Archives de Catégorie: Tegenaria sp. (attention aux Eratigena…)

Un comble…

Moi qui suis contre l’enfermement, contre les terrariums, pour la liberté de mouvement des araignées, cette Tégénaire me fait un beau pied de nez…
Pour éviter, dans ma cave, qu’une araignée ne reste prisonnière d’un récipient, je retourne tout, les seaux, verres etc…
Celle-ci est parvenue, grâce à une sacrée gymnastique, à rentrer dans cet aquarium retourné où une petite ouverture subsistait… Comique !!

Tegenaria & Eratigena…

Article intéressant !

http://www.bioone.org/doi/abs/10.13156/arac.2017.17.7.337

Traduction google

« Les analyses d’ADN peuvent révéler des regroupements d’espèces discordantes avec des phylogénies construites à l’aide de caractères morphologiques. Ici, nous examinons le statut taxonomique de ce que, historiquement, on appelait le groupe des grandes araignées Tegenaria atrica: T. atrica, T. saeva et T. duellica (gigantea). Une analyse phylogénétique récente, basée en grande partie sur du matériel européen, proposait de transférer ce groupe à un nouveau genre, Eratigena, et de constater qu’un manque de caractère distinctif morphologique et ADNmt entre les membres constituait une seule espèce: Eratigena atrica. Le nouveau genre est bien soutenu, mais la synonymie des trois espèces est incompatible avec les informations provenant de la Grande-Bretagne. Ici, nous séquençons de nouveaux spécimens de Grande-Bretagne et examinons morphologiquement à la fois ceci et d’autres matériaux provenant de Grande-Bretagne, d’Europe continentale et d’Amérique du Nord. Nous testons l’hypothèse que, bien que les trois espèces soient distinctes en Grande-Bretagne, en Europe continentale, l’hybridation peut avoir conduit à leur fusion en une seule entité. Nos données de séquence d’ADNmt confirment les petites distances génétiques démontrées précédemment et les relations phylogénétiques complexes entre les taxons. Cependant, nous montrons qu’il existe trois groupes morphologiques distincts dans l’aire de répartition de l’espèce et que, par conséquent, les noms spécifiques atrica s.s., saeva et duellica devraient être ressuscités« 

 

La Tégénaire… (Eratica sp.)

Vous ne devinerez jamais où je l’ai trouvée…!!!

Là, blottie contre le caoutchouc de la portière de la voiture (de ma femme… promis juré, je n’y suis pour rien smile !!) ! Quelques cm de plus et elle était dans la voiture…yell

22.10.2017Lumix.jpg._2.jpg

 

Certaines ont déjà eu un accident à cause d’une araignée :

http://www.sudinfo.be/1918251/article/2017-08-24/une-conductrice-fonce-dans-un-lampadaire-parfaitement-evitable-elle-avait-eu-peu (pour autant que ce soit vrai !)

 

Bref, une belle femelle Eratigena sp.

 

21.10.2017Lumix.jpg._54.jpg

 

21.10.2017Lumix.jpg._52.jpg

 

Effet miroir…

21.10.2017Lumix.jpg._56.jpg

 

« Quoi ma gueule, qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? » J’avoue que ça, sur le tableau de bord !!

 

21.10.2017Lumix.jpg._57b.jpg

 

21.10.2017Lumix.jpg._61.jpg

21.10.2017Lumix.jpg._57.jpg

 

 

Araignées de sol…

je vous ai déjà présenté quelques arachnides rencontrées dans la litière forestière, simplement en soulevant des débris de bois (écorces) qui jaugeaient le sol !

Plusieurs araignées sont restées sans détermination car très petites et sans ornement particulier… c’est effectivement la limite de la détermination sur photo… et comme je n’ai pas les connaissances, ni l’envie, pour passer à l’étape suivante de la loupe binoculaire, elles resteront au niveau de la famille soit en sp. (species) !

Mais cela ne va pas m’empêcher de poster mes meilleurs clichés !

Voici le biotope… (toujours le même !)

16.09.2017Lumix.jpg._120.jpg

et je vous assure que ça grouille là-dessous !

Pour commencer, un mâle de 2,5mm dont les fémurs des pattes I et II sont rembrunis ce qui me semblait un signe distinctif… Je me suis donc amusé à visionner tous les mâles Linyphiidae et Theridiidae du site danois de Jorgenlissner http://www.jorgenlissner.dk/families.aspx

mais en vain… j’ai par contre vu une kyrielle d’araignées qui ressemblaient à s’y méprendre aux autres que j’ai photographiées !

16.09.2017Lumix.jpg._32.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._42.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._61.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._71.jpg

 Heureusement, le spécialiste et arachnologue du site https://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,275291.0.html marray, m’a bien orienté :

« Pour en revenir à ton araignée, je suis épaté que tu aies pu « passer en revue les Linyphiidae & Theridiidae » car cela représente une prouesse dont je serais loin d’être capable en si peu de temps. Et même si quelques possibilités avaient pu me venir à l’esprit, tes images ne m’auraient pas permis de les vérifier. Exemple: il m’est arrivé de voir des mâles de Microneta viaria suffisamment clairs et avec des tons assez chauds pour présenter cet aspect; c’est une espèce dont on peut rencontrer des adultes en toute saison, qui fréquente la litière dans le genre d’habitat proposé, dont les fémurs sont rembrunis (ceux des pattes I et II un peu plus que les autres) et qui mesure de 2 à 2,5 mm  et, comme je ne peux pas bien voir les épines mais que je sais que le mâle de cette espèce présente un pinceau  de longues soies sur la patella du pédipalpe, je regarde la photo qui me semble la mieux tournée pour en montrer au moins une: las ! la zone est masquée par le tarse de la patte II droite. Pas de bonne vision sur les autres images  La présence de cette touffe de soies n’aurait pas été suffisante pour le diagnostic mais aurait conforté la piste. Son absence aurait écarté cette espèce. Je crains que sur des animaux si petits, qui de surcroît ne présentent pas de motifs sur le corps, tu vas souvent buter sur les limites de la détermination sur photo. Si vraiment tu tiens à mettre un nom sur ces « money spiders », une solution consisterait à te munir d’une boîte de Pétri à couvercle et fond plats et d’une loupe binoculaire. La technique consiste à placer l’araignée dans le couvercle et de poser dessus le fond à l’envers (ne pas utiliser de b. de P. en verre dont le poids pourrait écraser l’animal). Tu peux alors observer tout à loisir ton araignée sous la bino et la libérer quand elle t’a dit son nom. »

J’ai donc re-visionné mes clichés pour repérer ce fameux pinceau de poils et… 

Microneta viaria  

16.09.2017Lumix.jpg._53.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._66.jpg

Fallait le savoir bien sûr… et ne pas l’oublier car connaissant son nom (éventuel) je viens de remarquer que je l’avais déjà rencontré en 2012 & 2013

On voit bien le pinceau de poils sur les pédipalpes !

06.10.2013Canon 057.JPG   

Juste pour comparer avec une autre espèces des litières, le voici en compagnie d’une autre mâle (Macrargus, Centromerus… ?)

16.09.2017Lumix.jpg._58.jpg

 Les autres araignées de sol rencontrées ce mois-ci…

Voici mes clichés récents que je numérote pour faciliter leur identification…

1) Proposition de Koen Van Keer : Macrargus

16.09.2017Lumix.jpg._15.jpg

2) Proposition de Koen Van Keer : Macrargus

16.09.2017Lumix.jpg._18.jpg

3) Proposition de Koen Van Keer : Macrargus

16.09.2017Lumix.jpg._19.jpg

4) Proposition de Koen Van Keer : Cicurina

16.09.2017Lumix.jpg._23.jpg

5) Proposition de Koen Van Keer : Cicurina

16.09.2017Lumix.jpg._25.jpg

6) Celle-ci reste en ??

16.09.2017Lumix.jpg._55.jpg

7) Celle-ci reste en ??

16.09.2017Lumix.jpg._63.jpg

8) Proposition de Koen Van Keer : Ostearius mais ? 

16.09.2017Lumix.jpg._95.jpg

9) Proposition de Koen Van Keer : Ostearius mais ? 

16.09.2017Lumix.jpg._100.jpg

Je classerais le mâle suivant dans les Xphantes…

16.09.2017Lumix.jpg._77.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._81.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._82.jpg

Sous ces écorces, il y a aussi des Opilions…

16.09.2017Lumix.jpg..jpg

« Il n’est pas toujours évident de séparer Lacinius ephippiatus d’Oligolophus tridens. Ici, je penche pour un O. tridens« . m’avise le spécialiste Emmalnuel Delfosse que je remercie !

 

16.09.2017Lumix.jpg._3.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._2.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._2b.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._4.jpg

En voici un autre… même espèce !

« La selle ressemble à celle d’Odielus spinosus avec une petite encoche à l’arrière… »

Oui, c’est exact, il y a une « encoche » au niveau de la selle dans la partie postérieure. 

Le trident indique plutôt un Oligolophus tridens mais aussi les pattes, comme le précédent. L’ocularium aussi me semble bien correspondre à cette espèce.

19.09.2017Lumix.jpg._26.jpg

19.09.2017Lumix.jpg._27.jpg

19.09.2017Lumix.jpg._32.jpg

Une petite Tégénaire aussi…

La voici sous sa toile… elle est à l’envers car j’ai retourné l’écorce tombée au sol !

16.09.2017Lumix.jpg._102.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._103.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._104.jpg

Pas bien grande… 6mm de corps !

16.09.2017Lumix.jpg._109.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._111.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._114.jpg

16.09.2017Lumix.jpg._116.jpg

Pour l’identification, on a le choix entre Tegenaria silvestris et Eratigena agrestis… Je vais compulser mes guides !!

A partir du moment ou les pattes d’Eratigena agrestis sont unicolores et vu le biotope, on est en présence de Tegenaria silvestris (Merci marray !)

Koen Van Keer reste plus dubitatif… le céphalo ne correspond pas et il rajoute une autre Agelenidae… Histopona torpida (que j’ai déjà trouvée en forêt de soignes – Voir catégories)

Plutôt d’accord avec Koen pour cette Agelenidae…

Effectivement, ses yeux postérieurs sont plus gros que les autres (chez les Tégénaires, ils sont tous de la même taille !)

Araignées de la Hague 2017

Un retour aux sources… En 2006, au début de mon intérêt pour la macro d’araignées…

 

http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2006/05/13/tegenaire-domestique-photographiee-a-la-hague-dans-le-cotent.html

 

Une première, vraisemblablement descendante de celle ci-dessus, une petite femelle Eratigena atrica, trouvée sur un mur de la chambre à coucher…

Pas de panique, c’est une araignée cool qui ne cherche jamais à mordre !

 

 

 

 

623.04.2017LumixMerquetot.jpg_5.jpg

 

6mm de corps… une rikiki !!

 

23.04.2017LumixMerquetot.jpg_3.jpg

 

La deuxième araignée nous souhaitant la bienvenue fut trouvée dans la cuisine du gîte… toujours par mon épouse :-))

Une femelle Amaurobius similis !

 

23.04.2017LumixMerquetot.jpg_12.jpg

 

 

23.04.2017LumixMerquetot.jpg_13.jpg

 

Pour terminer avec les araignées trouvées à l’intérieur, mon épouse (encore !) a trouvé celle-ci sur la poubelle de cuisine… Une Clubiona sp.

Difficile à mettre en boite car elle grimpe sur les surfaces les plus lisses…

 

 

25.04.2017LumixMerquetot.jpg_14.jpg

 

25.04.2017LumixMerquetot.jpg_9.jpg

 

 

Elles ont toutes été gentiment relâchées dehors…

 

 

David & Goliath…

Pour commencer, deux rikiki de mon jardin… Une femelle Ballus chalybeius

Perdue dans les poils de mon avant-bras…

 

04.04.2017Lumix.jpg_11.jpg

 

04.04.2017Lumix.jpg_12.jpg

 

04.04.2017Lumix.jpg_2.jpg

 

04.04.2017Lumix.jpg_9.jpg

 

04.04.2017Lumix.jpg_15.jpg

 

04.04.2017Lumix.jpg_5.jpg

Et voici son mâle… Malheureusement c’est pris à main levée, je n’avais pas mis mon pied monopod donc un peu flou… pour un fois que j’en trouvais une sur un hortensia !! 

 

02.05.2017Lumix.jpg_6.jpg

 

02.05.2017Lumix.jpg_8.jpg

 

02.05.2017Lumix.jpg_11.jpg

 

 

 

Toute petite aussi, une femelle Theridion sp. qui feint la morte !!

 

04.04.2017Lumix.jpg_20.jpg

04.04.2017Lumix.jpg_26.jpg

 

Pour la suivante, plutôt Goliath… une Eratigena atrica (une Tégénaire quoi !) de ma cave… Bon, je ne l’ai pas laissé courir sur moi… une prochaine fois peut-être !!

 

 

04.04.2017Lumix.jpg_3.jpg

 

Toujours impressionnante mais une araignée cool que ne cherche pas à mordre !

 

04.04.2017Lumix.jpg_6.jpg

 

04.04.2017Lumix.jpg_8.jpg

 

 

 

 

 

Tégénaire… Eratigena atrica

On prend les mêmes et on recommence hein !!

La terreur des ménagères…

On a plus de « chance » de les voir la nuit tombée… (en cave).

 

 

17.03.2017Lumix.jpg_4.jpg

 

Une araignée « cool » que ne cherche jamais à mordre !!

 

17.03.2017Lumix.jpg_2.jpg

 

Belle femelle Eratigena atrica… un peu enfarinée !

 

 

17.03.2017Lumix.jpg_5.jpg

 

17.03.2017Lumix.jpg_8.jpg

 

17.03.2017Lumix.jpg_10.jpg

 

A un autre endroit, une petite qui deviendra grande…

 

 

17.03.2017Lumix.jpg_11.jpg

 

 

 

 

 

 

Elles sortent des canalisations…

On sait bien que c’est impossible… le siphon de nos éviers/baignoires étant une barrière infranchissable pour nos copines les araignées !!

N’empêche… une Tégénaire a fait un beau pied de nez à cette affirmation…

Le biotope…

 

02.12.2016Lumix.jpg_8.jpg

 

Ben oui… J’espérais qu’elles puissent lire… mais j’en ai déjà retrouvées qui tournait autour !!

Alors… J’explique : Voulant nettoyer des pinceaux, j’ai fait couler un filet d’eau et… à ma grande surprise, une Tégénaire sortit de la canalisation !!

Mon explication : Ne sachant pas ressortir de l’évier où elle était tombée lors de ses pérégrinations nosturnes, elle s’est réfugiée derrière la bonde du de l’évier… d’où cette légende urbaine des araignées qui sortent des tuyaux !!

 

02.12.2016Lumix.jpg_2.jpg

 

Une Eratigena atrica… 13/14mm de corps… et une patte arrière en moins… promis juré c’est pas moi le responsable !!

 

02.12.2016Lumix.jpg_10.jpg

 

02.12.2016Lumix.jpg_6.jpg

 

02.12.2016Lumix.jpg_18.jpg

 

Ce sont surtout les pattes immenses et poilues qui impressionnent !!

 

02.12.2016Lumix.jpg_20.jpg

 

Et c’est ici une femelle… les mâles les ont encore beaucoup plus grandes !!

 

02.12.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

Une bonne bouille quand même… Une araignée très cool, bien utile et qui ne cherche jamais à mordre !!

Un délit de sale gueule pour certains !!

 

02.12.2016Lumix.jpg_16a.jpg

 

Et voilà une légende urbaine expliquée…

 

 

 

 

Grain de café huileux… accouplement ? Steatoda bipunctata

 

Dans un interstice d’une porte métallique (?), côté jardin, mon regard fut attiré, un soir, par le manège de deux petites araignées, pas bien grosses, tout au plus 5mm de corps (sans pattes)… autour d’une toile. J’ai de suite reconnu deux Steatoda (Theridiidae) mais j’ai un peu douté pour l’espèce !

Pas loin de là, dans mes bûches (Voir Bûches dans Catégories), j’ai déjà rencontré trois espèces, des S. triangulosa, S. grossa et S. bipunctata

S. grossa est plus grosse, pattes unicolores et céphalothorax brun clair, S. triangulosa, de même taille que bipunctata mais présente toujours des dessins visibles sur l’abdomen, pour Steatoda bipunctata, elle est qualifiée de « grain de café huileux »… c’est tout à fait cela ! Céphalothorax brun roux à brun noir, l’abdomen brun sombre avec un croissant blanc à l’avant, comme beaucoup de Steatoda,  et souvent deux lignes transversales, longitudinales claires sur l’abdomen mais pas toujours… et c’est le cas des miennes… les pattes annelées sont aussi une caractéristique de bipunctata !!

 

La femelle

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_24.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_11.jpg

 

 

 

Le mâle adulte, typique aussi avec ce céphalothorax noir granulé et ses énormes pédipalpes…

 

04.10.2016Lumix.jpg_3.jpg

 

 

 

08.10.2016Lumix.jpg_7.jpg

 

On dirait un boxeur en position de garde…

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_4.jpg

 

Pour reconnaître une S. bipunctata qui n’aurait pas (encore ?) sa ligne claire sur l’abdomen, les stries foncées au bout de l’abdomen, au-dessus des filières, est aussi une caractéristique de cette espèce… mais faut-il encore les voir !!

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_5.jpg

 

 

 

 

En approche amoureuse, j’ai un peu mitraillé… pas toujours net car parfois sous la toile, ce n’était pas évident…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_15.jpg

 

03.10.2016Lumix.jpg_2.jpg

 

Touche touche !

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

C’était toujours le femelle qui était en marche avant, le mâle reculant à qui mieux mieux !

 

03.10.2016Lumix.jpg_28.jpg

 

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_41a.jpg

 

Chélicères en apparences…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_41b.jpg

 

Un faux mouvement, j’ai dû toucher la toile et c’est le mâle, grand courageux, qui prend la poudre d’escampette !!

 

03.10.2016Lumix.jpg_43.jpg

 

 

 

Le lendemain, à la tombée de la nuit, ils ont changé de position, c’est le mâle qui « chasse »… chélicères ouvertes aussi !

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_14.jpg

 

04.10.2016Lumix.jpg_14a.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_15.jpg

 

On remarque quand même légèrement la bande claire de l’abdomen…

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_19.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_20.jpg

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

07.10.2016Lumix.jpg.jpg

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

 

 

A quelques centimètres plus haut, c’est un mâle Philodromus dispar qui regardait la scène… il est resté là quelques jours…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_30.jpg

 

04.10.2016Lumix.jpg_8.jpg

 

Trois jours plus tard, il est toujours là…

 

 

08.10.2016Lumix.jpg_6.jpg

 

Belle vulgarisation (en anglais) ici : http://www.nhm.ac.uk/natureplus/community/identification/blog/2014/12/23/fact-sheet-false-widow-spiders–steatoda-spp?fromGateway=true 

 

Quelques vues dans le jardin…

 

 

03.10.2016Lumix.jpg.jpg

 

03.10.2016Lumix.jpg_12.jpg

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_8.jpg

 

 

 Ce 8 octobre en soirée, rien de nouveau… si ce n’est un mâle Tégénaire (Eratigena atrica) en balade sur un mur extérieur et à la recherche de phéromones…

 

 

08.10.2016Lumix.jpg_3.jpg