Archives de Catégorie: Steatoda bipunctata

Steatoda bipunctata…

Déjà présentée dans ce blog, je reviens sur cette sympathique petite araignée, une femelle Steatoda bipunctata, que je viens de rencontrer hier, sur la porte métallique de ma cave, qui donne sur le jardin ! Elle était presque à cheval sur un énorme cloporte et essayait de le mordre… mais il a passé son chemin sans férir !! (Clichés manquant un peu de netteté mais à main levée avec la Raynox 250, c’est rock & roll !!)

Grain de café typique avec son trait blanc au milieu de l’abdomen…

Le « char d’assaut » qu’elle essayait d’arrêter… en vain… il fait bien 10x sa taille… il a dû passer dans sa toile !!

Elle a ensuite rejoint sa toile sur la porte métallique !!

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_la-steatoda-bipunctata-elue-araignee-de-l-annee-2018?id=9802258

« La Steatoda bipunctata a été désignée araignée de l’année 2018 par 83 scientifiques de 26 pays européens, rapporte mercredi Natuurpunt, association flamande de protection de l’environnement.

Cette petite bête de 4 à 7 millimètres est reconnaissable à la forme de son abdomen, semblable à un grain de café. Comme les veuves noires, elle appartient à la famille des Theridiidae mais, contrairement à celles-ci, elle ne représente aucun danger pour l’homme. Le son émis par les mâles est aussi une chouette caractéristique de l’espèce, ajoute Natuurpunt.

Les arachnologues ont choisi la Steatoda bipunctata car elle se promène souvent à proximité des habitations. Dans les maisons, cette araignée que l’on peut voir assez facilement en Belgique est une bonne « nettoyeuse » qui avale toutes sortes d’invertébrés. Sa toile très efficace et son poison lui permettent de s’en prendre à des proies assez grandes, comme d’autres araignées.

En mettant chaque année une araignée à l’honneur, les chercheurs veulent informer et intéresser le grand public au sujet de ces animaux, mais également l’encourager à signaler les spécimens observés. »

Bûches & Araignées…

C’est le moment de rentrer les bûches… 4 brouettes de bûches « nettoyées »… 13 araignées récoltées… Outre une Marpissa muscosa sous un abri de toile et un Amaurobius fenestralis/similis que je n’ai pas prélevées car elles sont légions chez moi, voici les autres…

Alors… Ma première est une Gnaphosidae, une Scotophaeus que je pense être blackwalli… caractéristique, les yeux médians antérieurs sont plus gros que les autres et les médians postérieurs ronds (contrairement aux Drassodes à qui elles ressemblent) !

C’est la première fois que j’en trouve une dans mes bûches, mais j’en ai déjà trouvé sur ma façade arrière et à l’intérieur ! (Voir CATEGORIES)

(Cliquez pour agrandir !)

Toujours bon à savoir : « La femelle, qui peut atteindre 12 mm, pourrait, selon la littérature, être rencontrée adulte toute l’année alors que la période de maturité du mâle ne couvrirait que l’été et le début de l’automne.  » (http://www.unilim.fr/asl/index.php?id=880)

Donc 13 araignées… mais plusieurs du même genre… Les voici en vrac ! Tegenaria parietinaAmaurobius similis/fenestralis – Steatoda bipunctata – mâle Metellina sp. – Lepthyphantes sp. handicapée (je n’y suis pour rien !) – Pholcidae dont je doute, j’y reviendrai… « Psilochorus, mâle adulte » me souffle Koen Van Keer ! – Peut-être une jeune Steatoda, j’y reviendrai aussi… « S. triangulosa me souffle mon mentor (Koen Van Keer ) » – Jeune Amaurobius bien poilue – jeune Tegenaria parietina – une un peu plus adulte et pour terminer une juvénile T. parietina… Et tout ce beau monde gravitait dans mes bûches !!

Femelle Tegenaria parietina avec sa robe caractéristique… enfin, pour un oeil avisé !

Joli Amaurobius similis/fenestralis !

Pour suivre une Steatoda bipunctata

Un joli mâle Metellina sp. !

Pour suivre la Xphantes (Lepthyphantes ?) handicapée…

Le suivant, un Pholcidae, m’a fait douter… « Psilochorus, mâle adulte » me souffle Koen Van Keer !

Gros doute aussi pour cette minuscule Steatoda triangulosa !

Un Amaurobius particulièrement poilu pour suivre…

Pour terminer, voici d’autres Tégénaires, toujours du genre Tegenaria parietina mais d’âge différents…

Voilà… jusqu’à la prochaine fournée…

Steatoda bipunctata

On ne la voit pas souvent bien que commune un peu partout !

(Désolé pour la majuscule au nom d’espèce dans le titre ci-dessus mais c’est un bug de ce site !!)

Steatoda bipunctata

Souvent à l’intérieur mais dehors aussi… La mienne était près du sol, près de la porte de jardin, en cave !!

08.08.2019Lumix.jpg_3

Pas bien grande !!

08.08.2019Lumix.jpg_5
08.08.2019Lumix.jpg_11

Très utile et bigrement efficace si j’en juge son tableau de chasse !!

08.08.2019Lumix.jpg_10
08.08.2019Lumix.jpg_12

Merci Vadou pour ton commentaire mais un doute me prend à propos de ces proies… Après sa séance photo, je l’ai redéposée où je l’avais trouvée, dans un coin de cave… mais le lendemain, je suis retourné pour voir comment elle allait et… Je crains que ce soit elle !!

C’est donc peut-être le tableau de chasse du Pholcus alors… Les Pholques sont très présents chez moi !!

09.08.2019Lumix.jpg_3

L’araignée de l’année 2018… Steatoda bipunctata

Elue araignée de l’année 2018 par 83 scientifiques de 26 pays européens, je ne peux que faire remonter « mes » Steatoda bipunctata, bien présentes chez moi !!

Voici l’article de presse : https://www.rtbf.be/info/societe/detail_la-steatoda-bipunctata-elue-araignee-de-l-annee-2018?id=9802258

 

Voici les miennes…

 

Dans un interstice d’une porte métallique (?), côté jardin, mon regard fut attiré, un soir, par le manège de deux petites araignées, pas bien grosses, tout au plus 5mm de corps (sans pattes)… autour d’une toile. J’ai de suite reconnu deux Steatoda (Theridiidae) mais j’ai un peu douté pour l’espèce !

Pas loin de là, dans mes bûches (Voir Bûches dans Catégories), j’ai déjà rencontré trois espèces, des S. triangulosa, S. grossa et S. bipunctata

S. grossa est plus grosse, pattes unicolores et céphalothorax brun clair, S. triangulosa, de même taille que bipunctata mais présente toujours des dessins visibles sur l’abdomen, pour Steatoda bipunctata, elle est qualifiée de « grain de café huileux »… c’est tout à fait cela ! Céphalothorax brun roux à brun noir, l’abdomen brun sombre avec un croissant blanc à l’avant, comme beaucoup de Steatoda,  et souvent deux lignes transversales, longitudinales claires sur l’abdomen mais pas toujours… et c’est le cas des miennes… les pattes annelées sont aussi une caractéristique de bipunctata !!

 

La femelle

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_24.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_11.jpg

 

 

 

Le mâle adulte, typique aussi avec ce céphalothorax noir granulé et ses énormes pédipalpes…

 

04.10.2016Lumix.jpg_3.jpg

 

 

 

08.10.2016Lumix.jpg_7.jpg

 

On dirait un boxeur en position de garde…

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_4.jpg

 

Pour reconnaître une S. bipunctata qui n’aurait pas (encore ?) sa ligne claire sur l’abdomen, les stries foncées au bout de l’abdomen, au-dessus des filières, est aussi une caractéristique de cette espèce… mais faut-il encore les voir !!

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_5.jpg

 

 

 

 

En approche amoureuse, j’ai un peu mitraillé… pas toujours net car parfois sous la toile, ce n’était pas évident…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_15.jpg

 

03.10.2016Lumix.jpg_2.jpg

 

Touche touche !

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

C’était toujours le femelle qui était en marche avant, le mâle reculant à qui mieux mieux !

 

03.10.2016Lumix.jpg_28.jpg

 

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_41a.jpg

 

Chélicères en apparences…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_41b.jpg

 

Un faux mouvement, j’ai dû toucher la toile et c’est le mâle, grand courageux, qui prend la poudre d’escampette !!

 

03.10.2016Lumix.jpg_43.jpg

 

 

 

Le lendemain, à la tombée de la nuit, ils ont changé de position, c’est le mâle qui « chasse »… chélicères ouvertes aussi !

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_14.jpg

 

04.10.2016Lumix.jpg_14a.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_15.jpg

 

On remarque quand même légèrement la bande claire de l’abdomen…

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_19.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_20.jpg

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

07.10.2016Lumix.jpg.jpg

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

 

 

A quelques centimètres plus haut, c’est un mâle Philodromus dispar qui regardait la scène… il est resté là quelques jours…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_30.jpg

 

Des autres…

 

J’ai retourné une bûche chez ma fille… deux petites araignées juvéniles qui semblent cohabiter, car chez moi aussi, je les retrouve ensembles !

Un mâle Steatoda bipunctata juvénile… son céphalothorax n’est pas (encore) granulé et noir ce qui est une caractéristique des adultes !

Pas facile à flasher car il tournait autour de la bûche !!

L’abdomen couleur café au lait, d’aspect « luisance huileuse »…

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_19.jpg

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_20.jpg

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_29.jpg

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_34.jpg

 

Son « comparse », juvénile aussi, une Leptyphantes s.l.

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_24a.jpg

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_24b.jpg

 

Dans mon jardin, dans mes bûches, sous abri !

 

Une que je retrouve souvent aussi, une Steatoda bipunctata (Theridiidae)

Surtout dans et aux abords des habitations, parfois sur les troncs…

Petit grain de café chocolaté, luisant, huileux… déjà largement présenté dans ce blog… (voir catégories)

 

 

29.09.2015Bûches 037.JPG

 

Céphalothorax granuleux, typique des Steatoda !

 

 

29.09.2015Bûches 030.JPG

 

29.09.2015Bûches 049.JPG

 

29.09.2015Bûches 072.JPG

 

Encore quelques-unes

 

 

J’ai ensuite nettoyé quelques buches pour mon feu-ouvert… nettoyé car il s’y cache souvent pas mal d’araignées que j’aurais du scrupule à brûler !

 

Je trouve souvent des Steatoda… Ici une Steatoda bipunctata (4-7mm)

Typique… brun à noir avec des reflets huileux… essentiellement dans les bâtiments…

 

Le céphalo granuleux des Steatoda

 

 

17.10.2014Lumix 044.JPG

 

 

 

 

17.10.2014Lumix 036.JPG

 

17.10.2014Lumix 038.JPG

 

 

17.10.2014Lumix 043a.jpg

 

A une autre époque…

 

J’inspecte régulièrement mes murs vers le jardin à la tombée de la nuit… Aujourd’hui, c’est un mâle Steatoda bipunctata (équipé de ses énormes pédipalpes) qui s’en est pris à un Charançon qui s’est sans doute emberlificoté dans sa toile !

 

 

24.06.2014Lumix 043.JPG

 

24.06.2014Lumix 045.JPG

 

24.06.2014Lumix 048.JPG

 

 

J’avoue ne pas avoir passé la nuit près d’eux pour en connaître le dénouement !!

 

Découvert par hasard sur un petit muret… mort de sa belle mort ? Steatoda bipunctata mâle.

Remarquez l’aspect caractéristique du céphalo granuleux des Steatoda adultes

 

 

22.10.2013Canon 015.JPG

 

 

22.10.2013Canon 016.JPG

 

 

22.10.2013Canon 029.JPG

 

 

22.10.2013Canon 018a.jpg

 

 

22.10.2013Canon 018.JPG

 

J’avoue que pour ne pas brûler vives les araignées, lorsque je rentre des bûches pour le feux-ouvert, je prends soin de nettoyer ces dernières une par une… éh ! oui !!

Il m’arrive souvent, lorsque je remarque un nid avec sa propriétaire, de déplacer délicatement cette bûche sur un autre tas pour la fois suivante…

La première bûche que je prends m’apporte ma première cliente… Pfff me dis-je, ça promet si je dois m’arrêter à chaque pièce de bois… :-))

 

 

01.10.2013Canon 037.JPG

 

Une femelle Steatoda bipunctata près de son nid ?… Que neni… il s’agit d’un mâle, juvénile, je crois !

 

 

01.10.2013Canon 038.JPG

 

 

01.10.2013Canon 041.JPG

 

01.10.2013Canon 044.JPG

 

01.10.2013Canon 050.JPG

 

Beau petit mâle qui se baladait sur mes murs cette nuit… Steatoda bipunctata (Theridiidae)…

 

 

25.04.2013Canon 018.JPG

 

 

25.04.2013Canon 023.JPG

 

 

25.04.2013Canon 022.JPG

 

 

C’est plutôt rare quand je trouve un mâle… 

 

Qui plus est, lorsqu’ils sont juvéniles, ils sont bien différents, jugez plutôt

 

 

26-08-2010 016.jpg

 

 

26-08-2010 013.jpg
 
 

Voici la femelle (toujours cette barre blanche à l’avant de l’abdomen qui caractérise les Steatoda) et le rejeton…

 

 

01-01-2012 093.jpg

 

01-01-2012 084a.jpg

 

et le rejeton…

 

 

01-01-2012 103.jpg

 

 

 

01-01-2012 108.jpg

 

Comme ça la famille est complète…

 

Vous n’avez plus d’excuses pour ne plus les reconnaître !!

Grain de café huileux… accouplement ? Steatoda bipunctata

 

Dans un interstice d’une porte métallique (?), côté jardin, mon regard fut attiré, un soir, par le manège de deux petites araignées, pas bien grosses, tout au plus 5mm de corps (sans pattes)… autour d’une toile. J’ai de suite reconnu deux Steatoda (Theridiidae) mais j’ai un peu douté pour l’espèce !

Pas loin de là, dans mes bûches (Voir Bûches dans Catégories), j’ai déjà rencontré trois espèces, des S. triangulosa, S. grossa et S. bipunctata

S. grossa est plus grosse, pattes unicolores et céphalothorax brun clair, S. triangulosa, de même taille que bipunctata mais présente toujours des dessins visibles sur l’abdomen, pour Steatoda bipunctata, elle est qualifiée de « grain de café huileux »… c’est tout à fait cela ! Céphalothorax brun roux à brun noir, l’abdomen brun sombre avec un croissant blanc à l’avant, comme beaucoup de Steatoda,  et souvent deux lignes transversales, longitudinales claires sur l’abdomen mais pas toujours… et c’est le cas des miennes… les pattes annelées sont aussi une caractéristique de bipunctata !!

 

La femelle

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_24.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_11.jpg

 

 

 

Le mâle adulte, typique aussi avec ce céphalothorax noir granulé et ses énormes pédipalpes…

 

04.10.2016Lumix.jpg_3.jpg

 

 

 

08.10.2016Lumix.jpg_7.jpg

 

On dirait un boxeur en position de garde…

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_4.jpg

 

Pour reconnaître une S. bipunctata qui n’aurait pas (encore ?) sa ligne claire sur l’abdomen, les stries foncées au bout de l’abdomen, au-dessus des filières, est aussi une caractéristique de cette espèce… mais faut-il encore les voir !!

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_5.jpg

 

 

 

 

En approche amoureuse, j’ai un peu mitraillé… pas toujours net car parfois sous la toile, ce n’était pas évident…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_15.jpg

 

03.10.2016Lumix.jpg_2.jpg

 

Touche touche !

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

C’était toujours le femelle qui était en marche avant, le mâle reculant à qui mieux mieux !

 

03.10.2016Lumix.jpg_28.jpg

 

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_41a.jpg

 

Chélicères en apparences…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_41b.jpg

 

Un faux mouvement, j’ai dû toucher la toile et c’est le mâle, grand courageux, qui prend la poudre d’escampette !!

 

03.10.2016Lumix.jpg_43.jpg

 

 

 

Le lendemain, à la tombée de la nuit, ils ont changé de position, c’est le mâle qui « chasse »… chélicères ouvertes aussi !

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_14.jpg

 

04.10.2016Lumix.jpg_14a.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_15.jpg

 

On remarque quand même légèrement la bande claire de l’abdomen…

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_19.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_20.jpg

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

07.10.2016Lumix.jpg.jpg

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

 

 

A quelques centimètres plus haut, c’est un mâle Philodromus dispar qui regardait la scène… il est resté là quelques jours…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_30.jpg

 

04.10.2016Lumix.jpg_8.jpg

 

Trois jours plus tard, il est toujours là…

 

 

08.10.2016Lumix.jpg_6.jpg

 

Belle vulgarisation (en anglais) ici : http://www.nhm.ac.uk/natureplus/community/identification/blog/2014/12/23/fact-sheet-false-widow-spiders–steatoda-spp?fromGateway=true 

 

Quelques vues dans le jardin…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg.jpg

 

03.10.2016Lumix.jpg_12.jpg

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_8.jpg

 

 

 Ce 8 octobre en soirée, rien de nouveau… si ce n’est un mâle Tégénaire (Eratigena atrica) en balade sur un mur extérieur et à la recherche de phéromones…

 

 

08.10.2016Lumix.jpg_3.jpg

Araignées des bûches…

J’ai retourné une bûche chez ma fille… deux petites araignées juvéniles qui semblent cohabiter, car chez moi aussi, je les retrouve ensembles !

Un mâle Steatoda bipunctata juvénile… son céphalothorax n’est pas (encore) granulé et noir ce qui est une caractéristique des adultes !

Pas facile à flasher car il tournait autour de la bûche !!

L’abdomen couleur café au lait, d’aspect « luisance huileuse »…

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_19.jpg

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_20.jpg

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_29.jpg

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_34.jpg

 

Son « comparse », juvénile aussi, une Leptyphantes s.l.

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_24a.jpg

 

 

14.07.2016Lumix.jpg_24b.jpg

Dans mes bûches, savez-vous quoi qu’il y a ?… Araignées

 

 

Comme chaque année, je nettoie quelques bûches pour mon feu ouvert, question d’éviter de griller leurs habitants !!

Voici un lien de 2013 : http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2013/10/03/gueule-de-tegenaire-dans-mes-buches-7943469.html

Cette année-ci, je dois tout enlever pour faire place à une nouvelle fournée !

Voici donc un aréopage de celles qui ont bien voulu pauser pour moi… bon, d’accord certaines, plus récalcitrantes ont été prélevées le temps d’un photo puis ont été libérées dans le même coin !

Bon… rien de vraiment neuf, ce sont un peu toujours les mêmes espèces que je croise mais ne boudons pas notre plaisir hein !

Le biotope

 

18.09.2015Araignées bûches 046.JPG

 

 Bon ben j’avais mis cette note en brouillon car cela me prendra du temps de traiter mes photos mais bon, le système l’a édité tout de suite… ça signifie que j’ajouterai, au fur et à mesure, les différentes espèces d’araignées de « mes » bûches ! Désolé !

Commençons par un mâle Theridiidae que l’on ne voit pas souvent dans les forums… C’est une araignée que l’on trouve plutôt dans les caves et les grottes, parfois sous une grosse pierre dans les forêts mais ici, c’était dans mon tas de bûches !!

Pas bien grand, ce mâle adulte Nesticus cellanus, ne fait que 5mm (ce qui est pas mal car, en théorie, il ne dépasse pas 3,5mm (Roberts), 4mm (Bellmann) et 4,5mm (Hubert), mes trois guides de références… Un beau spécimen donc !

 

 

29.09.2015Bûches 062.JPG

 

De coloration jaunâtre ou verdâtre clair à brun-jaune, ses caractéristiques résident au motif de son céphalothorax, un genre de sablier noir, des ses pattes, relativement longues et nettement annelées et, pour les mâles adultes, comme ici, à des pédipalpes en « bouquet »… jugez plutôt !

 

 

 

29.09.2015Bûches 099.JPG

 

 

Le « sablier » et ses longues pattes nettement annelées…

 

 

29.09.2015Bûches 080.JPG

 

 

29.09.2015Bûches 089.JPG

 

29.09.2015Bûches 089a.JPG

 

 

29.09.2015Bûches 094.JPG

 

29.09.2015Bûches 094a.JPG

 

et voilà pour ce joli mâle !

Les suivantes, très présentes dans ces bûches, sont des Linyphiidae !

Celles que j’aime appeler Xphantes, car difficilement reconnaissables !

Les Lepthyphantes, dont la plus grande s’appelle minutus, ça ne s’invente pas ça hein !… ne fait que 4mm !

On les a classé dans deux groupes qui comptent plusieurs espèces… Pour différencier ces groupes, faut se focaliser sur les deux pattes avants (les pattes I) et plus précisément sur les métatarses, et compter le nombre d’épines…

Métatarse I avec plus d’une épine : L. nebulosus, leprosus, minutus et alacris

Métatarse I avec un seule épine : les autres… :-))

Ici, j’en compte trois… donc le premier groupe !

 

 

18.09.2015Araignées bûches 008.JPG

 

 

Une femelle Xphantes

 

 

18.09.2015Araignées bûches 009.JPG

 

 

Un petit mâle de 3mm…

 

 

18.09.2015Araignées bûches 014.JPG

 

 

 

18.09.2015Araignées bûches 026a.JPG

 

Les pattes nettement annelées me font penser à L. minutus mais ?

 

18.09.2015Araignées bûches 031.JPG

 

 

Un autre mâle…

 

 

18.09.2015Araignées bûches 137.JPG

 

18.09.2015Araignées bûches 150.JPG

 

 

et toujours trois épines sur le métatarse I

 

 

18.09.2015Araignées bûches 151.JPG

 

 

et quelques clichés d’une femelle…

 

 

18.09.2015Araignées bûches 153.JPG

 

18.09.2015Araignées bûches 156.JPG

 

18.09.2015Araignées bûches 157.JPG

 

Pour les suivantes, je ne sais pas trop…

Un mâle juvénile (pédipalpes pas encore « formés »)

 

 

18.09.2015Araignées bûches 050.JPG

 

18.09.2015Araignées bûches 057.JPG

 

 

 

Voilà pour le Xphantes… Passons aux autres !

 

Pas mal d’Amaurobius… une araignée nocturne qui se balade volontiers sur ma façade arrière… très présente dans ce blog !

Voici un immature…

Amaurobius similis

 

 

18.09.2015Araignées bûches 090.JPG

 

Quelques Amaurobius ferox, beaucoup plus foncées…

 

 

29.09.2015Bûches 017.JPG

 

Un fasciès typique…

 

 

29.09.2015Bûches 023.JPG

 

Un mâle immature…

 

29.09.2015Bûches 028.JPG

 

 

Une que je retrouve souvent aussi, une Steatoda bipunctata (Theridiidae)

Surtout dans et aux abords des habitations, parfois sur les troncs…

Petit grain de café chocolaté, luisant, huileux… déjà largement présenté dans ce blog… (voir catégories)

 

 

29.09.2015Bûches 037.JPG

 

Céphalothorax granuleux, typique des Steatoda !

 

 

29.09.2015Bûches 030.JPG

 

29.09.2015Bûches 049.JPG

 

29.09.2015Bûches 072.JPG

 

Reste ensuite les Tégénaires… Ici une Eratigena atrica

 

 

29.09.2015Bûches 002.JPG

 

29.09.2015Bûches 010.JPG

 

29.09.2015Bûches 013.JPG

 

 

Une autre espèce est aussi présente, une Tegenaria parietina

 

 

18.09.2015Araignées bûches 093.JPG

 

Pattes légèrement annelées et présence de point sombres autour du céphalo…

 

18.09.2015Araignées bûches 094.JPG

 

 

et, plus étonnamment, un Philodromus dispar juvénile…

 

 

18.09.2015Araignées bûches 097.JPG

 

Difficile de l’avoir complètement net !

 

 

18.09.2015Araignées bûches 098.JPG

 

Le voici prélevé…

 

 

18.09.2015Araignées bûches 131.JPG

 

18.09.2015Araignées bûches 132.JPG

 

 

Voilà, c’était les habitantes de mes bûches !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arachnides du jardin – élagage…

il est temps d’élaguer mes noisetiers… C’est toujours l’occasion de rencontrer des araignées que je ne vois pratiquement jamais quand je scrute mes arbustes !!

Commençons par une arachnide, et non une araignée… Un Opilion, jolie petite bestiole, nettoyeuse du jardin…

 

17.10.2014Lumix 005.JPG

 

 

 

 

 

Le gros plan du bloc oculaire… Opilio canestrinii 

 

 

 

(En théorie…de longues pattes, est de couleur claire et ressemble assez bien à Leiobunum mais l’ocularium est assez petit, plat et de couleur claire. Les traits blancs surlignés de noir de l’abdomen le rendent assez reconnaissable)

 

 

 

 

 

 

17.10.2014Lumix 004.JPG

 

 

Passons aux quelques araignées rencontrées… Une Nigma walckenaeri (3,5-5mm)

 

 

17.10.2014Lumix 009.JPG

 

17.10.2014Lumix 009b.jpg

 

 

Pour suivre une Anelosimus vittatus (3-4mm)

 

 

 

17.10.2014Lumix 013.JPG

 

 

17.10.2014Lumix 013a.jpg

 

 

 

La dernière de cette journée d’élagage est une Tetragnatha… du groupe montana… (sans bande claire sur le sternum donc exit extensa & pinicola)

 

 

17.10.2014Lumix 028.JPG

 

 

17.10.2014Lumix 028a.jpg

 

 

 

 J’ai ensuite nettoyé quelques buches pour mon feu-ouvert… nettoyé car il s’y cache souvent pas mal d’araignées que j’aurais du scrupule à brûler !

 

Je trouve souvent des Steatoda… Ici une Steatoda bipunctata (4-7mm)

Typique… brun à noir avec des reflets huileux… essentiellement dans les bâtiments…

 

Le céphalo granuleux des Steatoda

 

 

17.10.2014Lumix 044.JPG

 

 

 

 

17.10.2014Lumix 036.JPG

 

17.10.2014Lumix 038.JPG

 

 

17.10.2014Lumix 043a.jpg

 

 

 

Aussi beaucoup de petites Linyphiidae que j’aime appeler Xphantes, des Leptyphantes vraisemblablement minutus (3-4mm)

 

 

17.10.2014Lumix 079.JPG

 

17.10.2014Lumix 085.JPG

 

 

Une femelle…

 

 

17.10.2014Lumix 090.JPG

 

mâle… remarquez les pattes du mâle… toujours plus longues que celles de la femelle !

 

 

17.10.2014Lumix 095.JPG