Archives de Catégorie: Xysticus

Des rikikis… Ballus, Theridions et Xysticus…

Petit bain de soleil dans le jardin… les oiseaux chantent, j’entends tourner quelques insectes… Je sens que quelque chose vient d’arriver sur mon avant-bras… habituellement, c’est d’un revers de la main que je m’en débarrasse mais là, curieux, j’ouvre quand même un oeil… et c’est une toute petite araignée-sauteuse de max 3mm qui se débat dans les poils de mon bras ! Ses deux petits gants de boxe me signale un mâle… Un superbe Ballus chalybeius

Sur 3mm, beaucoup de photos m’ont été nécessaires mais plusieurs restent floues… dommage !

Le suivant, encore un mâle, est tout aussi petit… recroquevillé sous la rambarde de ma terrasse, je l’ai flashé difficilement… Donc un mâle Theridion du groupe melanurum !

Pour terminer, toujours un petit mâle, araignée-crabe celui-là (Thomisidae), un Xysticus sp. ! Plus photogénique !

Le voici relâché dans le jardin !

Bois des bruyères – Waterloo – Biodiversité – Araignées

 

Pour commencer, un coup de gueule… Propriétaires de chien, si vous voulez continuer d’admirer le vol majestueux et hiératique des hérons cendrés… Tenez vos chiens en laisse !! Je viens de trouver deux jeunes hérons, juste plumés, morts au bord du bassin d’orage et ce n’est pas le forfait d’un renard car il les aurait emporté pour les manger ! (J’adore aussi les chiens mais… !!)

La majorité des personnes croisées avec un chien les laissaient courir à gauche et à droite !

C’est pourtant clair…

 

07.06.2019lumix.jpg_6

Mais on en a cure…

 

09.06.2019Lumix.jpg_29

 

 

 

Entre deux orages, ceci explique peut-être cela, j’ai fait le tour du bassin d’orage du bois des bruyères à Waterloo (Chenois) et ai été impressionné par la biodiversité des insectes et autres arachnides présents tout autour, et sur les agrès de sport de la piste de santé !

Mais commençons par les couvées des Foulques macroules, très présents sur le plan d’eau !

(photos un peu plus grandes ici http://richardunord.over-blog.com/

La couvée suivante…

L’émancipé du groupe…

Voici quelques exemples d’araignées rencontrées sur un simple plan d’orties !

Un mâle Clubiona sp. remarquez le fil de sécurité qu’il traîne derrière lui !!

Un superbe mâle Xysticus sp. vraisemblablement Xysticus cf ulmi d’après mon mentor !

Ils sont tellement difficile à déterminer que je suis content de pouvoir mettre un nom d’espèce sur ce mâle même si le « cf » tempère un peu mon enthousiasme !

Doté d’une bonne vue, il joue souvent à cache-cache avec le photographe… et dans les orties…

Pour suivre, toujours sur le même plant, et il fallait le voir, une non moins belle Tetragnatha sp. qui camoufle ses longues pattes le long de la tige d’ortie !

Une fois n’est pas coutume, je ne reconnais pas la suivante que je vais faire identifier par mon mentor, Koen Van Keer (ARABEL)

Lepthyphantes s.l., cf. Tenuiphantes tenuis me souffle Koen !

Je devais aussi faire attention où je mettais les pieds car une multitude de jeunes crapauds couraient sur le piétonnier, le long de l’eau !

Beaucoup de toiles aussi, dans cette végétation basse, d’Agelena ou Allagelena… toujours très efficaces !

Dans le creux de certaines feuilles, ce sont des Dictyna du groupe  arundinacea qui comprend donc arundinacea et uncinata difficilement discernables sur photos !

Moins de 3mm !!

Quelques problèmes avec ma profondeur de champ pour cet impressionnant Philodromus sp. en pleine prédation !!

Vraisemblablement un Philodromus buxi me dit Koen Van Keer !! Merciiii !!

Une autre espèce de Philodromus sp. plus coloré… peut-être du groupe albidus/rufus ?

L’insecte a eu de la chance, il n’a pas daigné s’y intéresser !!

Un autre…

Encore une prédation !!… Je ne savais plus où donner de la tête !!… plus de 200 photos

Toujours Philodromus buxi  !!

Encore un autre…

Un superbe mâle araignée-courge ou concombre, c’est selon… Araniella sp. toujours très coloré aussi !

Viennent ensuite les minuscules araignées-sauteuses, 3mm… Ballus challybeius !

Le mâle…

Les femelles…

Comique ces pédipalpes, on pourrait confondre avec celles d’un mâle !

Pas oublier qu’on est sur du 3 ou 4mm là !!

Magnifique femelle, non ?

Difficile à flasher celle-ci, en pleine gymnastique !! Peut-être un mâle Nigma flavescens !

 

 

 

Un autre mâle…

 

 

09.06.2019Lumix.jpg_23

09.06.2019Lumix.jpg_26
et une jolie femelle pleine… c’est l’époque… Nigma flavescens !
09.06.2019Lumix.jpg_44

Pour finir, encore une belle Clubiona sp.

Un autre…

J’y retournerai !!

L’araignée citroën- Anyphaena accentuata

Voici ce qu’en dit Wikipédia (qui parfois écrit des choses justes…)

« Ces araignées vivent dans les arbres et arbustes des bois et forêts jusqu’à la cime des arbres dans le feuillage desquels elles chassent dès le printemps pendant la nuit. Les femelles sont actives jusqu’à l’automne puis se réfugient sous divers abris proches du sol.  »

L’expérience de terrain confirme qu’en fin de saison, on les retrouve proche du sol !

Qui plus est, début mai 2019, elles sont toutes parties, rejoindre sans doute la canopée !!

J’en veux pour preuve les petits abris que je mets à leur disposition dans mon jardin…

 

06.04.2019lumix.jpg_46

 

Bon il n’y a pas que les « araignées citroën » qui en profitent, d’autres arachnides aussi… et les escargots !!

Mais, il m’arrive, pas trop souvent, d’inspecter ces petits pots de terre cuite et cette année, c’est l’Anyphaena accentuata qui en est la locataire principale !

Elles s’y réfugient pour un bout de temps car la photo ci-dessous nous en montre une à côté de son exuvie, sa mue dont elle s’est libérée et de son abri de soie…

 

06.04.2019lumix.jpg_14

 

On remarque bien les deux chevrons qui lui valent son nom populaire (vernaculaire) !

 

06.04.2019lumix.jpg_15

 

Les voici donc en vrac…

 

 

06.04.2019lumix.jpg_4

06.04.2019lumix.jpg_2

 

Quelques mâles…

 

06.04.2019lumix.jpg_12

06.04.2019lumix.jpg_17

 

Femelle…

 

06.04.2019lumix.jpg_22

Souvent aussi, elles se jettent dans le vide… celle-ci fut récupérée !

 

06.04.2019lumix.jpg_19

06.04.2019lumix.jpg_27

06.04.2019lumix.jpg_28

 

 

D’autres arachnides squattent aussi ces petits pot de terre cuite… La suivante est une Clubiona sp.  (qui ressemble beaucoup à une Clubiona corticalis) affublée d’un insecte que je ne connais pas (je suis nul en insectes…) !

 

06.04.2019lumix.jpg_8

Viennent ensuite mes « copines », les Marpissa muscosa, très présentes dans mon petit jardin ! J’adore sa façon de me regarder du coin de l’œil (elle en a huit !)

06.04.2019lumix.jpg_33

06.04.2019lumix.jpg_36

 

En voici une sous sa loge de soie !

 

06.04.2019lumix.jpg_40

 

Pour terminer vraisemblablement la même araignée crabe que je vous ai présenté un peu plus bas… comme quoi je ne les dérange pas trop… Un Xysticus sp.

 

06.04.2019lumix.jpg_44

 

Outre la taille et l’aspect extérieur, le nombre d’épines sous les pattes les diffère des Ozyptila, plus petits !

 

Résultat de recherche d'images pour "ozyptila vs xysticus"

 

06.04.2019lumix.jpg_44a

 

Voici quelques autres araignées rencontrées… Un Philodromus sp.

 

06.04.2019lumix.jpg_7

 

Toujours difficile de capter leur regard !

 

06.04.2019lumix.jpg_5

 

Une minuscule « petite bouteille » – Mangora acalypha… faut avoir l’œil !!

 

06.04.2019lumix.jpg_48

 

06.04.2019lumix.jpg_49

 

La voici libérée…

 

06.04.2019lumix.jpg_52

Mes crabes…

Des Thomisidae de mon jardin…

Un superbe mâle Diaea dorsata… avec un mimétisme parfait !!

 

29.03.2019lumix.jpg_13a

 

29.03.2019lumix.jpg_13

 

29.03.2019lumix.jpg_26a

 

29.03.2019lumix.jpg_34

 

L’araignée-crabe suivant s’était réfugiée sous un petit pot en terre cuite… Un Xysticus sp., au vu des deux bandes sombres parallèles de son céphalo et le liseré sombre continu de son abdomen, j’aurais tendance à y voir Xysticus ulmi (qui peut être confondu avec X. cristatus, mais le liseré de ce dernier n’est pas continu…)

 

29.03.2019lumix.jpg_40

Les Ozyptila de mon jardin…

Minuscule araignée-crabe, les Ozyptila font royalement 2 à 4mm… sur le mur de ma maison !

Elle se distingue des Xysticus par l’absence de folium contrasté, par l’écartement des yeux arrières et par le nombre d’épines sous les tibias I !!

Pas de folium contrasté…

 

20.05.2018Lumix.jpg._15.jpg

On remarque les yeux médians très rapprochés !

 

Ozyptila_versus_Xysticus

 

 

20.05.2018Lumix.jpg._18.jpg

 

Les fameuses double épines ventrales sous les tibias…

20.05.2018Lumix.jpg._19.jpg

 

Résultat de recherche d'images pour "ozyptila vs xysticus"

 

 

20.05.2018Lumix.jpg._16.jpg

 

J’ai presque eu un face à face singulier avec, peut-être une prédation…

 

 

20.05.2018Lumix.jpg._20.jpg

 

Mais c’est l’araignée qui a fait demi-tour… peut-être à cause de ma présence !

 

20.05.2018Lumix.jpg._21.jpg

 

Mais je me dois d’ajouter qu’il n’est pas simple de les différencier des Xysticus juvénile !!

En voici un trouvé en forêt de Soignes… seuls l’écartement des yeux arrière me font penser à ce genre…

 

08.05.2018Lumix.jpg._25.jpg

08.05.2018Lumix.jpg._28.jpg

 

Car le nombre d’aiguilles (2) sous les tibias I sont plutôt dans la théorie des Ozyptila ?

 

08.05.2018Lumix.jpg._23.jpg

 

08.05.2018Lumix.jpg._22.jpg

 

 

Pffffff… pas simple tout cela hein !!

En forêt de Soignes – Araignées…

Voici quelques clichés de ma dernière sortie… entre deux averses !

Une jolie et rikiki (3 ou 4mm) Araneus sturmi

 

 

12.09.2017Lumix.jpg._6.jpg

 

12.09.2017Lumix.jpg._10.jpg

 

12.09.2017Lumix.jpg._12.jpg

 

12.09.2017Lumix.jpg._19.jpg

 

Un superbe Xysticus réfugié dans une poubelle fo

 

12.09.2017Lumix.jpg._34.jpg

 

12.09.2017Lumix.jpg._38.jpg

 

Une Metellina en plein repas…

 

12.09.2017Lumix.jpg._44.jpg

 

Un Opilion Dicranopalpus

12.09.2017Lumix.jpg._47.jpg

 A lire absolument :

https://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,260155.0.html

 

 

Nouvelle rencontre d’Opilions…

 

Première sortie en forêt de Soignes (Zoniënwoud) de l’année…

En lisière, c’est un Opilion que je rencontre en premier… J’en vois souvent et commence à les flasher systématiquement… ce sont aussi des bestioles fascinantes, inoffensives car sans venin… Malgré leurs huit pattes, ce ne sont pas des araignées mais ils font bien partie des Arachnides !

Pour l’identification, je me suis fait un petit document Word où j’ajoute les caractéristiques des espèces que je rencontre grâce aux détails glanés sur Internet…

En cas de doute, Emmanuel Delfosse, « ze » spécialiste français, friand de découvertes car il confectionne un atlas des Opilions, et Luc Vanhercke, mon contact belge, viennent à la rescousse !

Voici donc un Platybunus pinetorum… (merci Emmanuel & Luc) typique (pour autant que les clichés permettent de voir certains détails) avec ses longues épines sur les pédipalpes, un ocularium plus large que long…  

 

07.03.2017Lumix.jpg_5.jpg

 

07.03.2017Lumix.jpg_3.jpg

 

07.03.2017Lumix.jpg.jpg

 

Donc un de plus dans ma collection !

« Une espèce en pleine expansion (surtout depuis 2000) en Belgique venant du sud (première mention de Torgny en 1992) en maintenant déjà assez commun région de Bruxelles (F. de Soignes, Halle, Uccle, etc). » (Luc Vanhercke)

 

 

 

Le lendemain, à quelques centaines de mètres de là, toujours en lisière de forêt, deux autres Opilions  me firent l’honneur de leurs présences !

J’attends confirmation des l’espèces…

Remarquez le contour droit de la selle, ci-dessous, par rapport au contour échancré de celui ci-dessus… un détail important…pour les puristes !!

 

09.03.2017Lumix.jpg_63.jpg

 

Ce sont ces double-rangées de dents qui me font douter…

 

 

09.03.2017Lumix.jpg_64.jpg

 

09.03.2017Lumix.jpg_68a.jpg

 

Un troisième Opilion, en pleine forêt celui-là, mais d’une espèce déjà rencontrée…

Un juvénile Rilena triangularis (re-merci à Emmanuel & Luc)… même mes spécialistes hésitèrent un moment…

 » Regardez bien le ocellarium avec une vallée beaucoup plus large que chez Rilaena. Aussi les épines sur les pedipalpes. Elles sont beaucoup plus longs chez Platybunus (plus long que la largeur du pedipalpe) que chez Rilaena. 

Donc : Rilaena triangularis l’espèce la plus répandue et nombreuse en Belgique. Adulte en mai-juin. »  Luc Vanhercke »

 

 

« Je penche plutôt pour des Rilaena triangularis juvéniles. 

Les autres dents sur les pédipalpes peuvent avoir un intérêt mais pas chez l’adulte. 

Il n’y a que Platybunus pinetorum qui soit répertorié de Belgique. 

La selle possède des bords plutôt droits. 

Cordialement. 

Emmanuel Delfosse – MNHN »

 

 

 

 

07.03.2017Lumix.jpg_51.jpg

 

07.03.2017Lumix.jpg_61.jpg

 

 

Passons aux araignées rencontrées… de petits Philodromus sp.

 

Une femelle…

 

07.03.2017Lumix.jpg_8.jpg

 

07.03.2017Lumix.jpg_13.jpg

 

07.03.2017Lumix.jpg_10.jpg

 

Un autre, qui a déjà perdu une patte (qui repoussera plus fine et moins longue) d’une espèce tout aussi indéterminée… Philodromus sp.

 

 

07.03.2017Lumix.jpg_20.jpg

 

 

07.03.2017Lumix.jpg_17.jpg

 

Les suivants sont des araignées crabes… Thomisidae !

Difficile aussi d’arriver à l’espèce… également avec une patte en moins…

Je pense néanmoins que ce sont des Xysticus sp. juvéniles

 

 

07.03.2017Lumix.jpg_31.jpg

 

07.03.2017Lumix.jpg_32.jpg

 

Pour différencier les Xysticus des Ozyptila, certains tiennent compte des épines… soit acuminées (pointues) pour Xysticus, soit tronquées ou en massues (claviformes) pour Ozyptila

 

A vous de juger… :-))

 

07.03.2017Lumix.jpg_33.jpg

 

07.03.2017Lumix.jpg_35.jpg

 

Faudra que je retrouve la théorie du nombre d’épines sur les pattes avants !!

 

07.03.2017Lumix.jpg_35a.jpg

 

Le lendemain, d’autres Xysticus sp. étaient présents… 

 

 

09.03.2017Lumix.jpg_2.jpg

 

Celui-ci semblait intéressé par l’insecte… il s’en est rapproché mais ma présence l’a dérangé…

 

 

09.03.2017Lumix.jpg_23.jpg

 

09.03.2017Lumix.jpg_27.jpg

 

09.03.2017Lumix.jpg_26.jpg

 

09.03.2017Lumix.jpg_24.jpg

 

09.03.2017Lumix.jpg_28.jpg

 

Un autre, minuscule, un peu plus loin… (femelle)

 

 

09.03.2017Lumix.jpg_50.jpg

 

 

Les suivants, des Amaurobius vraisemblablement fenestralis, furent trouvé sous l’écorce d’arbres mort…

 

 

07.03.2017Lumix.jpg_37.jpg

 

07.03.2017Lumix.jpg_39.jpg

 

 

07.03.2017Lumix.jpg_44.jpg

 

Un deuxième, plus grand, se trouvait dans une cuvette en terre…

 

 

07.03.2017Lumix.jpg_42.jpg

 

 

07.03.2017Lumix.jpg_46.jpg

 

 

Araignées de novembre – suite –

Le sac de jardinage dont question ci-dessous est toujours à ma disposition !

Après avoir délivré, photographié et rendu leur liberté au jardin les premières araignées, c’est une deuxième fournée, de petites araignées qui remontent du fond…

Outre deux Pisaures admirables déjà présentées mais qui sont toujours très photogéniques…

 

 

09.11.2016Lumix.jpg_19.jpg

 

09.11.2016Lumix.jpg_21.jpg

 

09.11.2016Lumix.jpg_22.jpg

 

Ce sont de minuscules (3mm) araignées-crabes, Thomisidae, qui ont prit la pose !

 

 

09.11.2016Lumix.jpg_25.jpg

 

Des Xysticus du groupe cristatus… tout aussi photogéniques !!

 

 

09.11.2016Lumix.jpg_2.jpg

 

09.11.2016Lumix.jpg_5.jpg

 

09.11.2016Lumix.jpg_7.jpg

 

09.11.2016Lumix.jpg_6.jpg

 

Comme les photos sont bonnes, j’en profite !!

 

 

09.11.2016Lumix.jpg_11.jpg

 

09.11.2016Lumix.jpg_15.jpg

 

 

09.11.2016Lumix.jpg_14.jpg

 

Un peu de gymnastique…

 

 

09.11.2016Lumix.jpg_12.jpg

 

09.11.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

 

09.11.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

 

« Le dessin en toit de pagode sur l’abdomen est parfaitement formé et régulier, le céphalothorax comporte une ligne blanche centrale occupée par le triangle céphalique qui se termine en pointe noire et est entouré d’un trait laiteux. Les bords du céphalothorax sont plus sombres et entamés par un croissant clair qui vient de l’arrière. Les pattes sont claires un peu ponctuées, les pattes I avec 3 grosses taches à la base des épines fémorales et les pattes IV ornées de grandes macules sombres aléatoires. »

Trouvé chez Didier :

http://www.dipode-vie.net/Arachnides/Thomisidae/Xysticus/(cristatus).html#Femelle

 

 

Voilà… Je vérifierai demain s’il y en a d’autres…

 

Je rajoute deux agrandissements pour Marcel, afin d’essayer de bien repérer ces fameuses soies acuminées ou en massue… 

 

 

09.11.2016Lumix.jpg_7a.jpg

 

09.11.2016Lumix.jpg_11a.jpg

 

09.11.2016Lumix.jpg_17a.jpg

 

 

 
   

 

 

 

 

Les crabes de la forêt cathédrale ! Xysticus

 

La forêt de Soignes est une hêtraie « cathédrale » unique en Belgique… (des arbres séculaires de 40 m de haut)…

 

16.10.2016Lumix.jpg_24.jpg

 

Des arbres magnifiques… Une autre essence !

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_29.jpg

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_110.jpg

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_44.jpg

 

 

 

Petite balade ce 16 octobre… Quelques araignées-crabes étaient au rendez-vous…

Des Xysticus sp

Le premier était en pleine prédation…

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_20a.jpg

 

Remarquez le manque d’anneau au tibia des pattes I comparé au suivant…

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

16.10.2016Lumix.jpg_20.jpg

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_23a.jpg

 

16.10.2016Lumix.jpg_23.jpg

 

A une autre endroit, pratiquement le même… De beaux anneaux aux tibias des pattes I !

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_54.jpg

 

Les soies acuminées typiques des Xysticus…

http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2016/10/01/les-soies-acuminees-xysticus.html

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_57.jpg

 

Présence de plus de deux épines sur les tibias des pattes I… ce qui différencie Xysticus d’Ozyptila

De beaux anneaux au tibia…

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_56.jpg

 

 

Les épines sous le tibia I, habituellement très visibles…

Ozyptila possède deux (rangées) épines ventrales sous le tibia I

Xysticus en possède 4 ou 5…

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_55.jpg

 

 

Une bouille extraordinaire…

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_60.jpg

 

 

Pour le suivant, beaucoup plus petit, j’ai hésité avec Ozyptila

Dans le forum http://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,260842.0.html

l’arachnologue marray m’avise :

 

« Pour les Xysticus et les Ozyptila, on l’a déjà dit, il faut voir les genitalia. Mais cela n’empêche pas d’avoir des intuitions. Tes images avec la patte IV dont la patella est de la taille du tibia, la place des anneaux sombres sur les segments de cette patte, à quoi s’ajoutent les larges bandes latérales brunes du céphalothorax, séparées par une zone médiane claire au motif assez indistinct, à quoi s’ajoutent encore les flancs rougeâtres de l’abdomen…, me font beaucoup penser à une femelle de Xysticus lanio. Voilà, c’est lâché! Mais ne nous emballons pas. Il ne s’agit que d’une première intuition. Et la taille des femelles de X. lanio que j’ai pu observer se situe entre 5,7 mm et 7,6 mm, ce qui n’en fait pas du tout un petit Xysticus. 

Mais si j’avais à les identifier pour un inventaire je ne dirais rien sans vérifier l’épigyne pour l’un et le pédipalpe pour l’autre. »

 

 

  

 

16.10.2016Lumix.jpg_128.jpg

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_129.jpg

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_131.jpg

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_133.jpg

 

Mais je pense que c’est quand même un Xysticus, de part l’écartement des yeux médians !

Beau développement aussi dans ce forum :

http://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,260825.msg6127393.html#msg6127393

 

 

16.10.2016Lumix.jpg_110a.jpg

 

 

Je continuerai avec d’autres arachnides dans un nouveau post !