg

Sous un autre, une Marpissa muscosa, la plus grande araignée sauteuse de Belgique, cachée dans son refuge toilé !

04.05.2017Lumix.jpg_13.jpg

 En voici une « dévoilée »… Un peu flou, certes, mais le pot dans une main et l’appareil dans l’autre… c’est du sport !!

13.05.2017Lumix.jpg_18.jpg

Sur les hortensias, ce sont quelques araignée courge, ou Epeire concombre, c’est selon, qui font leurs apparitions !

Pour rappel, c’est Araniella suivent la couleur des saisons, naissent en automne couleur rouille des feuilels puis pâlissent peu à peu pour devenir vert fluo tendre au printemps… un camouflage parfait !!

Un joli mâle…

04.05.2017Lumix.jpg_26.jpg

Une non moins jolie femelle…

04.05.2017Lumix.jpg_36.jpg

Deuxième vue du mâle…

04.05.2017Lumix.jpg_28.jpg

Non loin de là, c’est une vraiment rikiki, un bébé Epeire diadème (Araneus diadematus) en plein repas avec une proie presque aussi grosse qu’elle !!

04.05.2017Lumix.jpg_31.jpg

Enfin pour terminer ce 4 mai, quelques Tetragnatha, vraisemblablement T. montana, sur leur toile caractéristique, avec le moyeu ouvert (mais que l’on devine seulement ici) !!

04.05.2017Lumix.jpg_44.jpg

04.05.2017Lumix.jpg_47.jpg

Le sternum complètement foncé élimine Tetragnatha extensa et pinicola

04.05.2017Lumix.jpg_56.jpg

Reste ensuite cet arachnide, un acarien, un Trombidion que l’on appelle aussi, par erreur, araignée-rouge !

04.05.2017Lumix.jpg_39.jpg

Enoplognatha mâle…

Petite araignée très présente dans mon jardin, je vous l’ai déjà longuement présentée ici avec toutes ses variations de coloris :

 

http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2015/07/27/une-des-araignees-les-plus-repandues-enoplognatha-sp-8476418.html

 

Cette fois-ci, c’est un mâle que j’ai flashé… il était à l’intérieur, près d’une porte-fenêtre entre-ouverte…

Ce n’est qu’après avoir visionné la photo que j’ai aperçu son exuvie (sa mue) près de lui ! Il s’est sans douté isolé pour muer ! La mue est toujours un danger pour les araignées car elles sont vulnérables en attendant que leur nouvelle carapace durcisse… vraisemblablement sa dernière mue et est donc adulte maintenant !

 

 

06.07.2016Lumix.jpg_12.jpg

 

N’a toujours pas bougé de place !

 

 

08.07.2016Lumix.jpg_7.jpg

 

 

08.07.2016Lumix.jpg_2.jpg

Dans mon jardin… Les autres

 

Sous un bac à fleurs, une belle femelle Coelotes… reconnaissable, vue du dessus, à ses grosses chélicères !

 

 

02.07.2016Lumix.jpg_14.jpg

 

 

02.07.2016Lumix.jpg_27.jpg

 

 

02.07.2016Lumix.jpg_21.jpg

 

 

02.07.2016Lumix.jpg_29.jpg

 

02.07.2016Lumix.jpg_18.jpg

 

02.07.2016Lumix.jpg_32.jpg

 

 

La suivante, collectée au sortir d’un sac de jardinage, est une Theridiidae, une Enoplognatha ovata/latimana, relâchée aussi dans un hortensia !

 

 

02.07.2016Lumix.jpg_39.jpg

 

02.07.2016Lumix.jpg_46.jpg

 

02.07.2016Lumix.jpg_48.jpg

 

 

Pour terminer, une prédation, toujours sur ces sacs…

Une Agelena labytinthica… moins « glamour » mais bon…

 

 

02.07.2016Lumix.jpg_54.jpg

 

02.07.2016Lumix.jpg_58.jpg

 

 

Son folium en arrêtes de poisson !

 

 

02.07.2016Lumix.jpg_67.jpg

 

 

02.07.2016Lumix.jpg_91.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Araignées de mon jardin…

Faut souvent ne pas aller loin pour trouver ses sujets !!

La sortie des sacs de jardinage de mon épouse m’offre souvent de beaux spécimens… que je dépose délicatement sur des supports plus glamours !!

Ici une Enoplognata sp.

 

 

02.08.2015Lumix 023.JPG

 

 

Une autre…

 

03.08.2015Lumix 046.JPG

 

03.08.2015Lumix 049.JPG

 

03.08.2015Lumix 051.JPG

 

03.08.2015Lumix 051a.JPG

 

Plus difficile à « contenir » dans une boite, un mâle Philodromus juvénile… dispar, je crois !

 

 

02.08.2015Lumix 041.JPG

 

 

02.08.2015Lumix 041a.JPG

 

02.08.2015Lumix 043.JPG

 

02.08.2015Lumix 047.JPG

 

02.08.2015Lumix 049.JPG

 

02.08.2015Lumix 053.JPG

 

02.08.2015Lumix 058.JPG

 

Il y a aussi toutes celles « à l’envers » et il faut un œil aguerri pour les différencier !

 

 

Une Metellina, dont la bande foncée médiane est bordée de bandes claires…

 

 

03.08.2015Lumix 054.JPG

 

Une Linyphia dont la bande foncée n’est pas bordée de bandes claires

 

 

03.08.2015Lumix 061.JPG

 

il y a, bien sûr, d’autres critères mais ils sont moins « visibles » !

Viennent aussi, très nombreuses pour le moment et de toute taille, les Araneus diadematus, les Epeires diadème !

 

Ici un mâle encore sur toile !

 

 

03.08.2015Lumix 059.JPG

 

Idem…

 

 

03.08.2015Lumix 066.JPG

 

Une femelle, déjà d’un solide gabarit !

 

 

03.08.2015Lumix 064.JPG

 

Une autre femelle, rikiki celle là…

 

 

03.08.2015Lumix 068.JPG

 

03.08.2015Lumix 071.JPG

 

 

 

Une des araignées les plus répandues… Enoplognatha sp.

Communes dans nos jardins, les Enoplognatha ovata et latimana ne sont pas distinguables sur photos, seule l’analyse des genitalia peut les différencier !

Les couleurs de l’abdomen (la robe) sont très variables aussi… blanchâtre à jaune citron, souvent avec deux lignes de points noirs, certaines (30%) arborent aussi deux bandes longitudinales rouge cerise voire encore une bande unie rouge…

Celles à bandes rouges (unique ou pas) doivent vraisemblablement être la variante dite redimita, présente dans 30% des cas !

 « Les araignées Enoplognatha ovata S. S. et E. latimana sont espèces jumelles qui partagent un certain nombre de polymorphismes génétiques visibles… »

Pour en savoir un peu plus, en anglais, voir :

http://www.bu.univ-rennes2.fr/istex/results?lookfor=%22G.%20S.%20OXFORD%22&type=Author

Voici celle que j’ai trouvé hier, une femelle pleine (6mm), dans un hortensia du jardin…

26.07.2015Lumix 108.JPG

26.07.2015Lumix 095.JPG

26.07.2015Lumix 053.JPG

26.07.2015Lumix 047.JPG

26.07.2015Lumix 054a.JPG

26.07.2015Lumix 063.JPG

26.07.2015Lumix 039.JPG

En voici une autre, avec un dessin différent… flashée ce 03 août 2015

03.08.2015Lumix 036.JPG

Voici les variantes…

Blanchâtres à jaunes citron

IMG_6067

01.07.2012Canon 037.JPG

18.07.2012Canon 028.JPG

Les lignes de points noirs peuvent être plus ou moins marquées…

14.08.2012Canon 077.JPG

04-06-2007 050

Celles à deux bandes rouges cerise…

15-08-2010 052.jpg

28-08-2011 001.jpg
28.07.2013Canon 010.JPG

Celles à une bande unie rouge…

14-10-2008 009

27-07-2008 054

06-09-2011 003.jpg

ou rose… (mâle juvénile)

02-06-2008 043

  Joli mâle juvénile

04-06-2008 084

Un autre plus adulte, remarquez les chélicères divergentes, un peu comme les Tétragnathes…

04-07-2009 095

Le verso caractéristique...

04-06-2008 095
 
 et enfin les bébés-araignées ou juvéniles dont les robes sont déjà caractéristiques mais parfois changeantes…
 
16-05-2009 027

19-09-2011 029.jpg

24-10-2011 072.jpg

09.09.2014Lumix 007.JPG

17.02.2014Canon 009.JPG

17.02.2014Canon 010.JPG

17.09.2014Lumix 004.JPG

13-08-2010 030a.jpg

Pour terminer, une forestière, un peu délavée…

23.08.2012Canon 018.JPG

Dans le fond de mon jardin suite – Neottiura bimaculata

Bientôt 450.000 visites… Grand merci à vous !

 

Comme j’ai dégagé, en partie, ce petit coin de jardin, j’en ai profité pour récupérer le terreau… A la sortie des sacs, de minuscules araignées joue les fille de l’air !

J’arrive vraiment à la limite de mes possibilités en matière de photo à main levée… Imaginez… cette bestiole fait royalement 1,5mm…

 

Neottiura bimaculata…

 

11.05.2015Lumix 039.JPG

 

 

Une minuscule Theridiidae qui, adulte, mesure 3 à 3,5m

 

 

11.05.2015Lumix 051.JPG

 

 

11.05.2015Lumix 059.JPG

 

11.05.2015Lumix 088.JPG

 

 

Je l’avais déjà rencontrée en 2012

 

http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2012/05/07/mes-rencontre-du-jour-en-vrac-araignees.html

 

Une autre rikiki Theridiidae sortait aussi des sacs… Une juvénile Enoplognatha sp. assez courante dans mon petit jardin… adulte elle fait entre 3,5 et 5mm !

 

 

 

11.05.2015Lumix 036.JPG

 

 

11.05.2015Lumix 030.JPG

 

11.05.2015Lumix 026.JPG